Kindred ~ Sometimes, death is a blessing. [UC]

 :: Gestion du personnage :: Fiches des personnages :: Fiches refusées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 13 Oct - 1:26



Carte d'identitéPour vous connaître un peu mieux
Votre Personnage
Nom Kindred
Surnom Chasseurs Éternels
GENRE: ÉCRIRE ICI
Occupation Prendre la vie est un emploi sans répit
Résidence Aucune
Vous
VOTRE PSEUDO DE LOL : ÉCRIRE ICI
PRÉNOM : ÉCRIRE ICI
VOTRE AGE: ÉCRIRE ICI
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : ÉCRIRE ICI
AVEZ-VOUS DES SUGGESTIONS POUR LE FORUM ? : ÉCRIRE ICI
VOTRE PRÉSENCE ? :
Prélude
Risa était une enfant comme les autres. Pleine de vie et de joie, la simplicité de la vie guidait son existence dans un tumultes de rires et de vives émotions infantiles. Ses yeux, s'illuminaient d'un pur éclat à chaque fois que son cœur rencontrait les autres âmes qui daignaient s'immiscer dans cette ère qui était la sienne, pour la partager. Ou encore quand elle apercevait ceux avec qui la fillette avaient gravés l'appréciation ou même l'amour dans son chétif esprit qui ne faisait que subir les aléas. Événements, qui posaient machinalement un sourire sur son visage pâle, emplissant son être d'une chaleur réconfortante, celle qui soigne les maux de tristesses ou la douleur brûlante dont les flammes se faisaient dévorer par ce ravissement incendiaire.

Risa n'allait pas à l'école. Elle aurait bien voulue aller apprendre avec tous ses vulnérables et mièvres amis. Ses parents lui interdisaient d'y aller car s'était pour sa propre sécurité. L'ignorance. On lui autorisait quelques sorties dans le jardin, parfois mais rarement, dans la ville ou dans la forêt. Son parfum de glace préféré était myrtilles. Accompagnées bien sûr, oppressée par les yeux posés sur elle en permanence, ceux qui se souciaient, ceux qui s'inquiétaient, ceux qui voulaient de nouveau faire de la balançoire. Et dans ce tableau idyllique, il y avait une autre sorte de regard. Bilieux et sinistre. Ces personnes alors la fuyaient lorsque la fillette avait remarquée cet horrible joug qui l'effrayait, elle aussi. Et c'est pareil au bouclier qui brise le fer des lances, que ses parents fendaient vers eux afin de bouleverser ces malappris monstres à deux jambes à la conscience erronée. Laver son honneur et balayer les médisances par leurs esclandres magistrales et dévouées, on sentait que chacun de leurs mots vibraient d'une passion bienfaitrice et inabordable.

Risa n'avait pas une enfance facile. Toutefois elle se sentait heureuse ainsi. Elle se sentait protégée. Surprenant ses parents en pleurs quelque fois, ces larmes de désespoir ne coulaient que pour cette enfant qui voulait vivre sobrement. En effet, leur fille souffrait. Une maladie incurable selon les médecins. Des ronces douloureuses venaient tiraillées les proches de la fillette à chaque nuit, chaque fois qu'elle se laissait emportée dans les bras de Morphée, alors que l'insouciante se glissait sous les draps chauds et blancs d'un foyer aimant sans se préoccuper de ce qui pourrait lui arriver le lendemain. Est-ce qu'elle allait mourir demain ? Elle ne le savait pas. Est-ce qu'elle allait souffrir ? Elle ne le savait pas. Et c'était là, le dernier de ses soucis.

Risa s'était endormie comme tous les soirs. Les baisers de ses parents sur son front étaient encore chaleureux et apaisant. Le sommeil ne venait pas. Absorbée par l'astre lunaire qui s'apercevait à peine à travers les rideaux de sa chambrée, le satellite se targuait et irradiait sur un fond bleu d'outremer profondément sombre mais incroyablement criard. Des étoiles scintillaient timidement çà et là, n'osant pas interrompre la sélénite représentation qui fascinait ces peuples d'en bas, chanceux de pouvoir l'admirer. Un impromptu alizé vint caresser la verdure et les cimes, jouant à son tour une mélodie naturelle. Le vent changea de tempo, un allegretto qui faisait virevolter les feuilles et craquer les branches, un ballet que la jeune spectatrice voulait savourer. Elle se pencha contre les carreaux et admirait l'herbe valser telle des vagues et les arbres danser au dessus de cet océan végétal. Puis brusquement en forte. La fenêtre s'ouvrit tout à coup alors que le concert aérien continuait de plus belle. Abasourdie. Le mistral l'empêchait de refermer la lucarne. C'est alors qu'il apparût... Accroupi sur le bord, une apparition. Un entité immaculée, le pelage opalescent, un regard à la fois glacial et éblouissant. Cette âme digne d'un songe fixait l'enfant avant de s'exprimer élégamment.

« Nous somme venus te chercher, dit-elle de sa voix tempérée presque charmante. Quel est ton nom ?
- R-Risa, m-mademoiselle. peinant à s'exprimer face aux événements qui se déroulaient devant ses yeux. Qui êtes-vous ? Ma... Ma maman me dit de ne jamais écouter les inconnus.
- Mais nous ne sommes pas méconnus, certes masqués, personne n'est anonyme à nos yeux. Nous te connaissons Risa, depuis le début.

- Je ne sais pas, je ne vous ai jamais rencontrés...
- Je sens la peur, je n'aime pas jouer à ce jeu !
une autre forme se dessina dans la nuit, se qui répondait aux interrogation de la jeune demoiselle, alors que son interlocutrice parlait toujours d'elle comme si ils étaient plusieurs. Une gueule béante apparaissait, des crocs difformes or acérés et laissant traîner une épaisse fumée effrayante de cet animal à l'apparence inaccoutumée.
- Peu d'individus ont ignorés ce sentiment à notre vision. Si nombre de gens ont peur de la mort, la mort ne craint personne.
- Vous hum... prenant son courage en mains malgré la fin palpable de cette rencontre fabuleuse. Vous ne m'avez toujours pas dis votre nom.
- Je suis Agneau et lui est Loup. Partout néanmoins nous serons Kindred. L'agneau pour loup et loup pour l'agneau.
- Et donc vous êtes venus,
ravalant sa salive d'un traite, me tuer... ?
- Répond à ma question et tout sera terminé Risa. Tes douleurs comme tes tristesses.
- Je sens que je ne vais pas pouvoir m'amuser ce soir.
- N'ai craintes, mon cher ami,
presque ironiquement exprimé à la bête fulminant près du faune ovidé. Tu auras tout le temps de jouer, ce soir et comme tout les autres soirs. Risa. Préfères-tu être dévorée par la bête ou bien une de mes flèche ? alors qu'elle caressait du bout de ses doigts fins le bois de son arc.
- Mais je ne verrais plus ma maman, mon papa et mes amis ?
- C'est là la triste vérité et l'immense blague d'une vie Risa. L'existence t'a été offerte et nous devons la reprendre.
- Réponds à la question, chétive humaine ! Avant que je perde patience et finisse par mordre ta tendre chair !
les flammes qui s'extirpaient de son sombre masque s'exaltaient au fil de son discours enragé.
- L'effroi l'empêche de rétorquer, mon cher Loup. Elle ne veut pas jouer avec toi. Ne l'écoute pas mon enfant, l'agneau s'approcha de la petite et posa sa main sur son épaule. Nous avons besoin de savoir, s'il te plaît.
- Je... Je veux bien la flèche alors...
- Ne t'en fais pas Risa. Cela ne te feras pas mal. Dis-toi, que tu vas dormir, paisiblement. » 


Le bruit d'une corde tendue résonnait dans la pièce. Une flèche lumineuse et éthérée, pareil à l'éclat lunaire parti dans la poitrine de l'enfant, allongée et sereine. Des filins phosphorescents lui ôtaient son dernier souffle. Pareil au sommeil, il n'y avait pas de sang. Son petit souffle s'amenuisant alors que le dard susurrait son éclat, sinistre certes, mais sublime. Sous les regards masques de Kindred. Refermant ses yeux, délicatement, pour se reposer, éternellement. Risa, n'était plus.
© gotheim pour epicode
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 1 Nov - 23:07
Salutation.

Suite au long temps d'inactivité et au non réponse au mp's, nous avons décidé d'archiver ta fiche et de libérer le personnage pour d'éventuelles preneurs. Si jamais l'envie de reprendre une fiche pour cette fois la finir, tu es le bienvenue.

Aveuglément.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» [Validée]Death The Kid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Gestion du personnage :: Fiches des personnages :: Fiches refusées-
Sauter vers: