Vive les mariés ! [Pv. El Malcolmo Cigaréz]

 :: Runeterra :: Piltover :: Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Twisted Fate
Gitan tatillon ♠
avatar
Masculin
Messages : 95
Date de naissance : 08/02/2000
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 17
Jeu 8 Juin 2017 - 19:43
Cela faisait quelques semaines que le malicieux dandy eut quitté Bilgewater clandestinement par bateau. Sa destination ? Simple simple : une cité que le gambler chérissait particulièrement, où il n’avait plus remis les pieds depuis longtemps. D’ailleurs, la dernière fois qu’il y était, ce fut lors de sa séparation avec cette farouche gâchette facile. Ah, que le temps passait vite. Le gambler se demandait s’il était toujours dans le coin, mais cela serait trop beau pour être vrai.

A peine arrivé dans cette somptueuse cité qu’une lettre lui parvint. Un sceau l’avait scellée, avec des armoiries relativement familières : c’était bien le blason des ducs de Griffinhill, dont ils n’avaient de noble que le nom. TF connaissait relativement bien la duchesse, avec qui il eut quelques contrats par le passé. La lettre était rédigée par ses soins : il reconnut rapidement sa fine et souple écriture. Twisted Fate lut avec attention, puis replia la lettre et la rangea au fond d’une poche.

« Très cher Tobias, ou alors peut-être préférez-vous Twisted Fate,

J’ai eu vent de votre retour en ville. Croyez-le ou non, mais j’ai des yeux et des oreilles partout en Piltover. La dernière faveur que je vous ai demandée remonte à plusieurs années déjà, mais celle-ci est très cruciale, et je ne sais vers qui de confiance me tourner. Vous savez quelle importance j’attache à la noblesse de mon lignage, mais vous devriez également savoir dans quelle situation financière je me trouve actuellement avec mon ivrogne de mari. Les années n’y changèrent rien, c’est encore pire que la dernière fois que nous eûmes l’occasion de boire un peu de vin ensemble. Je me permets de vous raconter mon souci ici.

Ma fille, Mari Jane, est sur le point de se marier avec le plus farouche et désagréable de ses prétendants, le baron de Frozenlake. J’ignore comment finalement elle a pu accepter un tel accord, mais je la connais, et jamais n’aurait-elle voulu épouser un pleutre pareil. Cela n’est guère la première fois qu’il essaie de passer certains traités commerciaux avec notre famille, et à chaque fois nous le lui refusions la moindre faveur. Or, cette fois-ci est différente, puisque ma propre fille accepta d’elle-même de l’épouser.

Je connais cet homme, et je sais également qu’il n’apportera rien de bon à ma famille, et encore moins à ma fille. Je crains le pire… Oh, je sais que vous pourriez m’aider. Voilà ma faveur.

J’ai besoin qu’on lui mette des bâtons dans les roues de sa réputation. Il se veut très chaleureux en public, mais je sais quel venin se cache dans ses veines. Voilà ce que vous devrez faire : son mariage est organisé dans son manoir dans quatre jours, situé au nord-ouest du centre-ville. J’ai besoin que vous y alliez pour dérober certains documents compromettants, que vous me remettrez en main propre. Evidemment, comme d’habitude, je vous rémunérerai comme il se doit.

J’aurais aussi…une demande plus humaine de votre part, je ne saurai dire si cela vous plaira de le faire. Vous savez, Marie Jane est pour moi la plus précieuse des richesses, et je me refuse de la savoir dans le lit de cet homme dans quelques jours. Cela me répugne d’avance que l’on souille ainsi mon nom. J’aurais aimé également de votre part que vous parveniez à interrompre la cérémonie, de n’importe quelle manière, brutale ou plus subtile, que ma fille échappe à ses griffes… Je vous en serai éternellement reconnaissante. Le feriez-vous pour une vieille amie ?

J’espère que votre surplus de talent ne vous fera guère défaut.

En douloureuse attente,

Votre tendre amie L. de Griffinhill

Ps : si vous avez besoin de renseignement ou de simplement boire le thé avec moi, vous pouvez venir en mon manoir, je vous y accueillerai à bras ouverts.»


Les habiles doigts tatoués du joueur glissèrent le long de sa barbe, réfléchissant à la meilleure manière de prendre cette lettre. Cela faisait un bail qu’il n’avait plus décroché de contrats, et il savait ceux de la duchesse exigeants, mais grassement récompensés. Il serait davantage judicieux de lui passer le bonjour, d’autant plus que Twisted Fate savait pertinemment qu’elle n’avait pas tout dit dans sa lettre. Déjà qu’elle prit passablement de risques en écrivant cette lettre, avec tout ce qu’elle y dévoilait…

Un haussement de ton à travers une des tavernes de la ville l’interpela. Cette voix rauque lui disait quelque chose. Non, cela ne pouvait pas être vrai. Curieux tout de même, TF s’en approcha furtivement, sans pour autant paraître bien louche. Quand il aperçut une bouteille de vin et un large fusil à deux canons l’un à côté de l’autre, le gambler dut se forcer au calme : c’était limite s’il allait éclater de rire. Enfin, il aperçut ce qu’il cherchait du regard depuis quelques instants. De larges épaules, robustes et imposantes, encapées d’un rouge déchiré, s’assit à une table, un peu plus loin du comptoir qu’il devait à peine quitter. TF entra dans la taverne.

Une lueur lui vint à l’esprit : « à interrompre la cérémonie, de n’importe quelle manière, brutale ou plus subtile,… » C’était tellement parfait. Cela dit, un gringalet s’installa en face de lui à la table. Le pauvre et farouche ancien partenaire semblait terriblement ennuyé par sa présence. Le gambler dut se faire violence pour ne pas partir en fou-rire, mais la situation était tellement erronée. Twisted Fate s’avança alors vers le fond de la taverne, puis tapota sur l’épaule du binoclard hautain afin d’attirer son attention.

- Désolé, cette place était réservée, signala le dandy.
- Comment ?! – il regarda son interlocuteur primaire, puis TF – De quel droit osez-vous… ?!

Ce fut au tour du chasseur de primes de l’interrompre. Le fil de fer remit nerveusement en place ses lunettes et se leva, tentant de faire face, avec sa petite taille, à Twisted Fate. …

Leur taille était quasi identique. TF pouvait d’avance entendre ricaner sous cape son ex-acolyte, mais il n’en tint pas compte. Une majeure différence pouvait se sentir entre les deux : l’assurance dans la posture.

- Navré d’écourter votre tête-à-tête sans doute fort romantique, mais je crois que contrairement à vous j’ai largement la priorité. Donc si vous voulez éviter les mauvaises surprises, passez votre chemin.

Son regard glissa furtivement entre les deux personnes présentes autour de la table, s’irrita subitement, puis tourna les talons.

- Vous n’aurez pas fini d’entendre parler de moi, Graves !!

Un regard perplexe suivait le petit frustré à lunettes rondes qui venait de quitter la taverne. D’un geste souple, Twisted Fate s’installa dans la chaise fraîchement abandonnée, puis d’une voix portante appela une serveuse et lui commanda deux verres de whisky.

- Oui je sais, moi aussi je suis tellement content de te voir, Malcolm. Alors, comment la vie depuis ? ça fait un bail, dis-moi !

Les verres arrivèrent l’instant qui suivit. Twisted Fate laissa le verre destiné à sa gâchette facile préférée glisser jusqu’à lui, puis leva le verre pour trinquer avec. L’ambiance dans la taverne était ni trop assommante, ni pas assez : une parfaite petite taverne piltovienne. Le gambler avala une première gorgée de ce divin breuvage, puis reposa avec douceur le verre sur la table.

- Oh, tu sais, la routine… Me faire poursuivre par des pirates parce que je me mêle de ce qui ne me regarde pas, ce genre de choses… Je suis arrivé il y a quelque chose comme une semaine ou deux, ici. Enfin, plus important que cela,…

Twisted Fate se pencha vers Malcolm, un sourire en coin étendu sur son visage et un regard malicieux qui le fixait sans lâcher prise.

- …j’ai un contrat sous le bras qui pourrait t’intéresser, ou alors simplement t’occuper un peu. Et tu sais, après avoir beaucoup réfléchi, je me disais que par pure nostalgie, nous pourrions l’accomplir ensemble, tu ne crois pas ? Depuis le temps !

Cette mission allait s’avérer difficile, mais pas impossible, encore moins avec l’aide de son partenaire de toujours qui, aujourd’hui, ne l’était plus. TF reprit son verre en main et le reporta à ses lèvres pour en prendre une autre gorgée.

- Je connais le contact, et généralement elle paie très bien les personnes qu’elle engage.  Ce n’est pas la première fois que je fais affaire avec cette dame. Et crois-moi, on va s’amuser.

Une fois Malcolm récupéré, le plus judicieux serait de faire un tour au manoir des Griffinhill, histoire de savoir le fond de la chose. Aussi de prendre le thé, pourquoi pas. Le dandy recula, s’adossant à sa chaise, croisa les bras et les jambes, un regard amusé posé sur le hors-la-loi.

- Les seules choses qu’on aura à faire sont de voler deux-trois trucs et de saccager un mariage. J’étais justement en chemin pour rencontrer mon contact, afin d’en parler plus en détail, et là je tombe sur toi. Du coup je préfère à tout hasard te demander si cela te dirait de t’amuser avec un vieil ami, comme au bon vieux temps. Qu’en dis-tu, Malc’ ?

Là, le gambler finit son verre cul-sec et le reposa sur la table. Puis, il appela une serveuse afin de payer : le gambler se leva, souriant à Graves d’une manière qui lui indiquait bien qu’il allait le taquiner un peu avant de partir.

- Au fait, c’est toi qui paies, déclara-t-il tout en poussant sa chaise et en tournant les talons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vive les mariés
» VIVE LES MARIES !
» Rp commun - Vive la mariée !
» Quenya Fëanáro [Vagabonde] {Dundun}
» Vive la mariée ! [PV Zeki Zennosuke]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Piltover :: Centre-ville-
Sauter vers: