/! Activer les pop-up lors d'une arrivée de MP pour écouter la notification sonore :) Modifiable dans mon profil/!

Evy et Graves : De l'alcool dans le sang [event]

 :: Runeterra :: Rp libre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Evelynn
~Fais moi mal~
avatar
Féminin
Messages : 113
Date de naissance : 30/08/1986
Date d'inscription : 13/11/2015
Age : 30
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Assassinat
Mar 14 Fév - 10:35
Evelynn
& Malcolm Graves


De l’alcool dans le sang

Un rendez-vous corsé en prévision pour ces deux personnes hautes en couleurs partageant un gout pour les activités violentes, l’alcool, la couleur rouge, et peut amènent avec les choses mièvres ou raffinées comme l’art.
Gageons que la veuve noire parviendra à faire aimer la danse au taureau ! Par contre il faudra noyer les petits hein, déjà trop de psychopathes à la ligue…


Une carte aurait été déposée à l’attention du couple, une dame de pique, sans que quiconque sache qui ni pourquoi.



http://i86.servimg.com/u/f86/19/34/51/86/215aea10.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Evelynn
~Fais moi mal~
avatar
Féminin
Messages : 113
Date de naissance : 30/08/1986
Date d'inscription : 13/11/2015
Age : 30
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Assassinat
Dim 12 Mar - 21:28
Evy
& Malcolm


De l’alcool dans le sang

Evy replaça sa robe d'une main et son décolleté de l'autre, d'un pas nonchalant sur ses talons aiguilles elle balança ses hanches jusqu'à la porte de la taverne qu'elle aurait volontiers ouvert en grand d'un geste théâtral si un soiffard n'en était pas sortit au même moment dans un vol plané gracieux, envoyé au dehors par une bonne âme supportant mal sa tête ou tout autre raison valable à Bigle. Passant avec distinction par dessus le corps gémissant, elle lui écrasa un peu les lombaires par pure mesquinerie avant de se diriger vers l’alcôve enfumée ou l’attendait son "cavalier" du soir.

Ambiance calme à la taverne. Enfin, quand je disais "calme", c'était avec un peu d'ambiance. Bon okay : ce gars là-bas m'avait énervé. Il a cassé ma chope avec sa crosse !! En toute légitimité, je m'étais levé, craquant les doigts, le saisit au col et lui envoyais une bonne droite en pleine poire. Il gicla juste assez loin pour ouvrir la porte. Hahaha, ça lui apprendra. Mon regard émeraude resta figé sur la porte ouverte, car une silhouette qui captiva mon attention la franchit. Eh nous y étions... J'avalais ma salive, la nervosité montant étrangement d'un cran, puis m'appuyais contre le bar, debout, la fumée de mon cigare sortant par le nez. - Eh bien...bonsoir.

La tueuse accorda un sourire aux canines prédatrices à son acolyte de la soirée et se posta devant lui en dardant ses iris de feu dans son regard ...disons franc. "Bonsoir... Malcolm c'est bien ça? A moins que tu ne préfères graves?" La voix d'Evelynn était plutôt douce et caressante, lorsqu'elle ne cherchait pas à tuer les gens, l'assassin bleu était après tout plutôt de bonne compagnie pour qui aimait les emmerdeuses n'ayant pas leurs langues dans leurs poches et des bouffées de violences aléatoires.

J'hésitais à détourner le regard, mais quitter un tel regard de braise aurait été un crime. Tout en saisissant mon cigare après en avoir tiré une latte, je croisais les bras. - Comme tu veux,.. Evelynn. - Je pris place au bar, mon regard quelques instants divaguant sur ma chope en mille morceaux, la mine déçue, puis frappais du poing le comptoir brutalement, faisant signe au barman que je prenais commande. - Bon, un petit verre pour commencer ? C'est moi qui offre.

L'assassin haussa les épaules comme si ça lui était égal à elle aussi mais nota dans sa tête la permission de l’appeler celons son bon vouloir... voila qui pourrait être amusant. Un sourire carnassier s'ouvrit de nouveau dans son visage lorsque l'homme au cigare lui offrit à boire. "Un seul? Tu cherches à m'insulter partenaire?" D'un geste autoritaire elle plaqua sa main griffu sur la gorge d'un poivrot de service à coté, qui avait calé ses fesses adipeuses sur l'un des rares tabourets disponibles. "Cette place est libre n'est-ce pas ?" Même au fond de son monde d'alcool l'homme sembla se douter qu'il ferait mieux de ne pas dire non et s'éloigna en chancelant tandis qu'elle s'installait avec souplesse et un air détaché aussi innocent que si elle venait de commander une pâtisserie.

J'éclatai de rire, devant un tel spectacle. Elle avait de la poigne, et j'adorais ça. - Oh eh, calme un peu, ce n'est qu'une mise en bouche, ça. - Je me saisis de ma chope nouvellement arrivée et en avalais quelques gorgées, avant de la fracasser contre le comptoir. - T'as du cran...j'aime bien. A part ça, pas trop d'ennuis pour arriver ? - La question était bien évidemment stupide, mais c'était histoire de commencer la conversation quelque part.

Evelynn plissa les yeux et s'empara de sa propre chope, avalant avec plaisir plusieurs longues gorgées de bière blonde... le rhum était généralement plus à son goût, mais il fallait bien commencer. "Ho je suis ravie de plaire au célèbre chasseur de tête, ça manquait dans mon existence..." Le ton était sarcastique mais le sourire badin signifiait aussi que la plaisanterie était sincère. Une nouvelle gorgée de bière plus tard elle rit à son tour en regardant ses ongles d'un air faussement innocent. "Bof, la routine, on m'a demandé combien je prenais pour une demi heure de plaisir et bonne âme j'ai envoyé l'indélicat au septième ciel ce genre de chose... Bigle est toujours si plaisant à visiter."

Alors que j'atteignais la moitié de ma chope, je la reposais, riant de plus belle. - Bilge c'est une perle parmi les cadavres déjà pourris avec une balle logée par-ci par-là... Comment détester cette ville ? - Je repris ma boisson, écoutant à la fois Evelynn ricaner et l'ambiance générale de la taverne. - Enfin, il y a mieux comme ambiance citadine, mais c'est déjà pas si mal...

Evy pris une nouvelle gorgée de blonde et la laissa descendre avec plaisir le long de sa gorge, puis elle croisa les jambes, dévoilant ses cuisses déjà fortement découvertes par la robe à la base. "Alors dis moi... mon doux, qu'est ce que tu as préparé de beau pour la suite ? A moins que l'idée soit juste de me saouler pour m'attirer dans une chambre à l'étage?" L'assassin rit et but une nouvelle gorgée "Entre nous, j'aurai connu pire comme Saint Valentin."

"Mon doux" ? - Un regard las se posa sur Evelynn, puis je compris à quel point elle parvenait à jouer avec les mots, comme Tf...Je soupirais, mais ricanais malgré tout et repris ma boisson. - Eh, je ne suis pas du genre à courir dans les jupons après deux verres de gnôle...pas comme un certain gambler à chapeau que je connais... - Je marmonnais ma phrase à demi-mots : rien que de penser à lui des fois, j'avais envie de l'étriper.

Evelynn failli s'étrangler en buvant sa bière lorsque Graves fit mention d'une personne qui leur était proche d'une certaine manière à tous les deux, elle soupira puis lui lança un regard en coin. "Il n'a pas besoin de gnôle pour ça... enfin si on parle bien du même agaçant dandy dont on se demande toujours si on va le serrer dans ses bras ou plonger ses ongles directement dans son cœur pour l'arracher et mordre dedans à pleine dents..." L'assassin montra les canines et poussa un soupir.

Ah, j'avais touché une corde sensible. Je haussais les épaules, finissant mon verre et commandant directement du rhum juste derrière pour elle et moi - je remarquais du coin de l’œil sa chope vide. - Ah, cette raclure...il nous en aura fait voir de toutes les couleurs...Mais figure-toi que j'ai pas mal d'anecdotes sur lui, haha. Après tout, c'est pas comme si on vivait sous le même toit durant plusieurs années. - J'attaquais déjà mon verre, un sourire narquois aux lèvres, motivé à le couler pour une fois. - Tu sais, il est du genre à voler dans les plumes, mais en général c'est lui qui se fait plumer... Enfin bon, je ne vais pas m'étendre sur le sujet, c'est que Tobias après tout. - Je haussais les épaules, mes lèvres toujours pendues à mon verre.

Evy vit avec un plaisir non dissimulé le rhum arriver, et tandis qu'elle dessinait des arabesques dans le bois du bar d'un ongle affûté elle soupira de nouveau "Ho tu sais, moi je lui en ai fait voir des bleus et des roses... et un peu de rouge peut être aussi..." Elle rit, comme au souvenir d'une bonne période. "Mais ... certaines choses doivent prendre fin... la vie par exemple..." Evelynn haussa les épaules et but cul sec un petit verre de rhum. "Mais assez parlé de Toby... Et toi alors, comment vont les affaires en ce moment?"

Les verres aussi ont une fin, ‘tarnation... - Je fracassais le verre vide sur le comptoir, soupirant longuement. Je posais un instant mon regard sur ma compagne de beuverie, puis réinstallais mon cigare en bouche pour en tirer une bonne latte. - Alors les affaires, c'est pas le top...dur de reprendre après 10 ans d'arrêt forcé. Haha ! On se demande à cause de qui, d'ailleurs... Enfin bon, je fais un peu ce que je peux, mais les primes ne pleuvent pas tellement, ces temps. Je trouve ça scandaleux, les poulets deviennent trop performants ces derniers temps ! Laissez-nous faire not'job, nom de bleu !! - Je soupirais par le nez, ce qui eut pour suite d'en faire sortir de la fumée. Je calmais le ton. - Enfin bon, la routine, quoi. Mais on est d'accord que ces connards de flics nous volent not'travail, hein ?

Evelynn écouta la diatribe en se resservant du rhum et en abreuvant Graves tout autant, elle commençait déjà à sentir le léger réchauffement de la boisson dans son organisme, chose relativement rare chez elle d’ailleurs, elle s'enivrait volontiers de violence, mais pour le reste son métier réclamait une attention trop soutenue pour se permettre de plonger trop dans dans les paradis artificiels. "Il volent le tiens peut être... moi tu sais, j'offre des services plus... définitifs et pas forcément sur des hors la loi." Sirotant encore un peu son verre, elle regarda Graves d'un air calculateur, comme un marchant d'esclave jaugeant la marchandise et affichant rapidement un certains nombres de zéros après le premier chiffre et sans virgule svp. "Mon choux si tu es doué pour trouver les gens cela dit je pourrai te donner quelques contrats à l'occasion."

Ah ben ça, ça me ferait pas de mal à l'occas... - Je remerciai Evelynn pour le verre et trinquai pour la peine. - Un peu de blé pour boire un peu plus, haha ! ...Bon, quand même pas que boire, mais bon...c'est pas comme si j'avais que ça à faire de mes journées, maintenant. - J'avalais cul sec la substance, pouvant par ailleurs déjà sentir un vague effet de l'alcool se répandre dans le corps. - Tu veux que je te dise ? C'était plus simple avant. On se cassait pas la tête, on y allait et paf, on empaquetait l'oseille.

Evy hocha la tête, trouver des gens comme Graves pour épauler sur certain contrat était un plus qu'elle pouvait se permettre au vu de ses tarifs, et puis entretenir de bons rapports avec une brute pareil apportait son lot d'avantages. "Je penserai à toi quand j'aurai besoin de tout faire péter alors." L'assassin s'étira, attirant le regard concupiscent de certains clients avant de finir son deuxième verre de rhum. Un accordéoniste ivre rejoint par deux membres d'un orchestre discount débarqua soudain et commença à ourdir une mélopée de marins pour les esgourdes de l'assemblée qui se mis rapidement à psalmodier en cœur entre deux rôts. "Dit moi Gravesounet... tu sais danser?"

Si moi je sais danser ? hahaha, tu plaisantes j'espère ? - Au vu de son large sourire, il fallait croire que non. Enfin bon, une fois porté par l'ivresse, j'étais très bon danseur. Mais il fallait bien me lancer, avant d'arriver à ce stade. Je saisis un bon verre de whisky que je venais de commander, et le bus d'une traite, puis souris à Evelynn. - Mais bon, il fut une époque où j'étais bon danseur, ouais. Reste à savoir si j'ai pas tout perdu au fil du temps.

Le sourire d'Evelynn s'agrandit, confirmant qu'elle ne plaisantait pas, ou du moins qu'elle envisageait sérieusement l'éventualité. "Là tu n'imagines pas à quel point tu me fais plaisir monsieur rouflaquettes..." La tueuse se leva avec une grâce féline et se dirigea vaguement vers le centre de la pièce ou quelques couples avinés de marins cherchant à soulever ribaude tournait déjà dans un mélange désordonné de bras et de jambes lancés un peu au hasard pourvu que les bassins soit fermement collés les uns aux autres. "Alors tu vien..." Sa main tendu venait d'être attrapé par un mâle qui n'avait visiblement pas comprit que la dame était accompagnée ou alors il s'en fichait.

Hahaha, rouflaquettes...tu confonds un peu, là ! - Je me levais, amusé, mon verre à nouveau vide posé sur le comptoir. Mais à peine avais-je eu le temps de me retourner pour la rejoindre qu'un autre ivrogne s'empara d'elle. Je saisis gentiment mon cigare, l'écrasais contre le comptoir lentement, puis crachais un mollard par terre, la fumée sortant du nez, et m'approchais de ce voleur de cavalière. Non seulement j'étais bien porté par l'ambiance de la taverne, mais en plus j'avais envie de matraquer quelqu'un depuis tout à l'heure, et quand j'étais en forme pour ça, il ne fallait pas trop trop se retenir, sinon je savais que j'allais regretter cette abstinence. J'arrivais donc vers le vioc et lui empoignais la chemise. - Hey, couverture de selle moisie après 300 miles sur une carne au mois d'août, c'est ma mienne. Dégage. - Pas le temps de le laisser répondre, il se prend mon poing dans sa gueule. Il s’éjecta un petit peu, atterrissant sur un gros balourd qu'il bouscula. Et alors...de fil en aiguille, une immense baston éclata dans la taverne. Je m'y serais bien joint avec plaisir, mais bon, c'était romance ce soir, alors je tendis la main à ma cavalière, replaçant mon béret. - Et donc, cette danse ?

La tueuse était sur le point de régler son compte à ce vil voleur de danse lorsqu'un certain compagnon du soir l'envoya dans les vapes pour un moment tout en mettant une ambiance du tonnerre dans ce bouge décidément bien trop calme depuis le début. L'orchestre, habitué, se tapis dans un coin vaguement protégé de la pièce et continua de jouer alors que la bagarre menaçait de devenir générale. "Quel gentleman... je suis sous le charme!" Evy lança son poing en arrière qui s'écrasa dans le visage d'un autochtone avant de donner sa main à Graves pour commencer la danse, son corps se collant rapidement à celui de l'homme au cigare avec un rire et un sourire éclatant. "Je propose... un pas de bourrée." Dit-elle en lançant une jambe bleu en arrière, dont le talon écrasa douloureusement le pied d'un participant qui menaçait de se rapprocher un peu trop.

Je riais aux éclats, chose qui m'arrivait en général rarement. - Ah, c'est pas tellement ma tasse de thé, la bourrée... - Ne lui tenant qu'une seule main, je la fis tournoyer sur elle-même, ce qui me laissa le temps de me déplacer derrière elle et d'envoyer, au passage, ma tête en arrière pour en assommer un. - Par contre, j'aime bien ce pas. - Mes mains sur ses flancs au début, je saisis ses mains, de façon à la soulever, puis commençais à tourner. - Un conseil, tends bien la jambe, on risque de s'amuser ~

Evelynn éclate de rire à son tour, tout lui plaisait décidément, la chaleur douce de l'alcool répandu dans son sang, les bruits de bagarres, l'odeur de sang et de bière, les jurons, l'orchestre désaccordé... Ivre de joie elle tournoya joyeusement et suivie les pas de son cavalier avec l'assurance d'une danseuse expérimenté et tant pis pour ceux qui osaient se mettre en travers du chemin du plus tapageur des couples. "Ho Malcolm... toi tu sais parler aux assassins!" Suivant les recommandations, elle tendis la jambe, se cambrant pour rendre la chose plus esthétique et non moins mortelle, ils tournoyaient telle une Morgenstern et renversaient au passage les belligérants, mais en rythme!

Je la reposais à terre après un certain temps, puis la fit pivoter d'un demi-tour de la même manière qu'avant pour qu'elle soit à nouveau en face de moi. Ma main libre se posa sur sa hanche, et nous continuâmes encore ces va-et-vient mêlés de coups "accidentels". Mais la musique se termina. Frustré, je tapais du pied. - Rah, mais non ! - Mon regard se posa soudain sur Evelynn, toujours aussi souriante et de bonne humeur : j'en eus un drôle de rictus. - Bon...toute cette animation m'a donné soif...pas toi ?

La danse était enivrante et douloureuse pour ceux qui les croisaient, tout ce qui plaisait à la dame qui se trouva fort frustrée de voir finir son divertissement, frustration partagée à en voir la tête de ce cher Graves. Amusée et le sourire toujours jusqu'aux oreilles, Evy fit une révérence pour remercier son cavalier et s'étira avant de lui répondre, une main su la hanche, un air canaille sur le visage "l est vrai que je suis asséchée... mais il va me falloir plus que les boissons de fillette précédentes pour étancher cette soif!"

Je regagnais le bar en la prenant par le bras, puis fracassais mon poing sur la table. - Hey, dude ! Balance le cognac, pour moi et la dame ! - Aussitôt, les verres glissèrent sur le comptoir. Ah, ce que le service ici était rapide et efficace. Je crois que c'était bien pour ça que je fréquentais ce bar. Je saisis les deux verres et en tendis un à Evelynn, puis rapprochais d'elle le mien pour trinquer. - Allez, santé ma belle.

Evelynn regarda le verre puis Graves, puis le verre et tira la langue... "Tsss et si on... corsait un peu la chose? hum?" D'un geste habille, elle fouilla les poches de son cavalier, songeant qu'il devait planquer son briquet dans celle de poitrine... bingo. Reposant les deux verres sur le bar elle alluma la mèche et les boissons avant de relever son verre pour trinquer. "A ceux qui savent s'amuser!"

Je la regardais manœuvrer, curieux. Je ne comprenais pas vraiment ce qu'elle allait faire avec mon briquet pour le coup : je la regardais faire. Constatant la fine flamme qui s'élevait du verre, je restais sceptique, mais quand même curieux. - Eh allez, santé ! - J'analysais le verre, mais surtout la flamme. Il fallait l’éteindre rapidement et boire chaud, mais avec un verre comme ça, c'était loin d'être pratique. Quand même curieux de la chose, je glissais mon doigt dans la petite flamme. C'était fun. Finalement, je couvris le verre avec la main, et grâce à mes gants en bon cuir résistant, je n'eus pas trop la sensation de brûlure. Je pouvais sentir la douce caresse du feu contre ma paume gantée qui s'éteignit petit à petit. Je souris de triomphe et me dépêchais de boire, tant que c'était encore chaud. C'était bizarre et sympa, ça brûlait la gorge de deux façons différentes. Je reposais un verre vide sur la table et en profitais pour reprendre mon briquet, puis souris à Evelynn en attendant de la voir boire.

L'assassin contemplait avec amusement Graves qui regardait son verre comme s'il s'agissait d'un puzzle à la mode et finalement le résolu à sa manière la faisant rire doucement. Avant que le liquide ne s'enflamme trop elle déposa ses lèvres sur les bords du verre pour couper l'arrivée d'oxygène et avaler d'un coup sec le liquide, en faisant glisser le verre le long de sa joue. "Hm, un peu trop raffiné pour toi hunter?" Dit-elle en se pourléchant les babines d'un bout de langue rose.

Ah, ça c'est bien un truc du continent...se compliquer la vie pour boire. Mais bon ! c'était sympa. -
J'avouais avoir quand même aimé la petite découverte, mais bon : il n'y avait rien de mieux que de boire l'alcool normalement, à la bouteille. Bon, dans un bar c'était compliqué. Mon regard émeraude posé sur elle encore, je reçus une tape sur l'épaule : quand je me tournais vers sa provenance, je me retrouvais nez-à-nez avec le baraqué d'avant sur qui j'avais envoyé le vioc. Il m'envoya une bonne droite et me propulsa sur le bar, puis se jeta sur moi, me tenant au col. Mais moi je ne me laissais pas faire : je ripostais comme je pouvais, mais couché contre un comptoir, c'était pas tellement évident. - Eh ‘tarnation, tu m'veux quoi, toi ?!

Evelynn continuait de rire en regardant Graves et ses yeux verts plutôt charmants "Parfois se compliquer un peu la vie peu ai..." L'agression commença de manière violente et chargée en testostérone, visiblement certaines personnes manquaient d'humour ici.Bien décidée à ne pas se laisser gâcher la soirée, bien que son cavalier soit sans nul doute capable de se défendre seul, Evy poussa un bref grognement et sauta sur l'homme en un tour de main, ses griffes acérées se plantant qui - dans le muscle près du corps, qui- le long de sa gorge à proximité de la carotide en même temps qu'un pal sombre venait lui chatouiller l'entrejambe. "Environs trente secondes... C'est le temps que met un homme à se vider de son sang et s'évanouir si deux artères sont sectionnées en même temps, je t'en laisse cinq pour demander pardon et sortir d'ici étron puant!"

Hahaha, "demander pardon" ! - Ce fut ma seule réaction. Ce dut être l'alcool. Le gars ne bougeait plus, mais moi j'en avais envie, et aussi et surtout de taper quelqu'un : ça tombait à pic, sans vilain jeu de mot. Je le repoussais - de Façon à ne pas le tuer trop tout de suite - et me ruais sur lui. Le voilà à terre, et moi me jetant sur lui depuis le comptoir. - Evelynn, au risque de te décevoir, on parle pas à Bilgewater, on cogne ! - M'enfin, son aide avait été très utile. Je le rouais de coups, le gars complètement à la ramasse ne pouvant pas riposter. L'ambiance du bar chauffa, les cris d'encouragement fusaient. Ah, bordel cette ville m'avait manquée !!

Evelynn failli se retrouver projeté alors que Malcolm reprenait les choses en main, elle fit une petite roulade et s'épousseta alors que le visage de l'assaillant ressemblait de plus en plus à un hachis parmentier. "Mon choux, habituellement je l'aurai tué, mais va comprendre, je voulais préserver la bonne ambiance du rendez-vous." Finalement la tueuse se percha sur le bar et se joignit aux cris d'encouragements qui fusaient un peu partout. Au passage elle s'empara d'une bouteille random et but au goulot ... toussotant un peu en constatant qu'elle venait de s'enfiler une rasade de larme de kraken pure. Graves fini bien vite sa petite récréation et la belle lui tendit la bouteille avec un sourire. "Ça va mieux?"

J'analysais la bouteille : DES LARMES DE KRAKEN ! Hahaha, elle était en forme, ce soir ! - Ça va ma belle, je suis solide. - Je haussais les épaules et acceptais avec plaisir la bouteille, que je commençais à boire en me relevant. Malgré tout, après cinq ou six bonnes gorgées, je reposais la bouteille sur le bar. - Faut pas trop déconner avec ce truc. C'est quand même de la larme de Kraken, et ça a sa réputation, c'te bouteille. Mais sinon ma jolie, tu tiens le coup ?

Evelynn repris la bouteille et s'accorda une rasade supplémentaire en riant. "Tu as de la chance la violence m'excite..." Elle but une nouvelle gorgée et gloussa. "Tu feras attention je crois que tu as une dent qui traîne sur ton épaule, voyons..." D'un geste preste elle retira la dent et l'envoya d'une pichenette dans un verre random un peu plus loin. "Que dirais-tu de prendre un peu l'air beau brun? Le kraken commence à me monter un peu à la tête."

Je ricanais en la voyant gicler la dent. J'avais pas remarqué. Oh, elle se sentait plus trop bien, la petiote : je la pris par le bras et me dirigeai vers la sortie, n'oubliant évidemment pas de payer pour les verres - Hors-la-loi mais qui respecte les tavernes, quand même. - Oh lala, faut y aller mollo avec ce divin breuvage, il est redoutable, et beaucoup de dudes le sous-estiment. - Alors que je commençais à ouvrir la porte, je me souvins qu'un certain gambler était également inscrit à cette activité proposée par la ligue. D'autant plus que je le savais dans le coin. - Hey ma belle, tu sais...je connais un bon moyen de faire passer les larmes de Kraken. Vois-tu, il y a un certain  crétin à chapeau qu'on pourrait aller visiter, dans le coin...~

[/b][/b][/color]


http://i86.servimg.com/u/f86/19/34/51/86/215aea10.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Baignade dans le sang
» Erin ▬ Qui baigne ses mains dans le sang les laveras dans les larmes.
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...
» DOIT MÊME Y AVOIR DE L'ALCOOL DANS LE MINIBAR ~ (HANSRIM) PART II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Rp libre-
Sauter vers: