Kai'Sa, n'oubliez pas le nom.

 :: Gestion du personnage :: Fiches des personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 23/06/2018
Mar 26 Juin - 15:17
« Première règle du Néant : ne pas mourir. »



Personnage
• NOM : Kai'Sa.
TITRE/SURNOM : Fille du Néant.
LIEU DE NAISSANCE : Dans un village de Shurima.
RÉSIDENCE : Shurima.
OCCUPATION : Chasseuse.
FACTION : Aucune.

Joueur
PRENOM/PSEUDO : Alice / Cùrry Rice.
ÂGE : 19 ans.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Après une petite recherche sur Google.
LIEUX DU RÈGLEMENT :  Le boudoir d'Ashe, le temple de Varus, le navire de Gangplank et le jardin de Sona.
PRÉSENCE : Je suis souvent présente.





✧ Elle vous en voudrait un peu tout de même, si vous l'appeliez "monstre".

Mais voilà, c'était ainsi que le commun des mortels nommait Kai'Sa. Une seconde peau plus ou moins épaisse selon les parties de son corps avait prit la place de sa chair jusqu'à son buste qu'elle pouvait aussi recouvrir lorsqu'elle le souhaitait, même jusqu'à son visage qui alors, se masquait de cette matière noire. Lorsque cela arrivait, on ne reconnaissait plus rien : trois bandes violettes répartis  ne laissait même pas entrevoir une humaine. Même sa voix alors, devient complètement distordue, impossible à reconnaître.

Détrompez-vous, tout cela n'est pas une armure inanimée. Ce qu'arbore la fille du Néant est vivant, c'est un symbiote qui survit avec elle.
Cette peau est plus rigide au niveau de ses jambes, plus foncée, comme au niveau des bras. Le plus incroyable reste tout de même ses "ailes" s'étant formées au niveau de ses omoplates. Elles sont grandes, pointues, menaçantes et peuvent se déployer pour accélérer sa course. Leur intérieur même  qui est creusé, est illuminée de cette lumière violette caractéristique. C'est de la qu'émane des produits du Néant, est-ce un portail ?

Lorsqu'elles sont utilisées, elles produisent un bourdonnement peu supportable tant il est étrange.
Cette peau produit aussi des lumières violettes qui rappellent sans aucun doute le Néant.
Quant à la femme se cachant derrière tout ça, c'est une chasseuse. Un chasseur doit être rapide et agile, alors, son corps s'est sculpté autour de cette vérité.
Kai'Sa est grande, svelte et fine tout en possédant des formes généreuses. Ses cheveux sont noirs comme la nuit, longs et peu organisés. Son visage est fin, presque charmeur avec ses prunelles couleur ambre, son nez fin et ses lèvres pulpeuses et pourtant, l'empreinte de la survie a laissé sur son visage une tension permanente.
Sa peau est aussi pâle que l'ivoire. Cette teinte si spéciale provient de toutes ces années passées sous-terre, à ne pas rencontrer les rayons du soleil. Par ailleurs, son visage est marqué de six bandes violettes, des marques éternelles entachant sa réelle origine.
Elle ne baisse jamais sa garde, ses épaules sont constamment retroussées. Cette femme semble être prête à tous les dangers survenant de nul-part. En particulier venant du danger venant d'en dessous.


✧ Sa voix est si calme par moment, tout comme son esprit qui pardonne même s'il n'oublie jamais. Cette partie d'elle est purement humaine.

Elle aime fouler l'herbe fraiche du matin de sa main. Elle aime voir les êtreshumains, la civilisation s'agiter le matin lorsque l'astre solaire apparaît dans le ciel. En compagnie d'eux, Kai'Sa laisse un sourire se dessiner sur son visage. Les souvenirs, l'amour et l'espoir sont les plus belles choses qu'elle observe.
La simplicité du monde à tant de charme à ses yeux. Néanmoins, ce n'est jamais avec tant de gentillesse que sa propre espèce aborde cette femme venant d'en dessous.

Mais voilà, ça ne s'arrête pas là.

Kai'Sa a vu le cauchemar. Elle a vu le Néant engloutir ce qu'elle aimait et elle a du se battre pour survivre : cela laisse une marque autant morale que physique.
Ce symbiote qui couvre son corps lui a laissé une chance et elle l'a saisi de toutes ses forces. Lorsqu'elle imagine simplement ces rivières de poison coulant sous les pieds de tous, lorsqu'elle y pense, une haine prend place dans son cœur.
Envers eux, elle n'a aucune pitié et sa mission est de détruire ce vaste vide avant qu'il ne prenne contrôle de tout. C'est face à eux que sa seconde peau remonte jusqu'à son visage, c'est face à eux qu'elle n'est plus humaine et qu'elle arbore une voix distordue.


✧ Le désert de Shurima.

Elle avait toujours aimé cet endroit où elle est née. On s'assoit sur une dune de sable, on ne voit rien, on n'entend rien et cependant, quelque chose rayonne en silence. Ce qui embellit le désert c'est qu'il cache un puits quelque part.
Pourquoi le désert fascine-t-il à ce point ? Parce que le monde dans lequel les hommes vivent est envahi par le bruit, les grésillements, les biens matériels de plus en plus sophistiqués.

Soudain, l'exclamation d'une voix. Une charrette à l'horizon. Tirée par un dromadaire, le véhicule de bois transportait un homme ainsi que ses marchandises jusqu'à bon port.
La fille du Néant observait le déplacement de droite à gauche, en silence avant de remarquer que quelque chose était tombé. Se relevant alors, piquée par une certaine curiosité, elle y était allée en courant, espérant pouvoir retourner cela à son propriétaire.
Entourée du sable chaud se trouvait la un fruit qu'elle ramassa. Il était rond, d'une couleur orangée et rosie sur quelques parties. C'était une pêche.
Elle observait de ses prunelles de cuivre, faisant tourner le fruit entre ses doigts. Il était si banal pour tant d'autres et si spécial pour elle.

" A tout à l'heure maman !"
"Kaisa ! Tu n'as rien mangé... Et puis couvre toi, tu ne veux pas faire d'insolations. Tiens, prend au moins mon châle. Et ton père nous a ramené des pêches la dernière fois, prend en une... Fait attention. Ne t'éloigne pas, tu sais bien de quoi on parle dernièrement."

L'enfant d'une dizaine d'année, pleine d'énergie, avait simplement exécuté ce qu'on lui demandait et, déposant un baiser sur la joue de sa mère, était sorti de la maison de pierre. Elle n'avait jamais imaginé que ce serait la dernière fois.
Kaisa avait croqué dans le fruit juteux, rejoint ses amis comme tous les jours et ils s'étaient amusés avec divers jeux, se moquant des adultes si effrayés et convaincues par des personnes étranges.
C'était de sa faute.
Elle avait libéré le tribut. Elle avait provoqué tout cela. Ce n'était qu'une simple blague ! Un pari !

Le sol s'était effondré, les cris avaient résonné, le vide, la peur. Alors, sa vie avait changé.
Qui avait survécu ? Avait-elle pu faire plus ? Il y avait eu des gémissements, des appels qui doucement, jours après jours s'étaient tût. Kaisa était seule.
La faim martelant son estomac, la terreur paralysant ses gestes, elle avait pleuré. Pleurer et chercher sa mère. Mais rien n'avait changé.
Sa seule compagnie avait été le couteau de son père qu'il lui avait offert en tant que berger. Elle pensait à lui, espérait qu'en revenant de son voyage, il aperçoit le trou formé à la surface, qu'il vienne l'aider mais Kaisa était loin de se douter que sur les dunes de sable, son village s'était simplement volatilisé aux yeux de tous.

Elle avait survécu en trouvant des pêches pourries. Ce fruit avait apaisé sa faim, mais autour d'elle s'agitait le Néant. Un autre danger face à cette enfant seule.
Tant de peur, tant d'horreurs à supporter. Il y avait eu ce monstre qui subitement avait apparu dans l'obscurité et s'était jeté sur elle.
Son couteau à elle l'avait traversé. Un jaillissement, une tâche qui alors s'était rependu jusqu'à son bras et malgré tout, malgré le fait qu'elle voulu s'en défendre, qu'elle en avait même cassé son couteau, cela recouvra son corps.

C'est alors que la sensation perpétuelle d'une peau qui appelle avait commencé. La peau réclamait, elle avait faim aussi. C'était comme des milliers d'aiguilles s'enfonçant dans chacun de ses pores. C'était comme sentir son sang frapper ses veines. Mais cela lui permit de survivre. Cette créature et elle survivent ensemble. C'est sa deuxième peau. Un voyageur isolé est une proie facile.
Il fallait se battre. Il fallait sortir. Il ne fallait pas mourir.
Kaisa avait grandi au sein du Néant, se battant chaque jour en étant devenue comme eux. Elle avait apprit à utiliser ses capacités, à comprendre et puis un jour, elle a vu la surface à nouveau.
Elle avait cru trouvé enfin sa salvation, mais voilà, ils étaient partout. Ils avaient des brèches dans le monde humain. Combien de villages avaient croulés ?

"Monstre ! "

Ils ne voient jamais au-delà de la créature. Alors qu'au fond, elle était comme eux. Les histoires sur le monde d'en dessous étaient effrayantes et aujourd'hui, elle était devenue le monstre de ces histoires. Ils comprendront un jour. Ils survivront ensemble. En attendant, elle serait là, à contenir la faim qui rôde en bas.

Kai'Sa s'apprêtait alors à mordre la pêche. Et puis, du sol, un bruit. Un bourdonnement. Un grognement qu'elle connaissait.
C'est le regard posé sur cette main qui sortait du sable que Kai'Sa tendit la sienne qui semblait alors concentrer une énergie.
Soudain, un visage terrible, déformé, avec une grande gueule et de grands yeux violets émergea. Un monstre du Néant.

"Puisses-tu trouver la fontaine infinie... Et toujours être le bienvenu."

Avait-elle récité d'une voix lasse. Il n'y a pas de repos pour le chasseur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 15/04/2018
Localisation : Freljord
Emploi/loisirs : Aider ceux qui ont besoin d'aide
Mar 26 Juin - 16:07
Bienvenu officiel, Madame Kai Sa!
Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
Les mots sont des notes de musiques
avatar
Messages : 223
Date de naissance : 26/03/1999
Date d'inscription : 24/03/2016
Age : 19
Les mots sont des notes de musiques
Mer 27 Juin - 12:34
Bienvenue à toi Kai'Sa,
On s'occupe au plus vite de ta fichette !


Merci à ma Soso d'amour

Merci Janna:
 


Merci Ahri/la patronne

Si nous apprenions d'abord à écouter le silence ?
Revenir en haut Aller en bas
Varus
Le Dernier Gardien
~ Papi Varus ~
avatar
Messages : 203
Date d'inscription : 15/01/2017
Le Dernier Gardien ~ Papi Varus ~
Mer 27 Juin - 15:39
La bienvenue enfant du Néant !
Puisses-tu également trouver la paix et le repos en ces terres. (Comme l'a dit Sona on reviendra bientôt vers toi.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 23/06/2018
Ven 29 Juin - 13:09
Merci à tous pour votre acceuil !
J'attend donc avec patience vos retours So cuuute ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» N' oubliez pas d 'écrire
» N'oubliez pas les paroles !
» Ne m'oubliez pas.
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» N'oubliez pas le guide...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Gestion du personnage :: Fiches des personnages-
Sauter vers: