Mystères interdits ?

 :: Runeterra :: Institut de la guerre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 14
Date de naissance : 13/10/1996
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 21
Localisation : Où la mort doit être offerte | Îles Obscures
Emploi/loisirs : Faucheur et Guide d'âme
Sam 3 Fév - 19:39
Voilà que leur conversation aussi longue fut-elle, avait su attirer l'attention de la Liche. Leurs tentatives désespérées de camoufler leurs réelles intentions, se voyaient quelque peu corrompre par les indices qu'ils laissaient supposer tandis qu'ils laissaient planer certaines interrogations quant aux origines de la ''renaissance'' de Karthus. C'était là, une belle erreur de leurs part. Bien qu'il était uniquement intéressé par la mort elle-même, le Héraut de l'au-delà ne restait pas moins attentif à tout ce qui l'entourait, ainsi qu'à tous les sujets qui pouvaient le toucher de près ou de loin, à l'image de tout ce qui pouvait avoir un rapport avec les Îles Obscures. Cependant, aussi réfléchit soit-il, ses pensées ne savaient pas vraiment où se poser. Le sujet vaguement commencé pouvait indiquer qu'ils s'intéressaient à la nécromancie ou tout ce qui s'en rapprochait. La question restait : Pourquoi ? Que pouvaient-ils bien vouloir à cette magie ? Étaient-ils aussi passionnés que lui lors de son vivant.. ? Cela semblait impossible, leurs âmes, de ce qu'il avait pu relever, n'étaient pas vouées à un intérêt si intense de la mort, pas au point d'y laisser leur vie comme il l'avait fait.

Une autre question s'imposait d'elle-même. Cela concernait les individus impliqués et principalement l'ampleur que cela pourrait prendre. Les Invocateurs furent peu lors de cet appel. L'orateur d'outre-tombe ignorant qui était au courant de cela, se demandait si ses derniers souhaitaient s'intéresser ou apprendre cela, par une envie de culture, voir par désir de puissance personnel ou si cela était pour l'Institut en elle-même. Peut-être même pour les plus hauts gradés... Comme dit précédemment, leurs âmes ne semblaient pas être attirées par la mort, comme Karthus le fut de son vivant, mais rien ne certifiait le fait qu'ils souhaitaient maîtriser son pouvoir d'une manière ou d'une autre. À moins de quelque chose de bien plus important. Quoi qu'il advenait, il semblait être leur ''cible'' ou celui qui pourrait les rapprocher de ce qu'ils cherchaient. Tel un médiateur entre deux mondes.. Cette perspective ne s'annonçait pas pour le mieux, car les Îles Obscures seraient sûrement mêlée à tout cela.. chose qu'il ne pouvait permettre.

Les Invocateurs lui avaient proposé de le renvoyer là d'où il venait avant cette convocation forcée. C'était sans l'ombre d'un doute qu'il déclina l'offre. À peine eurent-ils le temps de lui indiquer la sortie, qu'il se dirigeait déjà vers cette dernière, à l'image d'un être connaissant les lieux. Accompagné de l'âme de son ancien Invocateur, il voguait à travers l'institut cherchant à rejoindre la bibliothèque. Parcourant les nombreux couloirs de l'Institut, la liche pouvait constater rapidement que ces derniers semblaient bien plus vide, cela devait sûrement être dû à la fermeture de la Ligue. Sans apporter plus d'intérêt à ce détail, il s'enfonçait dans la structure de cette grande battisse, le torse plus en avant, son sceptre ainsi que le reste de ce qui lui servait de corps plus en arrière, trahissait sa précipitation à vouloir rejoindre sa destination. Malgré cela, il ne restait pas moins conscient de ce qui l'entourait, du moins des quelques âmes qui pouvaient se trouver dans les environs. La plupart d'entre elles furent celles des Invocateurs présents en ces lieux, mais il n'était pas impossible que d'autres champions traînent en ces lieux. La ou les raisons possibles ? Il les ignorait et là n'était pas ses préoccupations.

L'âme qui suivait Karthus, tenait l'allure annoncé par la liche sans s'en plaindre. Ne sachant pas vraiment qu'elles étaient ses attentions, il attendait la possibilité d'une ouverture pour le lui demander, du moins, lui soutirer quelques informations. Mais avant cela, il se contenterait de l'observer tout en s'adaptant peu à peu à cette nouvelle existence.
C'est face à une porte imposante et bien ornementée, que le Héraut de l'au-delà termina sa course. Droit comme un i, c'est d'un revers de la main droite, dont il fit mine de balayer l'air, qu'il ouvrit l'un des deux battants par la rafale d'une aura morbide, assez puissante pour ''manipuler'' ce genre d'objet. Sans plus attendre il entra dans ce qui était la bibliothèque. Ses sens ne l'avaient pas trompé, à moins que cela ne soit dû à ses souvenirs...

Voici une pièce qui ne manquait pas de grandeur, emplie d'étagère presque toutes surchargées en livre qui devaient relater nombre d'événements, d'histoires, de magies et bien d'autres choses qui concernaient Runeterra et ce qui l'entourait. Toutes semblaient être d'un bois solide pour contenir le nombre conséquent de ses ouvrages, et travaillées pour offrir la beauté de certaines ornementions. Hautes de bien des mètres, il fallait, pour ceux qui étaient affectés par la gravité, une échelle pour pouvoir espérer atteindre les livres les plus hauts. En plein milieu de cette pièce cylindrique, trônait un escalier circulaire taillé dans une pierre grisée, qui donnait accès à un ou plusieurs étages. Par moments, quelques grandes fenêtres séparant les étagères par catégories, permettaient d'éclairer l'endroit. Au plafond, des chaînes reliées à ce denier par des attaches, maintenait à une certaines hauteurs les quelques lustres qui servaient de lumières artificielles.
La liche savait ce qu'elle avait à faire et aurait bien entreprit ses recherches si une personne n'était pas venu à sa rencontre. Une inquiétude qui se voulait être camouflée se faisait ressentir, la façon dont furent prononcé les mots qui suivirent le confirmait.

« Puis-je.. vous aider.. ? »

« Je trouverai par moi-même. »

Karthus ne daigna pas le regarder une seule fois depuis son arrivée, bien plus concentré à observer les lieux. Sans perdre plus de temps ni de minutie, il se mit à chercher au travers de tous ces livres, ce qui pourrait l'éclairer. De son index, il pointait chaque côtes de livre, lisant les titres de chacun étage par étage. Passant chaque étagère de cette pièce de ''rez-de-chaussé'' au peigne fin. S'élevant un peu plus dans les air à chaque niveau qu'il devait franchir, afin d'atteindre les ouvrages qui furent le plus en hauteur. Sa recherche était si minutieuse que la présence du pèlerin semblait presque nulle. Seuls quelques minces bruits de tissus se frottant l'un contre l'autre, des chaînes de ses épaulières bougeant légèrement contre ses dernières ou l'acier de ses épaulettes frôlant celui de son col, pouvaient se faire entendre. Ce qui trahissait le plus sa présence, était son aura morbide qui devait sûrement refroidir l'atmosphère en plus de la rendre inquiétante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Horse Liberty -- La terre des Mystères
» Ta vie a un secret, mon âme a des mystères |Élodie de Froulay|
» Département des Mystères
» Les mystères de Lisbonne (de Raoul Ruiz)
» Trois jours à Poitiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Institut de la guerre-
Sauter vers: