Renaissance [FT : Rai]

 :: Runeterra :: Zaun Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 54
Date de naissance : 28/04/1998
Date d'inscription : 14/04/2016
Age : 19
Localisation : Zaun
Emploi/loisirs : Apothicaire
Jeu 1 Fév 2018 - 18:12


Renaissance
FT : Rai
imgrp
La boutique d’apothicaire semblait complètement à l’abandon… Les meubles étaient renversés, démembrés pour la plupart et portant de nombreuses et profondes marques de griffures… L’établi de travail était inondé de feuilles griffonnées, tâchés d’encre ou de sang, baignant pour certaines dans des mixtures visqueuses ayant été renversées sur la surface de la table… Une armoire vitrée se tenait branlante dans un coin, la vitre ayant été brisée avec violence, des bris de verre créant une mosaïque chaotique sur le sol, quelques-unes d’entre elles étant recouvertes d’un liquide noirâtre, perlant à petites gouttes sur le parquet vieilli de la pièce… Dans l’entrée, un canapé en tissu avait été complètement éventré, tailladé à divers endroits et ressemblant à présent à une ruine désolante… Quand aux étagères, elles semblaient avoir été victimes d’une puissante bourrasque, car tout ce qui se trouvait dessus étaient soit brisé, soit tordu.

Une masse de poils drus et sombres gisait au milieu de ce carnage, se mouvant au rythme d’une respiration grave et effarante… La bête ne bougeait pas d’un pouce, elle semblait même épuisée, son corps meurtrit par de nombreux stigmates. L’esprit du monstre s’éveilla petit à petit, dérangé par la lumière déclinante du soleil, filtrant au travers d’un rideau sale et déchiré. Il ouvrit très doucement une paupière… Puis les deux, parcourant son regard dans toute la pièce, avant de soupirer fortement, grognant à mesure qu’il commençait à mieux percevoir et ressentir ce qui se trouvait autour de lui. Ses sens se réveillaient à leur tour, lui rappelant sa triste condition, ce qui le poussa à gratter machinalement le sol avec ses longues griffes tranchantes. Son imposant corps s’éleva de tout son long, se tenant à présent sur ses deux pattes arrière, humant l’air silencieusement et continuant de regarder avec une certaine monotonie l’état de sa boutique. Il ressenti un léger frisson parcourir son échine, remarquant qu’un bout de verre s’était planté dans son bras… Il le retira, non sans un grommellement bestial à faire pâlir un lion. Sa longue queue légèrement recourbée balaya le sol machinalement, tandis qu’il se dirigeait vers son établi d'un pas lourd, essayant de remettre un peu d’ordre dans ce chaos.

- Je ne tiendrai pas… Pas comme ça…

Il mit ses mains contre ses tempes, respirant profondément et laissant ses yeux chavirer vers le vide, restant silencieux pendant un long moment. Sa condition s’empirait de semaines en semaines… Et depuis quelques jours déjà, ses crises instinctives rongeaient son esprit avec bien plus de violence qu’un pneumatique écrasé par un broyeur. Il ne supportait plus son état, tout comme il ne supportait plus Zaun… La sombre et puante cité se transformait de jour en jour, les structures fumantes et mécaniques se multipliant comme des champignons… Les déchets toxiques s’accumulaient sur les pavées et dans les caniveaux, transformant la plupart des rues piétonnes en véritables décharges… Les usines vomissaient du souffre à n’en plus finir, recouvrant le ciel de la cité par un épais manteau sombre de pollution… Et comme si cela ne suffisait pas, les laboratoires zauniens empoisonnaient les profondeurs abyssales des égouts de la ville, des relents de pourritures émanant de la moindre bouche d’évacuation. Zaun était pourrie…

Du moins, en périphérie : le cœur de la cité semblait trouver un second souffle, se modernisant technologiquement et architecturalement, des tours et des édifices de métal sombre s’élevant glorieusement, comme pour marquer la renaissance de la ville. Des excavations avaient été menée pour exploiter les profondeurs de la cité, amenant à la construction d’arcades plongées dans le vide, reliant des bâtiments construits à même la paroi rocailleuse des abysses de Zaun. Bien entendu, au centre de tout cela, l’académie des sciences de la ville prônait fièrement, entièrement rénovée et arborant un style excentrique et raffiné.

Warwick ne voyait là qu’une copie plus zaunienne de la cité de Piltover… Il ravala sa rage, constatant que tous les barons et scientifiques de cette ville n’étaient que des imbéciles… Ils pensaient vraiment pouvoir sauver Zaun en rendant son centre plus attractif à l’œil ? Ils ne faisaient que recouvrir la fiente par une couche de faux semblant et de ferraille. Peut-être que la ville tiendra encore un peu… Peut-être réussira-t-elle à survivre quelques années de plus… Mais tout comme lui, elle finirait par s’écrouler sur elle-même.

Alors qu’il commençait à serrer des dents à cause de cette sombre pensée, ses oreilles se redressèrent, quelqu’un frappant à la porte de la boutique. Il se redressa, considérant cette dernière un moment, puis se résigna :

- Entrez…



Revenir en haut Aller en bas
Rai
Le Gamin du forum
avatar
Masculin
Messages : 108
Date de naissance : 18/10/1997
Date d'inscription : 23/03/2016
Age : 20
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Jeux vidéo
Dim 25 Fév 2018 - 19:12
Je devais me mettre en route de toute urgence. Les hommes d'Aghat trainaient partout en ville. Je ne pouvais pas faire deux rues sans tomber sur l'un d'eux. J'avais l'impression d'être en pleine guerre dans les lignes ennemies cherché comme le dernier des espions. En plus de cette menace constante sur mes épaules je devais me remettre des révélations que je venais d'avoir il y a seulement deux heures. Je n'arrivais pas à tout comprendre sur le moment. Le temps venu je remettrais mes idées en place car là pour le moment je me dois de quitter Zaun au plus vite. Par chance j'arrivais à utiliser l'architecture de la ville à mon avantage. Les nombreux tuyaux et plaque d'acier permettait à qui sait s'en servir d'appuie pour grimper. Je m'élançai pour attraper un report mais faute de ne plus avoir de bras droit je glissai avant de me rattraper avec le gauche. Un regard en contrebas me rappela un vieux souvenir. Un sourire amuser se dessina sur mon visage alors que je poussais sur mes jambes pour continuer ma course sur les toits.

Pendant ce temps plus loin dans Zaun, deux hommes s'approchaient d'une boutique dans un sale état. Un endroit peu accueillant comme le savait si bien faire Zaun. L'un des hommes était masqué avec une grande cape qui couvrait des habits chic. Visiblement blond aux yeux bleus l'homme semblait aussi proche de Noxus au fut de son tatouage dans le cou. Le second avait une carrure bien plus prononcé que le premier. Sa peau était couverte d'écailles et ses yeux étaient semblables à ceux d'un dragon. Il frappa à la porte et ouvrit en entendant une voix molasse lui répondre. Ce fut le plus musclé qui entra en premier inspectant les lieux de son regard vif. Un signe et l'homme au masque se mit en marche pour se mettre à côté. Un soupire se fit en voyant l'état des lieux. L'homme au masque avait une mallette fait de métal bien complexe. C'était un modèle assez proche des modèles de mallettes qui était utilisé à Zaun pour transporter des produits dangereux ou instable. "Warwick je suppose. Je me présente, je suis le directeur de l'association scientifique Aghat. Je suis ici pour faire avec vous car l'un de nos sujets c'est échapper. Le souci étant qu'il nous est difficile de le récupérer. Notre association est prête à faire le nécessaire pour profiter de vos services. Ceci étant la preuve de notre bonne foie." L'homme ouvrit la mallette et en sorti un dispositif cylindrique avec plusieurs dose d'un produit de couleur vert légèrement brillant. Ce fut le colosse qui vint poser sur le comptoir. Le regard envers le loup n'était pas des plus chaleureux. "Il s'agit d'une invention de nos scientifique. Votre cas nous intéressés et nous pensons calmer ses crises." L'homme montra l'état de la boutique comme exemple de l'état du vendeur. "Alors qu'en dites-vous?"

Une ombre furtive suivait Rai dans sa course, ses yeux le scrutaient pour ne pas le perdre. La silhouette semblait bien vaillante arborant un sourire à la vue du jeune homme. "Toujours a courir je vois."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 54
Date de naissance : 28/04/1998
Date d'inscription : 14/04/2016
Age : 19
Localisation : Zaun
Emploi/loisirs : Apothicaire
Mer 28 Fév 2018 - 18:34


Renaissance
FT : Rai
imgrp
Warwick considéra un instant les deux hommes qui venaient d’entrer dans sa boutique… Le premier portait un masque, dissimulant une partie de son visage, et arborait un style vestimentaire dénotant une certaine noblesse, mais sans pour autant l’associer à une quelconque baronnie de Zaun… En fait, un tatouage au niveau de son cou représentant une hache à double tranchant lui donnait plutôt des origines Noxiennes… Peut-être un ancien soldat ou simplement un sympathisant… Les yeux de l’apothicaire se posèrent ensuite sur l’autre individu, plus imposant en taille et ayant la carrure d’un buffle… Un garde du corps sans doute… Sa peau présentait des irrégularités étranges, comme des écailles… Et ses yeux… Se pouvait-il que ce soit un hybride comme lui ?

Warwick observa également l’intrigante mallette de métal qu’il transportait… Il savait que ce genre de mallette était utilisée par les chimistes de Zaun pour transporter des échantillons extrêmement instables d’un laboratoire à un autre… Il voyait déjà venir la proposition de ces messieurs contre ses services… Il se garda de sourire, se contentant d’écouter leur banal et pompeux discours …

"Warwick je suppose. Je me présente, je suis le directeur de l'association scientifique Aghat. Je suis ici pour faire affaire avec vous… Il se trouve que l'un de nos sujets c'est échappé, le souci étant qu'il nous est difficile de le récupérer. Notre association est prête à faire le nécessaire pour profiter de vos services. Ceci étant la preuve de notre bonne foi."

L’homme masqué ouvrit la mallette et l’imposant hybride vint la poser sur le comptoir de l’apothicaire, adressant à ce dernier un regard froid… Warwick ne posa que quelques secondes ses yeux sur un cylindre de cuivre refermant un liquide verdâtre et luisant…

"Il s'agit d'une invention de nos scientifiques. Votre cas nous intéresse et nous pensons calmer vos crises. Alors ? Qu’en dites-vous ?"

Les poils drus et sombres du lycan se gonflèrent légèrement tandis que ce dernier commençait à doucement ricaner avec une certaine gravité… Il tourna le dos aux deux hommes, marchant nonchalamment en direction de son arrière-boutique, ses pas raisonnant lourdement sur le plancher, celui-ci craquant et couinant, tandis que sa queue balayait des bris de verres encore présent sur le sol...

- Aghat… Oui… J’ai entendu parler de vous… Et de vos… Expériences… Des visionnaires cherchant à améliorer les capacités du corps humain… Mmmmh… Plutôt des énièmes imbéciles qui cherchent à jouer avec…

Il avait aboyé ses mots, ne souhaitant pas cacher son mépris à leur égard…

- Vous savez… Le sérum qui m’a transformé en ce monstre que je suis à présent était normalement composé de trois ingrédients essentiels… De l’argent venu des Îles obscures… La griffe d’un loup de feu… Et pour finir… Le cœur d’un être céleste…

Il se stoppa, toujours de dos… De ce point de vue, sa carrure monstrueuse était véritablement impressionnante… Seul son souffle se fit entendre pendant un instant… Une respiration lente et emprunte d’une certaine retenue… Comme s’il cherchait à peser ses prochains mots… Il tourna légèrement la tête vers les deux hommes, l’un de ses yeux rougeâtre et brillant se posant sur eux…

- J’ai échoué à récupérer ce dernier élément… Et dans ma rage de finaliser l’élixir, je me suis contenté des deux autres… Et voyez où mon impatience m’a conduit…

Il se retourna complètement, avançant à nouveau vers son comptoir et posa ses griffes sur la mallette, la refermant aussi sec…

- Aucune potion… Aucun produit… Ne peut venir à bout des effets de cet élixir… Mon corps s’adapte… Assimile les solutions chimiques… Ce qui me rend plus fort… Plus résistant… Et plus… INSTABLE !!!

Il leur hurla dessus, produisant un cri puissant et déchirant… Il avait complètement refermé sa main sur la mallette, déformant le solide métal qui composait cette dernière… Il respirait fortement, grognant comme un animal enragé et claquant des dents... Ses yeux étant remplis d'une profonde colère brûlante… A nouveau, il paraissait plus horrifique que tout à l’heure, n’étant presque plus qu’une masse sombre et bestiale…

- La seule chose qui peut me sauver… Qui me permettra de recouvrer mon humanité… C’est le cœur d’un être céleste… Ce que… Vous n’avez… Surement pas…

Il retira sa main de la mallette, essayant de se calmer… Ses poils alors hérissés se détendirent, de même que ses muscles… Son esprit était plus calme, mais pas apaisé pour autant… Car la présence de ces hommes dans sa boutique qui lui faisait perdre son temps continuait de l’agacer au plus haut point…

- Partez… Si vous ne me faites pas une offre qui en vaille vraiment la peine… Vous n’avez rien à faire ici…



Revenir en haut Aller en bas
Rai
Le Gamin du forum
avatar
Masculin
Messages : 108
Date de naissance : 18/10/1997
Date d'inscription : 23/03/2016
Age : 20
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Jeux vidéo
Jeu 12 Avr 2018 - 20:51
L'homme comprit que le problème était aborder de la mauvaise façon. Il semblait que le concerner de l'attention de l'homme masqué ne cherchait pas service mais bien. Il ouvrit sa cape laissant voir un dispositif sous le vêtement, il sorti d'une poche un ordre de paiement qu'il donna à son homme de main qui le tendit à Warwick. Juste derrière un stylo fut donner à l'apothicaire et l'homme masqué prit la parole "Je vous laisse noter le montant que vous attendez. La société se chargera de vous faire parvenir l'argent." Un geste de main de cette dernière personne et le gros bras sorti un bras dans un sale état d'un sac. Il le posa à côté du dispositif métallique et reprit sa place à côté de son supérieur. "Voici de quoi vous aidez dans votre tâche. Je tiens par contre à apporter une précision capital. Cette personne doit être ramener en vie et ne doit pas quitter Zaun. C'est très important."

Je devais me dépêcher à rejoindre les quais pour me tirer de cette ville maudite. Plus je prenais du temps plus je risquais de que Aghat est le temps de faire quelque chose. Les ruelles et les couloirs sinueux de la ville s’enchaînaient tendit que mon regard croisa plusieurs fois une ombre furtive sur les hauteurs de la ville. Quelqu'un me suivait j'en étais sûr, la silhouette était systématiquement la même. C'était impossible que ce je me trompais. Elle était identique j'en étais convaincu. Je restais sur mes gardes m'attendant à tout moment de me faire attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 54
Date de naissance : 28/04/1998
Date d'inscription : 14/04/2016
Age : 19
Localisation : Zaun
Emploi/loisirs : Apothicaire
Ven 13 Avr 2018 - 11:11


Renaissance
FT : Rai
imgrp
Le lycan soupira profondément en constatant que les deux opportuns n’avaient pas détalés à son coup de sang…  Il porta son attention sur l’homme masqué : ce dernier sortit d’une des poches internes de son manteau un papier à l’allure formelle… Les yeux de Warwick perçurent pendant une fraction de seconde le reflet métallique d’un étrange dispositif sous la veste de l’homme… Le garde du corps avait saisi entretemps le papier et le tendait à l’apothicaire avec le même regard méprisant que tout à l’heure. A peine Warwick eu le temps de prendre le papier entre ses griffes qu’on lui fournit également un stylo.

"Je vous laisse noter le montant que vous attendez. La société se chargera de vous faire parvenir l'argent"

C’était donc un ordre de paiement… Le lycan grommela, trouvant l’insistance des agents d’Aghat irritante au possible… Cependant, il devait reconnaître que l’offre était intéressante et que seul un imbécile se permettrait de passer à côté. Avec une certaine résignation, il commençait déjà à saisir le stylo et à réfléchir au montant éventuel de son service… Un bruit sourd se fit soudainement entendre, faisant dresser les oreilles de Warwick : l’hybride qui accompagnait l’homme au masque avait posé sur le comptoir les restes d’un bras puant et en proie à une légère nécrose au niveau des doigts.

"Voici de quoi vous aider dans votre tâche. Je tiens cependant à apporter une précision capitale : cette personne doit être ramener en vie et ne doit pas quitter Zaun... C'est très important"

L’apothicaire observa le bras un moment, humant légèrement l’odeur qui s’en dégageait… Il y avait des relents de souffre, d’acide et de bile… Et quelque chose d’autre… Plus faible olfactivement mais très particulier… Il posa à nouveau son regard sur les deux hommes, ces derniers attendant sa réponse avec, il le pressentait, une certaine pointe d’impatience…

Il vint au lycan une idée… Il se redressa un peu et reposa le stylo sur le comptoir, considérant l’ordre de paiement qu’il tenait dans ses griffes.

- Ce que vous me proposez est vraiment alléchant, je dois l’admettre… Et je pourrais très bien vous faire payer très cher pour m’avoir fait perdre du temps…

Le ton était cinglant, puis il se mit doucement à sourire.

- Mais vais rester magnanime… Voici mon offre : je veux des fonds illimités de la part d’Aghat une fois que je vous aurais ramené votre cobaye… C’est non négociable.

Sur ces mots, il broya le papier, le jetant aux pieds des deux hommes... Si leur organisation cherchait désespéramment à remettre la main sur leur fugitif, ils n'avaient pas d'autres choix que d'accepter...



Revenir en haut Aller en bas
Rai
Le Gamin du forum
avatar
Masculin
Messages : 108
Date de naissance : 18/10/1997
Date d'inscription : 23/03/2016
Age : 20
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Jeux vidéo
Ven 13 Avr 2018 - 18:29
L'homme masqué ne pouvait cacher son regard qui trahissait sa stupeur devant la demande de l'apothicaire. De la sueur perla sur sa tempe, la pression venait de monter d'un cran. L'erreur n'est pas permise pour un telle projet. Il réfléchit un moment pour analyser la demande. Son masque cacha son sourire de jubilation. "Un contrat est un contrat. Vous aurez accès à votre demande si les conditions sont remplie. Pour rappel, la cible ne doit pas quitter Zaun ainsi que le fait de nous revenir en vie. Si toute ses conditions sont remplies vous aurez alors accès au financement demander. à savoir des fonds illimités de la part de la société Aghat. Ai-je biens résumer la situation?" Tout chez l'homme restait neutre, le masque aidait beaucoup puisque aucune émotion ne filtrait dans sa voie. L'homme de main se retourna brusquement, ses oreilles avaient capté le tire lointain d'une arme bien caractéristique. "C'est lui?" L'hybride se retourna confirmant d'un signe de tête. "Vous avez de la concurrence. Notre purificateur a trouvé la cible avant vous. Si vous tenez a avoir votre gain je vous conseil de vous dépêchez."

Mes yeux suivait cette ombre qui semblait me suivre depuis maintenant plusieurs minutes. Elle semblait persister à me suivre où que j'aie. Le plus surprenant était la facilité qu'avait cette personne a me suivre. C'était comme si l’environnement lui permettait de me suivre sans problèmes. Cela en devenait même agaçant. La personne semblait me n'argué à me suivre sans rien. Reste calme Rai. Tu vas arrivé aux quais et cette enfers sera fini une bonne fois pour toute. Je devais être perdu dans mes pensés quand un éclat au loin attira mon attention. Une fraction de seconde suffit pour qu'une balle me frôle la tête. "à couvert" La voix provenait de la personne au-dessus. Entre le tireur et la personne au-dessus mon regard était perdu se promenant un peu partout. La personne avait descendu de son toit pour me rejoindre. Elle avait le teint de peau noir et les cheveux coiffé de manière... extravagant dirons-nous. Le plus surprenant fut le mur qui se dressa progressivement du sol tendit que celui si s'incurvait autour de ce mur. "Une mage. Sympa comme pouvoir. Pourquoi tu m'aides, t'es pas avec Aghat?" Elle m'attrapa la manche et forma un passage dans le mur d'une maison que l'on traversa sous les yeux des propriétaires. "Que du contraire. Je suis une amie de Klaus." Je ne savais pas si je devais la croire mais dans l’immédiat je voulais y croire. "C'est qui ce tireur?" L’angoisse se sentait dans ma voie, le tire qui passait à côté de ma tête. "Le purificateur. Un mercenaire a la solde d'Aghat." Me voila dans un sacré pétrin, J'avais un mercenaire sur le dos mais la bonne nouvelle j'avais une "allier" avec moi qui semble maîtriser la magie. Sa capitée me restait encore flou mais je pourrais surement avec son aide sortir d'ici plus vite en jouant les passes murailles. Une seule chose restait sans réponse. Pourquoi un membre d'Aghat m'avait aidé. Ce tour. Qu'avait-t-il a m'aider? Je trouverais réponse surement plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Zaun-
Sauter vers: