/! Activer les pop-up lors d'une arrivée de MP pour écouter la notification sonore :) Modifiable dans mon profil/!

Cadence martiale, ou comment voler jusqu'aux titres des RPs aux demaciens [Pv. Darius]

 :: Runeterra :: Noxus :: Haut Commandement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : Bastion Immortel
Emploi/loisirs : Ourdir son prochain complot
Dim 23 Juil 2017 - 15:34
Les appartements du Grand Général abritaient bien des choses anciennes et secrètes. Les doigts fins de leur résident parcouraient actuellement la reliure d’un grimoire qu’il venait de dénicher, caché sous un monceau de parchemins, derrière une étagère amovible. L’ancien locataire ne lui avait en rien facilité la tâche. Il se méfiait de tout et de tous, et chaque bibelot, chaque livre, chaque coffret avait été dissimulé avec le plus grand soin. Puis protégé par des enchantements. Enchantements qui avaient à leur tour hérité de protections. Il lui faudrait encore bien longtemps avant de pouvoir s’approprier tous les trésors de ce lieu. Mais en attendant, il avait trouvé de quoi s’occuper, et il se plongea dans une lecture silencieuse et méthodique de «Ot Mortim vuencit».

Une heure s’écoula dans le plus grand calme. Tandis que Swain méditait sur un passage particulièrement ardu, un battement d’aile le rappela à ses devoirs. Il referma délicatement le lourd volume avant de le glisser dans l’un des immenses tiroirs de son bureau d’ébène. Sitôt la place libre, Béatrice atterrit avec grâce sur cette piste improvisée. Ses yeux rouges fixaient son maître sans ciller. Swain lui rendit son regard et ils restèrent là une poignée de secondes, sans bouger.

"Bien, si c’est effectivement le cas, nous pouvons intervenir directement."


L’oiselle émit un claquement de bec approbateur, avant de bondir agilement pour se lover sur l’épaule de Jericho. Ce dernier se leva tout en jetant un œil à la pile de rapports qu’il avait épluché ce matin. Avec celui de Béatrice, il ne lui en manquait plus qu’un pour être parfaitement au courant de la situation. Dans moins d’une minute, celui qu’il avait convoqué passerait la porte de son bureau. Dans moins d’une minute, il serait l’homme le mieux informé de tout Noxus, devançant d’une courte tête les espions qui surveillaient les lieux. Cette perspective l’emplit d’un sentiment indéfinissable. Comme si son corps souhaitait exprimer de la satisfaction. Il réprima tout en bloc, avant que cet ersatz de joie ait eu le temps de faire frémir ses lèvres. Pas même l’ombre d’un sourire. Il lui fallait à présent se préparer pour l’arrivée de son invité.

Il fit le tour du bureau, sa canne à la main. Une pointe saillait à l’extrémité de celle-ci, qu’il enfonça dans un orifice camouflé sur l’un des pieds gravés du meuble. Un quart de tour à gauche, et un déclic se fit entendre. Le mécanisme ainsi activé fit pivoter les lourdes étagères derrière lui. Flacons, amulettes et grimoires laissèrent la place à des gravures de batailles, quelques livres assommants sur l’art de la Guerre et deux lames entrecroisées. La canne revint se poser sur le sol, dans un cliquetis froid d’acier rencontrant la pierre. Il avait mis de longs mois à trouver celle-ci, mais il était plutôt fier de la manière dont il l’avait adapté à ses besoins. D’un pas mesuré, le Grand Général s’avança ensuite vers une petite écritoire qui croulait sous les bouteilles de cristal.

Il aurait été malpoli d’accueillir son subordonné sans lui offrir à boire. Il savait déjà que ce dernier refuserait, mais cela ne le dispensait pas d’observer l’étiquette en de pareilles occasions. Surtout que lui-même avait besoin d’un remontant. Il tira deux verres du meuble, et ajouta dans l’un quelques gouttes d’un liquide rouge sang. Il y mêla deux doigts d’un liquide épais et sirupeux, avant de mélanger le tout à l’aide d’une baguette en verre. Le résultat ressemblait à quelque liqueur d’un fruit exotique. Il versa encore dans la préparation quelques gouttes d’alcool pur, afin de tromper le nez de son visiteur s’il venait à trop s’approcher du verre. Il limita cependant l’apport, car l’ivresse du pouvoir était la seule dont il avait besoin. Il rangea soigneusement les drogues et les potions dans le compartiment prévu à cet effet, ne laissant accessibles que les vins et les spiritueux.

Béatrice croassa, ses ailes s’agitant nerveusement. Elle alla se percher sur une poutre, là-haut, dans la pénombre. Il semblait bien que ce cher général soit déjà là. Ponctuel, comme à son habitude. Swain tira un fauteuil vers lui, et le raclement des pieds sur les dalles de pierre se répercuta dans toute la pièce. Il s’assit lentement, ajustant sa position et l’étoffe qui lui cachait le bas du visage. Tout était prêt.

"Entrez."
Fit-il, alors même qu’aucun coup n’avait été frappé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 14
Date de naissance : 18/10/1997
Date d'inscription : 25/12/2016
Age : 19
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : étudiant
Mer 2 Aoû 2017 - 17:03
Les récents événements occupaient l'esprit du général qui regardait sans vraiment prêter attention aux hommes qui patrouillait dans le coin. La ligue semblait bien bouger et cela ne lui plaisait guère. Elle semblait avoir une idée en tête mais le général avait trop peu d'information pour comprendre quoi. Cela avait le don de lui déplaire que la situation le dépasse surtout quand ce qui le dépasse peut menacer Noxus.

Une personne frappa à la porte tirant le général de ses pensées. Tout en tournant de manière molasse la tête il invita la personne à entrer. Il s'agissait d'un soldat qui salua le général. "Je viens vous informer que le grand général Swain vous demandez dans ses quartiers dans les plus bref délais." Darius leva un sourcille se disant que Swain voulait surement avoir l'avis de Darius ou lui donner un ordre de mission. Dans tous les cas le général n'était pas contre. Tournez en rond n'étant vraiment pas une activité qu'il aimait pratiquer. Il jeta le reste de son verre au feu et le posa sur le rebord qui trônait au-dessus de ce dernier. "Bien. Inutile de l'informer que je me rends sur-le-champ. à l'heure qu'il est, le général doit déjà être au courant." "Bien mon général." Darius passa à côté du soldat lui posant la main sur l'épaule pour lui dire qu'il pouvait quitter les lieux, ce qu'il fit immédiatement.

Une fois préparer le général regarda sa hache et toucha à deux doigts le manche de son arme s'imaginant déjà sur les champs de bataille à combattre. Darius eut une brève pensée pour son frère se demandant ce qu'il pouvait bien faire sur le moment.

Une fois le trajet fait Darius regarda la porte et avança sa main vers le bois de la porte avant d'être stopper par la voix du général qui l'invita à entrer. Darius entrant le visage neutre regardant Swain qui avait tout méticuleusement mit en place. Sa pose, la place des objets, la lumière, tous étaient faits pour donner une ambiance à la pièce que le grand général avait du bien préparer. En soit rien qui ne surprenne Darius qui c'était habitué à ce genre de préparation de la part de son supérieur.

"Grand général." Darius le salua comme il se devait gardant son visage neutre et inexpressive tout en gardant une distance avec Swain attendant qu'il l'invite à se rapprocher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : Bastion Immortel
Emploi/loisirs : Ourdir son prochain complot
Jeu 3 Aoû 2017 - 19:32
L’imposante carrure du général se découpait dans l’embrasure de la porte. La mâchoire carrée, le regard droit. Un exemple de fierté noxienne, véritable parangon humain de force et de discipline. Il salua comme il était d’usage de le faire. Conserva une distance respectueuse avec son interlocuteur comme un subordonné se devait de le faire. Usage, devoir, respect des règles. Son attitude de parfait petit soldat parvenait presque à amuser Swain. Presque. Ce dernier se contenta d’hocher la tête, signifiant d’un geste de la main que Darius pouvait s’approcher.

"Général."


La main osseuse de Swain se tendit vers l’écritoire, à sa droite.

"Il y a là de quoi vous désaltérer. Je crois néanmoins savoir que ce ne sera pas nécessaire. Je vous proposerais bien de vous asseoir, mais vous préférez rester debout."

Le ton était aussi neutre que l’expression qu’arborait le colosse. Swain avait un don très poussé pour dépouiller sa voix de toute trace d’émotion. Une machine zaunienne aurait su se montrer plus chaleureuse. Ces salutations ne servaient en réalité qu’à amener le véritable sujet de conversation.

"Je vous convoque aujourd’hui pour deux raisons. Notre immobilisme feint arrive à son terme, nous avons toutes les cartes en mains. J’ai simplement besoin d’un éclairage plus poussé sur les derniers évènements qui agitent cet institut qui entend nous gouverner."


Béatrice voleta d’une poutre à l’autre, dans un bruissement de plumes à peine audible.

"Un éclairage que je vous crois apte à me fournir général. Vous êtes le champion noxien qui a été le plus fréquemment invoqué dernièrement."

Le regard de Swain se fit scrutateur. La main qui tenait le verre se porta à hauteur de son visage, avant de disparaitre sous l’étoffe qui le masquait partiellement. Il prit une gorgée précautionneuse, laissant le liquide épais déployer toutes les notes de son goût exécrable. La mixture mettrait quelques minutes à agir. Ces drogues lui permettraient de tenir encore quelques jours sans dormir et sans se sustenter. Chaque seconde dédiée au repos était un terrible gâchis, et il n’avait pas encore l’expérience de Darkwill dans l’art délicat de voler du temps aux autres. Qui aurait cru que de tels rituels pouvaient laisser un homme aussi exsangue ? Dans la charpente, Béatrice continuait à s’agiter, descendant d’un niveau pour s’agripper au support de la poutre. Un corbeau sur un corbeau.

"Une fois votre rapport fait, nous déterminerons ensemble la teneur de votre prochaine mission. Ce sera notre premier point. Le second est un peu plus personnel."

Le dirigeant noxien bascula légèrement la tête et porta deux doigts à sa tempe, dans une position d’écoute. Ce que Darius choisirait de porter à son attention allait définir ce qu’il ferait dans les prochains mois. Il était toujours bon d’utiliser les périodes où les pions n’étaient pas nécessaires pour entretenir l’illusion d’un libre arbitre. En définitive, il n’avait besoin que de l’image du général à la hache. Son charisme et ce qu’il représentait. Sa force et ses rêves de gloire nationale, il pouvait bien en faire ce qu’il voulait. Jusqu’à ce que Jericho trouve une nouvelle utilité à cet outil pour le moins… affûté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Apprends-moi à voler [PV Iris et Icare]
» 02. Gay Thief, really?
» Cs Vole autre solution
» Loan et Arthur ◭ « Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler. ».
» Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus a se rappeler comment voler... [DAWN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Noxus :: Haut Commandement-
Sauter vers: