un piece en remarquable état de conservation [terminé]

 :: Runeterra :: Bandle City :: Bordure de Bandle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 67
Date d'inscription : 27/07/2015
Emploi/loisirs : jeter des boomrang, occasionelement des rocher
Jeu 20 Aoû - 11:06
’ai envie de dormir, mais un rayon de lumière en a décider autrement. J’essaye de l’attraper pour me venger, on ne m’importune pas impunément. Mais il est agile, a chaque fois il passe par-dessus ma pâte, il en faut plus pour m’impressionner.

Au bout d’une demie heure de lutte acharner je lui concède la victoire, je l’aurai c’est sur, mais pas aujourd’hui. Si je vouai tant dormir c’est que je devais digérer beaucoup de nourriture. Je me suis transformé hier pour faire fuir des gêneurs qui jeter des trucs dans la forêt. Je pense que je les rêverai pas de si tôt hihihi. Pour compenser toute cette énergie perdue j’ai mangé un chevreuil, presque entier. Il reste juste une jambe , je pense que j’en mangerai aujourd’hui surtout si je fais un peu d’exercice.

Je descends de ma cabane percher pour aller un peu déambuler dans les bois. On ne sait jamais ce qui peut si passer. C’est ça qui est amusant ! d’un seul coup une odeur me parvient, un humain !!!

Quesque ces empistrouilleur veule encore ? Braconner plein d’animaux qu’il vont pas manger, tout polluer, blesser la nature ? je le prends en chasse en suivant ça trasse, et il se déplace comme un patapouf, c’est comme s'il traçait un autoroute pour qu’on le retrouve. J’arrive a ça auteur en une dizaine de minutes, je me cache dans les buissons. Je ne le vois que de dos, mais il est blond comme les champs que j’aperçois parfois, mais ce n’est pas ce qui va m’empêcher de le faire déguerpir si il veut m’embêter. Je lance mon boomrang qui fait bien évidemment mouche sur l’arrière de son crâne

« si tes là pour vetre vilun po bo tu par. Chabada !!! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Jeu 20 Aoû - 12:06
Ah, la grande forêt de Bandle. Tant d'arbres, qui aux yeux de ces petites créatures devaient bien paraître deux ou trois fois plus grands... Je continuais mon avancée, ayant passé une très courte nuit. Dire que j'étais parti pour me reposer quelques heures quand on m'avait gentiment interrompu. Des humains, tout comme moi - même si d'eux ne dégageait pas la classe et le charisme qui me servaient de compagnons - qui semblaient fuir, avec un de leurs compagnons blessé au niveau des jambes, vraiment pas joli joli. Ce que je trouvais étonnant, c'était tout d'abord la présence de chasseurs humains sur les terres des Yordles, eux qui m'avaient déjà regardés d'un mauvais œil quand j'avais annoncé chercher une créature un peu spéciale dans leur forêt. Mais à coup de diplomatie, on pouvait tout faire passer. D'autant plus que là, je n'étais pas contre eux mais plutôt avec eux. Tout ceci pour arriver à la conclusion que leur présence ici n'était pas très réglementaire... Mais là encore, je n'allais pas faire la police, je n'étais pas venu pour ça. Et j'avais plus de chances de me faire éclater qu'autre chose, en plus !
Donc, après quelques jours de marche, depuis la Capitale des nains, j'avais fini par rencontrer ces quelques... braconniers, pestant contre une énorme bête qui leur aurait balancé quelques caillasses à la figure. Fait étonnant, puisque les monstres dangereux étaient plutôt de l'autre côté des montagnes, à Kumungu, pas de ce côté-ci !

Je remontais donc la piste, me fiant à mon instinct et aux quelques traces laissées par ces chasseurs imprudents, m'éclairant avec la gemme de mon gantelet... N'importe quel animal sauvage aurait pu les suivre, et blessé comme l'était le plus mal en point, je doutais sérieusement que tout leur petit groupe s'en sorte indemne...

Après deux bonnes heures, je me mis à la recherche d'un coin tranquille pour faire un somme. Je ne pouvais pas continuer ainsi, je devais... Dormir...

Réveil, la gueule dans l'herbe. Ah, je m'étais assoupi à ce point ?! Bon, alors voilà, je venais de dormir avec assez peu de classe pour que ça menace de me tuer. Dommage que personne n'ait été là pour admirer. Le soleil était à peine levé, et seulement quelques rayons parvenaient à filtrer l'épais feuillage des arbres. Il était temps de se remettre en route !
Suivant un espèce de petit sentier, je continuais de m'enfoncer dans la forêt. je devais faire attention à une grosse bestiole, à priori. Difficile à rater. Allez, montre toi...

"Petit petit petit... Où que tu..."

Ouch, vive douleur à l'arrière du crâne, me faisant presque chuter. Je venais vraiment de me manger un truc dur, là ! Me frottant l'arrière de la tête, je faisais volte-face, entendant une petite voix s'adresser à moi, me parlant de'un vilain pas beau je ne sais pas quoi,et...
Quelle fut ma surprise, lorsque je fis face à une petite créature, un Yordle, orangé, avec un espèce de petit crâne sur la tête, de longues oreilles, une grande queue qui fouettait l'air, et... un boomerang fait d'os ?! Mais il était malade, j'avais encore fait aucune connerie !
M'approchant de lui, lentement, je calmais le peu de colère que j'avais contre ce petit être.

"Eh, je pense que tu n'comprends pas, je suis pas un vilain, comme tu dis, je suis pas là pour chercher des problèmes ! Je cherche une grosse bête, l'air super méchante, et qui balance des gros cailloux, à ce que j'ai compris ! Je suis super intéressé par les trucs qui sortent de l'ordinaire, et on m'a dit que la bête semblait venir d'un autre âge ! Tu... Saurais pas où je peux la trouver par hasard ?! Ce serait super cool si tu pouvais m'aider à la trouver !"

Et pour finir le tout, je sortis d'une de mes poches une poignée de friandises achetées à un marchand Yordle. Des confiseries à sucer, aux goûts de fruits. Peut-être qu'il connaissait, au vu de sa ressemblance avec les Yordles.

"Tiens, si tu en veux une." fis-je en m'accroupissant, lui tendant un des bonbons.

"Et donc, toi t'es quoi ? Un Yordle aussi ?"

La question me brûlait la langue. Et puis je ne perdais rien à demander.
N'empêche que si j'me reprenais un coup de son arme, là, je l'aurais pas mérité !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 67
Date d'inscription : 27/07/2015
Emploi/loisirs : jeter des boomrang, occasionelement des rocher
Ven 21 Aoû - 10:42
le vilain a l'air bizzare, il sait même se qu'il cherche. et d'après ce qu'il dit c'est moi qu'il cherche. Il ne sait vraiment a quoi il doit s'attendre le pauvre. Alors que j'allais lui remettre un boomrang pour le faire déguerpir, il sort des bonbon et me propose de l'aider à me trouver... Et j'ai une petite idée d'un tour que je pourrai lui jouer. Je saute pour atterrir sur ça tête et dit

"ça ce voit pas que beaucoup que je un yordle? mais bon pas grave. je connait ce que tu mrecherche. je peux t'y m'amner. mais pour ça il faudra me donner des bonbons"


Puis j'agrippe ces cheveux et les tire pour le faire avancer droit devant. je sens que je vais bien m'amuser moi. et en plus, je vais avoir plein de bonbons. Je le fais passer par tous les sentiers les plus boueux et difficile que je connais, c'est a dire un paquet. Parfois, je m'arrête et tant la patte pour un bonbon. d'un seul coup je vois un tas d'excréments de cerf. Une idée encore plus terrible me traverse la caboche

" on kraproche de lui. il faut que ta kamoufu ton odeur. sinan il fuipra "


ne pas rire est le plus dur. si il le fait je sais pas combien de temps, je pourrait me retenir. je lui désigne donc le tas avec mes patte et je saute à coter de lui pour ne rien manquer du possible spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Ven 21 Aoû - 11:28
Confirmant mes pensées sur sa nature de Yordle, la créature orangée sauta sur mes épaules, s'appuyant sur ma tête, comme s'il se mettait sur un moyen de transport. Et il voulait des bonbons en plus ? Oh, et puis mince, cette petite créature semblait bien capricieuse, au final ! Mais bon, elle savait ce que je cherchais, à priori, donc autant ne pas la provoquer... D'autant plus que son boomerang, là, il faisait mal !

Me mettant en route, je suivais les directives de la boule de poils, parfois ponctuées - pour mon grand malheur - de tirage de cheveux dans la direction à suivre. Et des directions, ma foi, plus désagréables les unes que les autres ! De la boue, des buissons épineux, des branches ponctuées de toiles d'araignées... J'espérais que cela valait le coup, de trouver cette créature ancienne, parce que sinon, j'irais me plaindre pour foutage de gueule intempestif.

A cette pensée, mon sang ne fit qu'un tour. On parlait bien d'en Yordle, là ?! Quelles étaient donc les motivations principales de ces créatures ? Le rire, la fête, les blagues, et dans une moindre mesure, la science. Celui là n'avait pas l'air très savant, sans vouloir le traiter d'abruti, mais en plus de ça, la fête tout seul dans la forêt, ce devait être ennuyant... Restant silencieux, je continuais à me faire guider, prêtant plus attention aux chemins empruntés. Lui donnant à quelques reprises des bonbons, je voyais mon stock se réduire à vitesse grand V.

De mon observation fine et perspicace, il ne résulta qu'une chose. Si on ne tournait pas vraiment en rond, nous n'en étions pas forcément très loin. Mes vêtements ne craignaient pas grand chose, de toute façon, mais je n'aimais pas me faire rouler, comme toute personne saine d'esprit. Et là, c'était sans aucun doute le cas.

Le clou du spectacle, et ce qui me mis vraiment la puce à l'oreille, ce fut sa demande de me recouvrir d'excréments animaux pour camoufler mon odeur. Disons que j'aurais peut-être accepté si nous n'avions déjà fait une dizaine de détours pour arriver ici, et si en sautant au sol, même s'il semblait sérieux, je n'avais pas remarqué toute cette malice dans ses petits yeux. Lui, il se foutait décidément de moi !

Je m'accroupis, me mettant à sa hauteur.

"Et toi ton odeur de fennec, on s'en fiche ? Entre les détours dans les coins les plus pourris de cette forêt, et la merde de cervidé, tu n'as rien trouvé de mieux pour te moquer de moi ?"

Je jetais un regard à mes chaussures et mon pantalon. Ah, ils auraient encore besoin d'être rafistolés une fois de retour à la maison. C'était presque devenu une habitude, cela dit, donc en un sens ce n'était pas un problème.

Je m'asseyais, pour me poser un peu. Ricanant.

"Bonne idée de blague, cependant. Et à part ça, tu sais vraiment de quelle créature je parle, ou ça aussi c'était un mensonge ? Je pensais les Yordles plus accueillants et plus appréciables, tu vois. La prochaine fois que je croiserai des braconniers, je les laisserai faire plutôt que de leur botter les fesses..."

Chuuuuuuuuuuut. Un peu de bluff ça ne faisait de mal à personne, hein ? Et puis si je les vais surpris à réellement braconner plutôt qu'à fuir, je les aurais sans doute un peu secoués aussi, au final.
Je restais fixé sur le Yordle, curieux de voir s'il comptait continuer son coup fourré ou enfin me dire la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 67
Date d'inscription : 27/07/2015
Emploi/loisirs : jeter des boomrang, occasionelement des rocher
Ven 21 Aoû - 22:51
est pas drôle le monsieur. il a fini par comprendre l'arnaque. je penche la tête sur le côté faisant mine de ne pas comprendre de quoi il parle. Dans le doute toujours dénié, ça marche, parfois.

d'un seul coup le monsieur se met à ma hauteur et dit qu'il a rebotter les fesses au braconnier. Ça serait donc pas un méchant? Je devrais peut être moins l'embêter du coup, je sais pas, mais mois ça m'amuse quand même pas mal de le faire tourner en bourrique.

Je m'assois, mon pelage commence doucement a rougir. je lui lance mon boomrang sur le front pour le faire taire et pasque ça me fait rire aussi et je lui dit le regard malicieux

"chhhhhhht il est Kroche. sent le arrivé. ce n'est pas comme si je m'étais mroquer de twa? Gnar!!!"


je me mets à lui sauter autour en lui tirant la langue. Ponctué de quelqu boomrang. vue que je ne maitrise pas ma transformation il faut que je m'amuse un peu pour que ça marche. Bon, ça n'a pas l'air de lui plaire mais je m'en fiche

"il faut pas doutsser de Gnar. sa le ren po comptan"


c'est bon la transformation vas avoir lieu . je refais un dernier bon pour me metre en face de lui je saute dans le buisson, puis une demie seconde plus tard j'en j'aillie armer d'un énorme rocher. je mets ma tête, qui fait presque la moitié de sa taille a quelqu centimètre de lui et lance mon plus puissant rugissement

"GNAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAR"


tien, ça la recouvert de bave, faut dire que j'ai bien crié, mais j'ai pas très envie de lui lancé le rocher ça serait bête de le tuer quand même. je saisis finalement le ta d'excrément qui était là et le lance de toutes mes forces, et je ne suis pas du genre à manquer mes cibles héhé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Sam 22 Aoû - 12:10
Pour seule et unique réponse, après un petit instant d'hésitation, je pus voir sa fourrure se teinter d'un couleur rouge, et ça, ben c'était vraiment pas banal, tiens ! Je n'avais jamais vu, ou même entendu parler d'un Yordle capable de changer de couleur. Étonnant, ce qui était en train de se passer sous mes yeux. Mais alors que j'étais absorbé par son petit tour de passe-passe, je ne fis pas attention à ce que lui faisait vraiment, et je reçus son boomerang au niveau du front, une vive douleur me martelant la tête. Il croyait que c'était un jeu ou quoi ? Merde, ça faisait mal, enfin c'était une arme, pas un jouet ! Je passais ma main sur mon front, afin de le frotter et atténuer la douleur. Ah, cette sensation poisseuse, superbe. En effet, un peu du liquide écarlate restait sur mes doigts. Il était moitié psychopathe, ce Yordle, aussi ?

Puis, alors que je le refixais, son regard, celui de quelqu'un qui vous prépare un coup fourré, ses paroles me firent comme un frisson dans le dos.
Sens-le arriver ? Comment ça ? Eh, une créature qui balançait des rochers, et il me prévenait même pas ?
Gnar ? C'était quoi, ça, la marque de son dentifrice ? Yerk, au vu de l'haleine, non.

Chose bien plus étrange, comme lors d'un rituel vaudou, il se mit à sautiller en rond, tout autour de moi, ma tête tournant au fur et à mesure, afin de le suivre. mais qu'est-ce qu'il faisait, là, une invocation ? En me tirant la langue, c'était nécessaire ?

"Euh, tu..."

Je fus interrompu par un petit coup de son boomerang, qu'il avait gardé en main, cette fois-ci. Bon, c'était déjà bien moins douloureux, et j'avais les cheveux pour amortir un peu. Il fallait juste ne pas casser mes lunettes ! Mais s'il voulait que je me taiser, il pouvait aussi tout simplement le d...

Mais Aïe ! Je venais d'en reprendre un coup ! Je grommelle, perdant peu à peu patience. Qu'est-ce qu'il me préparait encore comme coup ? J'étais toujours intrigué par sa fourrure devenant de plus en plus rougeâtre.

A nouveau quelques paroles de sa part. Douter de Gnar ? Ah, c'était son prénom ? Oui, je me disais que la marque de dentifrice ça ne pouvait pas être ça. Plus quelque chose du style "Coyote". Et puis de quoi parlait-il avec "ça le rend pas content" ? Je commençais à stresser, moi, avec tous ces trucs bizarres. Je serrai mon poing gauche, ganté, me préparant au pire. Il n'avait pas l'air très hostile, du moins pas au point de me tuer, puisque jusque là, il avait plutôt joué.

Faisant un dernier bond face à moi, je le vis ensuite sauter dans les fourrés juste devant moi. Me remettant debout, en alerte, je...

Je fis un petit bon réflexe en arrière, voyant ce qui venait de surgir du buisson. Une énorme créature, je ne saurais comment la décrire, avec ses deux défenses, sa fourrure rouge sombre, et son air peu amical. Et surtout, dans une de ses pattes, ou mains, je ne savais pas trop, un bon gros rocher. Ah, mais ça, c'était pas une bonne situation, ça ! Il se pencha vers moi, rapidement, et me hurla à la gueule, des filets de salive venant me détremper la figure alors que mes tympans souffraient me martyr, me faisant me couvrir les oreilles. Beurk, me voilà bon pour une lessive, moi dedans.

Et alors je le vis lâcher son rocher et lorgner vers la merde de cervidé. Non, non ! Comme je le redoutais, il s'en saisit, alors que je pensais à un bouclier. Très fort. Très très fortement même. Il me le lança, alors que je mettais mon gantelet devant moi, les éléments métalliques du gantelet s'étant séparés, maintenant flottants autour de la gemme centrale, brillante, et délimitant un bouclier arcanique, blanc, grand comme mon torse. Les excréments s'écrasèrent dessus, et si la matière fécale ne m'atteignit pas, son odeur elle, je la ressentais bien d'ici.
Laissant le bouclier actif, ce qui ne me demandait que peu de concentration, je reculais, n'ayant guère envie de me faire attaquer par cette bestiole... Préhistorique. Oui, vu l'allure globale, on ne pouvait en dire que ça.

Et dire qu'il s'agissait du même Yordle que tout à l'heure ? J'avais du mal à y croire.

"Eh, eh, Gnar, du calme ! Je ne sais pas comment tu fais ça, mais... Bon, les blagues c'est cool, j'accepte bien, je rigole aussi si tu veux, mais là on va se poser un peu et se calmer, d'accord ?! J'ai vu la grande bête, c'est impressionnant, mais je préférais la petite, moi. Hein, tu ne te trouve pas plus mignon quand tu es un... Yordle, si tu en es vraiment un."

Je le surveillais toujours, n'ayant nulle envie de voir un rocher partir. Mais je devais choisir, car le bouclier étant actif, mon gantelet ne pouvait pas me servir d'échappatoire... Si j'en avais eu le temps, ce qui n'était pas certain. On allait rester avec ce bouclier, finalement, hein.

"Donc ce serait cool que tu redevienne normal, enfin petit, quoi... Je vais t'emmener dans un lieu extraordinaire, là où moi j'habite, si tu le veux bien. J'aurais d'autres bonbons et tu verra plein de nouvelles choses différentes de la forêt. Et je te promets que personne te fera du mal si tu me suis !"

Oui, je devais le ramener. Une créature aussi extraordinaire que lui, semblant si ancienne, je devais l'étudier. Son comportement, ses rites de vie, je voulais tout savoir. Je sentais déjà un nouveau chapitre s'ouvrir. Un chapitre... Ancestral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 67
Date d'inscription : 27/07/2015
Emploi/loisirs : jeter des boomrang, occasionelement des rocher
Mar 15 Sep - 0:44
Un tir parfait, la vitesse la direction la ciblent. je voyais déja mon projectile le toucher mais mes espoirs furent interrompue par un mystérieux bouclier apparu dans ces mains pour arrêter mon jet.

je suis quand même un peu dessus, mais bon on va faire avec. En tout cas il a pas l'air très rassuré le monsieur, il garde ça protection bien lever en cas de nouvelle assaut. c'est pas très utile pasque je faisait juste ça pour l'embêter. par contre il me propose quelqu chose de bizarre. Les humains, ça vie pas en ville normalement? mais ça a l'air cool!!!

pour commencer a négocier il faut que je redevienne normal, et pour ça, il faut attendre. Pas le choix. je m'assois en le regardant tandis que ma queu fouetez l'air lentement. Les seconds passés lentement. d'un seul coup un oiseau pousse un piaillement: chouette un snack!!!

je saisis mon rocher et je le lance de toutes mes force. j'ai touché l'oiseau, c'est peut être ça le problème... ducoup le caillou fait partie de l'arbre maintenant, mais attend, le nid va tomber! Par chance je deviens mini ce qui me permet de l'atraper avec qu'il ne s'écrase.

il est rempli d'oeuf, j'en prend un pour le lancer dans la direction du monsieur, autant discuter le ventre plein. je m'assois et ouvre un premier oeuf pour gober l'intérieur. Après mettre lécher les babines, je lui dit en rian

"tu peux te rapprocher, je peut pas faire ça tout le temps. hihihi.

tu parler d'un endroit avec des bonbons, c'est quoi? on m'a parlé que des gens bizarre, il offre des bonbon. et pis c'est dans une ville ton endroit sympa ? Pas que les villes, c'est tout nul, y a pas d'arbre et tout le monde y fait la tête de caca"

c'est vrai que j'ai beaucoup de questions, mais j'ai beaucoup d'oeuf a gober pour attendre qu'il me réponde. et ces drôle, ce là, il font plein de bruit hihhi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Dim 18 Oct - 14:34
Sa réaction me surprit une fois de plus. J'allais devoir m'y faire, à priori, c'était normal qu'il m'étonne de la sorte. Mais comment j'allais pouvoir le garder avec moi s'il était toujours aussi imprévisible ?
Devenu de petit à énorme, beaucoup moins mignon et bien plus puissant, je me demandais s'il était de bon ton de rester ici. Il avait peut-être des sautes d'humeur ?! Oh, le garder à Piltover ne serait pas une mince affaire. Et... Alors qu'il était assis, calme, du moins en apparence, il récupéra son rocher et le balança, visant un oiseau. Si le tir rata sa cible, il fit tomber le nid de la créature. Puis Gnar rentra dans mon champ de vision, le rattrapant. Mais... C'était le Gnar du début, le plus petit, avec son boomerang. C-Comment ?! J'avais raté la transformation ?! Oh, je ne voulais pas avoir à revivre ça pour voir comment le phénomène se passait... Mais bon, je n'avais pas véritablement le choix, hein... J'allais donc devoir le surveiller... Même si c'était évident depuis le début, ça...
Il me lança un des oeufs, gardant le reste et commençant à en gober un.

"Merci... Enfin je crois."

C'était gentil mais... Non, je n'avais pas particulièrement envie, non...
Il dut se rendre compte de mon appréhension à son égard, car il me fit un commentaire pour me dire de m'approcher.
A priori je ne risquais plus rien. Le point de détail important était que pour moi, même armé d'un boomerang, il restait menaçant. Par contre, c'était le fait qu'il ne puisse pas le faire "tout le temps". Il avait donc une limité ? Il ne pouvait pas rester tout le temps comme ça ? Hm... Encore des choses à éclaircir, ma fois. Il était plein de petits mystères sur lesquels je pourrais sans doute sous peu poser le doigt.

Il me posa une série de question sur la ville. Comment en savait-il autant là-dessus ? Là, de nouveau, mystère et boule de gomme. Mais j'allais tout de même lui fournir ses réponses. Je voulais qu'il me suive mais je ne pouvais guère le forcer.

"Alors, par quoi commencer. Oui, je vis dans une ville. Mais il y a des parcs, des espaces verts, la ville où j'habite respecte l'environnement et on essaie au mieux de ne pas le polluer. Et il y a beaucoup de bonne humeur à Piltover, assez peu de méchantes personnes, franchement, l'une des meilleures qui existe ! Je pense même que tu pourrais t'y plaire un peu !"

Puis, me grattant l'arrière de la tête, je passais au bonbons.

"Certaines personnes donnent des bonbons pour faire de la publicité, comme ça tu goute le bonbon, et si tu l'aime bien tu vas en acheter. C'est comme ça que les fabricants gagnent de l'argent."

Puis, comme si c'était pour moi une évidence, la question se posa.

"Enfin... Tu sais ce que c'est que l'argent ? Et..."

Je lui lançais l'oeuf.

"Prends le, je n'ai pas très faim. Tu as l'air affamé, toi, au contraire. C'est ta transformation qui fait ça ?"

L'idée venait de me traverser l'esprit ! Et oui, peut-être que c'était exténuant. La fatigue serait donc la raison de sa limitation ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 67
Date d'inscription : 27/07/2015
Emploi/loisirs : jeter des boomrang, occasionelement des rocher
Mar 8 Déc - 23:52
le monsieur et quand meme pas rassurer, c'est rigolo. normalement les gens si il ont peur il sont déja partie mais pas lui. c'est rare et plutot rigolo.

"l'argent c'est le truc qui vous ser a manger? j'ai déja essayer mai sa a pa bon gou, ducoup je vais meu chercher moi meme ma nouritur, et pis donner des fourureu pour prendre des cholie bonbon chez plu pratik ke du papier, tu risque pas de le perdr ta po de renar dé nége"

j'ai finie tout les oeuf du nid, ça fait déja mieux dans mon bidon. je lui répond en grimpant a ces vetement tout doucement pour pas lui déchirer et pas non plus le griffer ça serait pas très gentil quand meme

"je peux pas tro bocou me transfomé pasqe ça me donner trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès fin et que cé lon de chassé tou le ten. et pis ça fait peur a dé gen donc cé pa toujour rigolo"

ça a l'air sympa sa ville, si il y a des foret dedan ça pourrait etre chouette, comme ça je pourrait voir a quoi ça ressemble tout ça, je suis sur qu'il ne m'a pas mentie, sinon ça me metrait en colére
je me met debout sur sa tete en montrant droit devant avec ma petite patte avec la voix toute contentante

" allon a piltotruc, pour voir les foret dans les ville, par contre tu me porte, pasque je sais pas ou cé"

et j’attrape deux poignées de cheveux pour ne pas tomber quand on vas bouger
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Ven 1 Jan - 14:12
Eh bien, Gnar était donc en réalité un grand habitué de troc. De manière assez étonnante, et je ne l'avais pas vu comme ça jusqu'à maintenant, oui, cette petite boule de fourrure orangée était bien capable de récupérer elle-même sa nourriture, non pas en se contentant de cueillir fruits, baies ou autres végétaux nourrissants, mais en chassant des proies animales belles et bien vivantes ! Même s'il n'en avait pas l'air comme ça - et en réalité, il n'avait l'air de rien sinon d'une grosse peluche à qui on devrait donner un bon bain - c'était un prédateur. Certes, les Yordles étaient des prédateurs, mais j'étais plus habitué à les voir jongler avec de la technologie qu'avec des armes archaïques de ce genre. Encore que, par exemple, le Capitaine Teemo usait bien d'une sarbacane... Échangeant le fruit de sa chasse, il arrivait à se procurer des denrées normalement payantes. Je faillis me claquer moi-même le front lorsqu'il parlait de manger de l'argent. Enfin, pour une créature aussi étrange, c'était normal, à priori. On se faisait nos propres idées sur le monde en essayant et en expérimentant. C'était une des meilleures manières d'apprendre !

Après l'avoir laissé grimpé sur mes épaules, je faillis sauter de joie. La fatigue ! C'était bel et bien ça qui le limitait ! Mais c'était déjà bien d'avoir appris ça, mine de rien ! Héhé, on avançait doucement mais sûrement. Surtout, faire attention à ce qu'il ne se transforme pas en étant sur mon dos. Pour l'instant j'étais hors de danger, c'était déjà ça.
Me désignant la direction face à moi, il me demanda de partir pour...

"... C'est Piltover ! Et au passage, je veux bien aller dans la direction que tu montre, mais à mon humble avis..." je montrais une direction un peu plus vers la droite "Bandle est par là, ce serait donc plus court d'aller dans cette direction !"

J'avais dit cela sur un ton un peu moqueur, pour piquer son attention. Peu rompu à la société, j'espérais de tout cœur qu'il ne prendrait pas mal mes taquineries, étant donné la nature plutôt susceptible de ce genre de personnes.

"Ah, et si tu n'en as jamais eu l'occasion encore, il va falloir prendre le bateau, cher ami. Car te porter, c'est possible, mais faire des milliers de kilomètres, ça l'est moins. Pas à pieds, du moins. Direction le port !"

Je me mettais à sautiller sur le chemin afin d'essayer d'amuser la boule de poils, car oui, il nous fallait maintenant retrouver notre chemin jusqu'à la ville.
Etait-ce un problème ? Bien sûr que non !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Episode 457 One piece
» One piece 598
» One Piece 573
» Votre Opening One Piece préféré !
» One Piece 584

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Bandle City :: Bordure de Bandle-
Sauter vers: