Xin Zhao, le Sénéchal de Demacia (13 Juillet, 20 CLE)

 :: Commencement :: Univers :: Un monde en déclin :: Jugements Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invocateur Puissant
♥ ♡ De l'amour et des poros ♡ ♥
avatar
Messages : 235
Date d'inscription : 09/06/2015
♥ ♡ De l'amour et des poros ♡ ♥
Lun 26 Fév - 7:27
Candidate: Xin Zhao
Date: 13 July, 20 CLE

OBSERVATION

Xin Zhao's presence, although patently reserved, seems to resound throughout the Great Hall as he enters. An expression of stoic determination drapes across his face, as oft-worn as his polished Demacian plates. His signature topknot billows behind him, white streaks glinting with every flicker of the lamps. In one hand, he carries a bladed battering ram passed off as a spear. He feigns difficulty bearing its weight, a ploy to mislead those with sharp eyes but brash wits.

His gaze never drifts from the ornate doors of the Reflecting Chamber, but he has analyzed every nuance of the Hall, from the spiked epaulets adorning the Statue of Thurmit to the slinking stress fracture snaking through the northern wall. He stalks to the doors with a stride that would be unhampered waist-deep in tar, and pauses to examine the inscription etched above.

The truest opponent lies within.

With a touch, the looming marble doors part obligingly. Beyond them, a pervasive blackness spills forth, sprawling at his feet as the doors widen. This murk - the harnessed essence of darkness - absorbs light, cascading negative shadows around the rim of the entryway. Unimpressed by the conjuration, Xin Zhao steps into the blanketing ink.

REFLECTION

The absence of light didn't bother Xin Zhao much; he'd been blinded in fights before. He touched his forehead, fingers tracing a scar left by the edge of a Demacian shield, remembering the sensation of blood pooling in his eyes. The wound was a parting souvenir from a man the Noxian papers had called the Bone Grinder.

Funny name, really. They should have called him the Squeaker.

A gap in the Squeaker's teeth caused him to whistle whenever he exhaled, an effect which became quite ridiculous when he panted. Xin Zhao had dispatched the Squeaker handily back then, although cockiness blinded him to the obvious shield strike. He could still hear the Squeaker's fateful battle cry - tinged with that absurd whistle - amidst the roar of thousands of bloodthirsty onlookers, attendants of the Fleshing. The familiar acrid stench of the arena still stung his nose, the perfume of bile dripping from slain opponents who lay scattered in all directions. He could still see the Squeaker's eyes, lit with rage through slits in his tarnished helm, as he feinted with his chipped broadsword, shield poised to strike.

Wait, he could see him.

It was a disorienting sensation, watching an image of the mind's eye manifesting in reality. Xin Zhao had barely enough time to duck, the tower shield raking the length of his mane. Instinctively, he dove away, falling unceremoniously on his haunches but narrowly evading a spinning slash as the Squeaker whirled about. His right hand tightened, seeking the reassurance of his spear, but his fingers grasped only palm. How had he been disarmed? The crowd above was chanting for carnage. Xin Zhao glanced up, noticing faces he'd seen before in another life. Capitalizing on his opponent's confusion, the Squeaker lunged, a fatal sword thrust obscured behind his battered shield. Sitting in the sand, Xin Zhao was caught unprepared, too late to dodge, too late to think.

The Squeaker's blade slid into the flesh between Xin Zhao's eyes, its tip pressing against his skull. Gazing dully forward, his eyes focused on the base of the enemy blade, where he found his left hand clenched, a crimson trickle dripping down his wrist. He almost chuckled. While his mind reeled, desperately trying to cope with the recent series of events, his body, ever-vigilant, never failed him.

In a single motion, Xin Zhao was on his feet, his right hand snapping the blade with a decisive strike. He detected a squeak of surprise as he moved. His left hand - still gripping the severed blade - shot forward, finding its mark in the eye of the Squeaker's helm. A thick, wet sound echoed in return, followed by a deafening cheer from the crowd.

To Xin Zhao's horror, the Squeaker did not topple over as expected. Instead, he sat down calmly. Xin Zhao recoiled into a defensive stance, but the Squeaker only yanked the shard from his eye and shucked the helm. Xin Zhao fell to his knees, at once recognizing the blood-drenched face of his mentor, King Jarvan II of Demacia. Jarvan smiled, pleased with Xin Zhao's distress.

"Why do you want to join the League, Xin Zhao?" The whistle was gone.

Xin Zhao's voice cracked, "What trickery is this?"

"Answer the question."

"I represent Demacia... and her... true king." Some part of Xin Zhao was aware that this was a cruel mirage, but the weight in his heart prevailed over reason.

"To defeat your archenemy, Noxus?"

"To serve the best interests of Demacia."

A pause. "How does it feel, exposing your mind?" The mutilated eye twitched, apparently attempting to study Xin Zhao's response.

Horrible beyond comparison. "Not what I expected."

"Horrible beyond comparison? Really?" Jarvan gestured at the carcasses all around them. "And you have so much in your life to which you could compare."

"I've had enough of this. Have I passed your test?" Xin Zhao was tired of the game, tired of being vulnerable.

"We've finished with you Xin Zhao, but you'll soon find that the true test has not yet begun."

The arena and the grinning, one-eyed face of Jarvan dissolved in a puff of black smoke. Xin Zhao found himself standing in a claustrophobic antechamber, facing a long corridor which he knew led to the League. Behind him, the ornate marble doors swung open softly, offering retreat.

He wanted to crumple. He wanted to turn and leave, never to set eyes on this place again. Instead, he heard the voice of Jarvan in his head. This time he knew it wasn't an illusion.

"This world is in need of men with the courage to bear weight which otherwise would crush us all. You're a Demacian at heart, Xin Zhao. Have confidence in your strength, and your knees will never buckle."

Xin Zhao rose to his fullest height and marched into the League of Legends.



FEED POROS PLS
       
Toutes les deux heures de préférences ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invocateur Puissant
♥ ♡ De l'amour et des poros ♡ ♥
avatar
Messages : 235
Date d'inscription : 09/06/2015
♥ ♡ De l'amour et des poros ♡ ♥
Lun 26 Fév - 7:31
Candidat : Xin Zhao
Date : 13 Juillet, 20 CLE

OBSERVATION

Quoiqu'il fût réservé, Xin Zhao se fit remarquer quand il entra dans le grand hall. Une expression de détermination stoïque imprégnait son visage, aussi marqué que les plaques polies de son armure de Demacia. Sa houppe caractéristique ondulait derrière lui et des reflets brillaient à chaque frémissement des torchères. Dans une main, il portait une sorte de bélier enrichi d'une lame qui aurait pu passer pour une lance de géant. Il feignit d'avoir du mal à en supporter le poids, une ruse qui conduisait à une issue fatale les observateurs sans cervelle.

Son regard ne dévia jamais des portes ouvragées de la Chambre des réflexions, et pourtant il avait analysé chaque détail du hall, des épaulettes à pointes décorant la statue de Thurmit aux fissures courant sur le mur nord. Il avança vers les portes avec une souplesse qui n'aurait pas changé même s'il avait été jusqu'à la taille dans du goudron, et il marqua une pause pour examiner l'inscription au-dessus de lui.

C'est en soi qu'est l'adversaire véritable.

Une pression, et les portes de marbre s'ouvrirent. Derrière elles, des ténèbres s'étendaient, plus inquiétantes au fur et à mesure que les portes s'écartaient. Cette pénombre, qui était l'essence même des ténèbres, absorbait la lumière et diffusait des cataractes d'ombres négatives dans les moindres recoins. Nullement impressionné, Xin Zhao s'avança dans le noir d'encre.

RÉFLEXION

L'absence de lumière ne gênait guère Xin Zhao : ce n'était pas le premier combat dans lequel il était privé de la vue. Il toucha son front, les doigts suivant le sillon d'une cicatrice laissée par le rebord d'un bouclier de Demacia, il se souvint nettement de la sensation du sang coulant dans ses yeux. La blessure était un souvenir offert par un homme qu'on appelait à Nexus le Rongeur d'os.

Un drôle de nom, à vrai dire. Ils auraient dû l'appeler le Couineur.

Un trou dans la dentition du Couineur créait un sifflement à chaque expiration, et cela tournait au ridicule quand il était essoufflé. Xin Zhao s'était rapidement débarrassé du Couineur à l'époque, mais, trop sûr de lui, il n'avait pas esquivé son ultime coup de bouclier. Il avait encore en tête le furieux cri de guerre du Couineur (mêlé à cet absurde sifflement) au milieu des rugissements de la foule sanguinaire qui assistait à l'Hécatombe. La puanteur familière de l'arène lui revenait en mémoire, ce parfum de bile s'égouttant des adversaires démembrés. Il se souvenait des yeux du Couineur, pleins de rage à travers la fente de son casque, tandis qu'il feignait de jouer de l'épée pour mieux frapper du bouclier. En fait, il pouvait soudain vraiment le voir.

C'était une sensation étrange, de voir ainsi un souvenir se manifester brusquement dans la réalité. Xin Zhao eut à peine le temps de se baisser tandis que le bouclier effleurait toute la longueur de son catogan. Il recula à l'instinct, tombant sans grâce sur le flanc, évitant de justesse le coup déchaîné du Couineur. Sa main droite se crispa, à la recherche de sa lance, mais se referma sur du vide. Comment avait-il été désarmé ? La foule en délire réclamait un carnage. Xin Zhao jeta un coup d'œil, remarquant des visages comme ressurgis d'une vie antérieure. Voulant profiter de la confusion de son adversaire, le Couineur fonça, cachant la botte fatale de son épée derrière son bouclier. Assis dans le sable, Xin Zhao était pris par surprise ; trop tard pour esquiver, trop tard pour penser.

La lame du Couineur mordit la chair entre les yeux de Xin Zhao, la pointe appuyant sur le crâne. Dans un immense effort de concentration, Xin Zhao parvint à voir la base de la lame, autour de laquelle sa main gauche, couverte de sang, était solidement fermée. Il eut presque un gloussement. Tandis que son esprit se dispersait, cherchant une réponse sensée aux événements, son corps, toujours vigilant, l'avait sauvé.

D'un seul mouvement, Xin Zhao se redressa, et d'un geste puissant de la main droite brisa la lame. Il détecta un mouvement de surprise. Sa main gauche, toujours agrippé à la lame brisée, trouva la trajectoire de la fente dans le casque du Couineur. Il perçut d'abord un son mat et comme spongieux, puis les acclamations de la foule.

Au grand désarroi de Xin Zhao, le Couineur ne s'effondra pas comme il l'avait prévu, mais il s'assit calmement. Xin Zhao reprit une posture défensive, mais le Couineur enleva l'écharde de son œil et ôta son casque. Xin Zhao tomba à genoux aussitôt, reconnaissant le visage de son mentor, le roi Jarvan II de Demacia. Jarvan sourit, amusé par le désarroi de Xin Zhao.

« Pourquoi veux-tu rejoindre la Ligue, Xin Zhao ? » Le sifflement avait disparu.

Xin Zhao répondit d'une voix tremblante : « Mais quelle diablerie est-ce là ? »

« Réponds à la question. »

« Je représente Demacia… et son… vrai roi. » Au fond de lui, Xin Zhao savait qu'il ne s'agissait que d'un cruel mirage, mais son cœur l'emportait sur la raison.

« Pour battre l'ennemi de toujours, Noxus ? »

« Pour servir les intérêts de Demacia. »

Un court silence. « Quelle impression cela fait-il d'exposer ainsi ton esprit ? » L'œil mutilé était fixé sur Xin Zhao, comme pour étudier sa réponse.

Horrible jusqu'à l'indicible. « Ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. »

« Horrible jusqu'à l'indicible ? Vraiment ? » Jarvan montra d'un geste les carcasses autour d'eux. « As-tu vécu une existence telle que tu puisses ainsi l'affirmer ? »

« Je suis fatigué de tout ceci. Ai-je réussi cette épreuve ? » Xin Zhao était las de ce jeu, las d'être ainsi vulnérable.

« Nous en avons fini avec toi, Xin Zhao, mais tu comprendras bientôt que la véritable épreuve n'a pas encore commencé. »

L'arène et le visage grimaçant de Jarvan disparurent dans un nuage de fumée noire. Xin Zhao se retrouva dans une antichambre minuscule, face à un long couloir qui menait sans le moindre doute à la Ligue. Derrière lui, les portes de marbre ouvragées s'ouvrirent doucement, offrant la possibilité d'une retraite.

Il souhaita reculer. Il voulut faire demi-tour et partir, ne plus jamais porter le regard sur cet endroit. Au lieu de quoi, il entendit la voix de Jarvan dans sa tête. Cette fois, il savait que ce n'était pas une illusion.

« Ce monde a besoin d'hommes de courage capables d'affronter ce qui sinon nous écraserait tous. Ton cœur appartient à Demacia, Xin Zhao. Aie confiance dans ta force, et tu ne succomberas jamais. »

Xin Zhao se redressa de toute sa taille et entra dans la Ligue des Légendes.



FEED POROS PLS
       
Toutes les deux heures de préférences ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» C'est écrit "Maréchal Ferrant"
» batailles du Maréchal NEY
» Maréchal Davout
» La vie du maréchal suchet
» batailles du Maréchal SOULT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Commencement :: Univers :: Un monde en déclin :: Jugements-
Sauter vers: