Twilight zone [Shen]

 :: Runeterra :: Ionia :: Temple du Kinkou Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Karma
Les doigts de pied en éventail
avatar
Féminin
Messages : 39
Date de naissance : 12/04/1997
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 20
Localisation : Ionia
Emploi/loisirs : Duchesse de Ionia
Mer 11 Jan - 20:36
Karma leva la tête devant l'imposante porte du monastère de l'ordre du Kinkou, cette dernière était illuminée par la lumière blafarde de la lune. Créant un jeu de lumière et d'ombre qui se traduisait par une étrange harmonie d'ombre et de lumière représentant si bien l'Ordre qui se trouvait dans ce monastère. Un Ordre qui avait juré de protéger l'harmonie de Valoran et qui avait vu ses jours de gloire s'éteindre brutalement sous la lame du renégat Zed, maintenant l'Ordre se résumait à un trio de membres et champion de la League. Et en cette nuit claire, Karma avait rendez-vous avec la tête du Kinkou, l'Oeil du Crépuscule, Shen. Un rendez-vous nécessaire pour bien des raisons, le déclin de la League étant la plus importante, mais aussi pour discuter de la marche à suivre au sujet de l’école des Ombres de Zed et pour un dernier sujet plus personnel.
Shen était un cas particulier dans mes connaissances, je n'avais qu'un immense respect pour l'homme qui représentait une légende vivante de Ionia, il était l'incarnation de l'une des toutes premières doctrines de mon pays, celle de l'Harmonie et de la raison de l’existence du bien et du mal. Il était un être de balance et de justice, à la frontière entre le bien et mal, au crépuscule du ying, du yang et du monde des esprits. Tout comme moi, sa vie se résumait à un devoir qui guidait nos destinées. Et nous remplissions nos devoirs respectifs au maximum de nos capacités. Le conseil était au courant de l'existence de l'ordre depuis plusieurs générations, mais l'Ordre avait bien fait comprendre une chose, le Kinkou n'était pas à la disposition du conseil, il n'était pas une arme où un moyen de pression disponible pour notre scène politique, il n'appartenait à personne. J'étais cependant considéré comme l'intermédiaire entre le Conseil et l'Ordre, car j'étais l'une des rares politiciennes à avoir rencontré les membres du Kinkou en chair et en os lors de mes nombreux matchs dans la Faille de l'Invocateur, cette rencontre était à l'origine du léger rapprochement entre le Conseil et le Kinkou. Nous étions et serions toujours deux puissances Ioniennes différentes en tout point, mais au vu de la crise qui se profilait à l'horizon, ce rapprochement était bénéfique au deux partis.

Karma s'approcha de la grande porte de pierre, posant sa main sur l'un des lourds battant avant de cumuler un léger flot de mana vert dans le creux de sa main, elle appuya l'énergie contre le pierre, révélant de minuscule veine qui s'illuminèrent en absorbant l'énergie. Puis, une voix lourde et imposante s'éleva depuis le mécanisme secret que la Duchesse venait d'activer, lui posant une unique question:

Quel est le chant de la vie?

"Le Silence."

Il y eut un déclic qui résonna dans la nuit, et les deux battants s'ouvrirent silencieusement, laissant passer la Duchesse. Cette dernière ignorait encore l'origine du mécanisme qui faisait marcher cette porte, il était normal que le Kinkou se protège avec un grand nombre de subterfuge, le temple dans laquelle la championne se trouvait était connu que d'une poignée de personne, l'endroit où activer le mécanisme aussi, et les personnes connaissant le code devait se compter sur les doigts d'une seule main. Des mesures nécessaires, surtout depuis que l'ordre avait perdu la majorité de ses forces lors de la trahison de Zed. La Duchesse se déplaça avec légèreté  dans l'enceinte du temple, suivant un long couloir jusqu'à atteindre une grande cour entourée de piliers. Karma inspira une bouffée d'air nocturne, la sensation de fraîcheur aiguisant ses sens, avant de s'avancer jusqu'au centre de la cour, elle aussi éclairée par la pale lueur de la lune. La Duchesse leva les yeux vers l'astre avant de s’asseoir sur ses genoux, elle ferma les yeux et commença à méditer sous le clair de lune. Profitant du bruit du vent entre les carillons de bois, la duchesse resta aussi immobile qu'une statue, la Mantle flottant paisiblement dans son dos.

Lorsque Karma rouvrit les yeux, Shen se trouvait devant elle, une ombre parmi les ombres, imposant mais nullement menaçant, il se tenait droit et fier devant la Duchesse qui lui fit un léger sourire respectueux, la championne n'avait pas la moindre idée de combien de temps le chef du Kinkou était resté devant lui, elle n'avait pas sentit sa présence malgré le silence nocturne, ce qui n'était pas surprenant en soit. Elle se releva souplement avant de faire un léger mouvement de tête respectueux dans la direction du ninja et de dire:

"Bonsoir Shen, c'est un plaisir de vous revoir."
Revenir en haut Aller en bas
Shen
Forçons l'Equilibre
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 09/07/2016
Sam 21 Jan - 21:58
Le silence nocturne régnait dans le monastère, tous les disciples de l’Ordre Kinkou profitaient de la nuit pour se reposer et récupérer de la journée pour affronter le lendemain. Seule une silhouette se mouvait encore dans les couloirs du bâtiment à cette heure. Peu nombreux étaient les rescapés de l’assaut de l’Ordre des Ombres et les nouveaux adeptes suffisamment doués pour rester se faisaient rares aux aussi. Leur corps et leur esprit devaient être particulièrement endurcis et peu de gens supportaient l'entraînement qui précédait cela.  L’oeil du Crépuscule veillait sur l'Équilibre et sur son clan. Il dormait assez peu, préférant reposer son esprit par la méditation ou la Taï-chi que son corps par le sommeil. Ses pensées étaient pour l’instant dirigées sur le futur des deux mondes

Les Forces du Clan s’étaient fortement affaiblies, le silence de Zed et de ses partisans n’en était que plus menaçant. L’oubli et la sous estimation s’était déjà avérées être de grands ennemis des Kinkous lors de leurs première attaque. Cela avait eut pour conséquence la perte de bien des membres, du Monastère et de l’ancien Oeil, Maître Kusho, le père de Shen. Les Ombres avaient pris possession de l’ancien lieu de Paix et d’Equilibre et se faisaient de plus en plus nombreux. Mais le renégat et ses adeptes ne s'arrêteraient pas à cela, tous savait qu’il avait pour objectif l’anihilation du Kinkou.

D’autres part, le monde des esprits s’agitait aussi, comme toujours, des Humains y pénétraient, et tentaient de décimer les peuples qui y vivaient tandis que l’inverse se produisait à plusieurs centaines de kilomètre de la. Il y a des fanatiques dans les deux camps mais cela ne s’équilibrait jamais vraiment. Les enjeux du maintien de l’Ordre étaient d’une dimension trans-monde ; une rupture de celui-ci provoquerait la destruction soit de Valoran par l’invasion d’esprits malfaisant, soit la destruction du royaume opposé par l'ego et le besoin de conquête humain. Cela pourrait alors entraîner des conséquences sur les autres mondes qui y sont rattachés, créant ainsi un Chaos dans lequel toute chose serait incluse.

Les shinobis de l’équilibre pouvait néanmoins compter sur l’aide de quelques alliés, notamment la Grande Duchesse. Son pouvoir politique sur Ionia, son statut de champion et sa volonté de faire régner l’Harmonie en faisait d’elle une personne fiable dans bien des situations délicates. C’était d’ailleurs elle que Shen observait grimper les marches menant au monastère. Le ninja descendit l'accueillir dans la cour malgré l’heure tardive, cette invitée ne s’était jamais déplacée en ce lieu sans une bonne raison.

La dame s’était agenouillée et méditait lorsque Shen arriva devant elle. Il attendit patiemment qu’elle ait fini avant de s’approcher. Le temple était avant tout un lieu de ressourcement, un lieu pour la recherche de la paix intérieure. Autour d’elle, tout semblait être apaisé, l’air lui-même se montrait plus calme.

“Bonsoir Shen, c’est un plaisir de vous revoir”  

L’Oeil du Crépuscule lui répondit tout aussi poliment, se baissant pour la saluer. Il chercha à déceler si quelque chose de spécial se dégageait d’elle mais Karma était parfaitement maître de ses émotions, elle ne semblait ni terriffée ni anxieuse. La raison de sa venue était d’une origine mystérieuse, il n’y avait pour l'instant rien autour d’elle qui ne semblait perturber son Harmonie.

Il alluma une lanterne pour que son invitée puisse avancer sans peine et la guida à l’intérieur d’une partie du bâtiment de pierre, de l’autre côté de la cour, là où se trouvait le dojo et une chambre qu’il occupait assez rarement. Celle-ci était meublée très sobrement, comme le reste du Monastère d’ailleurs. Il y avait là un simple futon, un tapis et dessus un table sur laquelle se trouvait de quoi préparer du riz. C’était néanmoins l’endroit où il accueillait ses invités. Il s’agissait en réalité d’une pièce identique aux dortoirs des disciples en plus petit. Si tout un chacun était bien accueilli sans hostilité, il fallait. Une fois à l’intérieur déposa la lanterne et s’assit en tailleur invitant Karma à faire de même.

“Bienvenue au clan Kinkou Grande Duchesse. Que nous vaut votre visite ? Je suppose que vous n’êtes pas venue jusqu’ici pour prendre le thé.”
Revenir en haut Aller en bas
Karma
Les doigts de pied en éventail
avatar
Féminin
Messages : 39
Date de naissance : 12/04/1997
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 20
Localisation : Ionia
Emploi/loisirs : Duchesse de Ionia
Dim 22 Jan - 17:14
Karma suivit l’œil du crépuscule sans faire un bruit, se baignant dans l'atmosphère presque mystique que semblait dégager le monastère sous la lumière de la Lune. Elle aimait les lieux comme ce monastère, silencieux et calme, c'était des lieux comme ce dernier qui permettait de tout remettre en question avec le silence comme seul compagnon. Son regard se porta instinctivement sur la seul forme de mouvement au alentour, Shen se déplaçait silencieusement, avec une démarche fluide qui semblait traverser la nuit telle une feuille flottant sur la surface d'un étang sans vague. La lanterne qui tenait étant la seule source de lumière qui osait interrompre cet obscur tableau, il imposait le respect et une certaine sérénité avec plus de talent que bien des membres du Conseil. La Duchesse suivit le shinobi dans une pièce sobre, Karma vivait aussi sa vie avec le minimum, mais cela était très peu même pour elle. La Duchesse ne fit cependant aucun commentaire, car ce n'était pas sa place et que cela coulait de source qu'une personne comme le chef de l'Ordre du Kinkou vivait avec le strict minimum. Ce minimum était constitué d'un futon on ne peut plus banal, d'un tapis et d'une petite table couverte sur lequel se trouvait le nécessaire pour un repas frugal.

“Bienvenue au clan Kinkou Grande Duchesse. Que nous vaut votre visite ? Je suppose que vous n’êtes pas venue jusqu’ici pour prendre le thé.”

La Duchesse s'installa sur ses mollets, une position qui aurait put être inconfortable si elle n'était pas habituée à passer plusieurs heures d'affilée dans cette position lors des conseils, elle posa ses mains sur la table, le dos droit, une position de personne digne que seules plusieurs années en politique permettant de perfectionner. Elle fit un léger sourire amical au shinobi avant de lui répondre:

"Je suis toujours partante pour une tasse de thé, mais en effet il y a plusieurs raisons de ma présence ici."

Le Mantle flottait doucement dans le dos de la duchesse, projetant une aura couleur jade et apaisante qui contrastait avec la lanterne et les ombres de la pièce, il y avait tellement, tellement de choses à faire. Shen était le premier d'une longue série de personne que je devais voir pour décider du futur de Ionia par rapport à la League. Il y avait tant à faire, et si peu de temps:

"J'aimerai avoir votre avis sur le pouvoir déclinant de la League. Ce que je vais vous dire est une information confidentielle, mais le Conseil est majoritairement favorable à un départ de Ionia avant que la maladresse des invocateurs ne causent plus de dégâts.  "
Revenir en haut Aller en bas
Shen
Forçons l'Equilibre
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 09/07/2016
Mar 28 Fév - 19:41
"Je suis toujours partante pour une tasse de thé, mais en effet il y a plusieurs raisons de ma présence ici. J'aimerai avoir votre avis sur le pouvoir déclinant de la League. Ce que je vais vous dire est une information confidentielle, mais le Conseil est majoritairement favorable à un départ de Ionia avant que la maladresse des invocateurs ne causent plus de dégâts.  "

L’Oeil écoutait avec attention. La voix de la Duchesse était très calme et posée mais assurée, elle savait ce qu’elle faisait là et s’investissait beaucoup dans son travail. C’était aussi le cas de la plupart des Anciens, cette fonction n’était pas qu’un titre et demandait beaucoup de ressources mais surtout de sagesse, qu’une si jeune femme y participe était la preuve de ses capacités.

Le shinobi pendant ce temps préparait un bol de riz blanc et du thé. La tradition était d'accueillir les invités avec de quoi se sustenter car atteindre le monastère était assez épuisant. Les nombreuses et hautes marches rendaient l’ascension éreintante, plus encore de nuit car il fallait se méfier des chutes. L’endroit était très isolé, les adeptes avaient besoin de cet ermitage pour se détacher des sentiments parasites et se rapprocher de la pureté.

“Je respecte les Anciens et leur choix, mais cette décision me paraît cependant hâtive. Ils ne voient que Ionia, certains peut-être tout Runeterra … je leur répondrais que dans la League influe sur tous les mondes. Sa disparition pure et simple sans transition serait un désastre. Elle bride les forts, fait survivre les faibles et concentre le Chaos que nous ne pouvons maîtriser autrement en un seul point. Par exemple le Void, la présence de la League endort cette menace et le départ d’Ionia voudrait dire que vous n’en seriez plus protégé. Elle protège aussi l'Equilibre en surveillant ceux qui oeuvrent de l'ombre. Je n'ai pas besoin de vous mentionner les cas de Zed et de Jhin, dont nous avons perdu la trace en même temps que le Nexus”

Ce sujet lui était sensible, c’était l’une des rares affaires qu’il prenait presque personnellement et il admettait que cela n’était pas bon, ça l’empêchait d’être parfaitement objectif. Il restai cependant parfaitement froid et distant, ne laissant rien paraître derrière son masque.

“Vous souhaitez mon avis : La League a de nombreux défauts, mais les Champs doivent persister encore. Tout le monde enquête de son côté sur ce vol car détenir le Nexus est synonyme d’une puissance sans-nom. La League l’utilise en partie à bon escient, la seule autre solution serait de le trouver et de le détruire, rendant notre monde aussi vulnérable qu’il était avant.”

Aucun membres des Kinkous n’était au Conseil Ionien ; le père de Shen, maître Kusho, en avait fait partie mais le nouvel Oeil n’avait jamais pu y aller suite à la destruction quasi totale du clan par les Ombres, certes l’Ordre s’était relevé et gardait une certaine importance mais elle devenait plus symbolique pour les habitants de l’île, ils agissaient désormais uniquement dans l’ombre, se séparant de la politique et des concessions qu’il fallait y faire pour se concentrer sur des actes. Cependant, leur avis était souvent demandé et écouté avec attention car les adeptes de l’Equilibre étaient réputés pour leur sagesse et leur détachement pour prendre des décisions.

Cette fois-ci, Shen savait que ce serait plus complexe. L’avenir d’Ionia et tout ce qui en découlait changerait selon ce choix. La guerre avec Noxus avait déjà été perdue et les Ioniens voulaient laver leur honneur. Cela n’était pas bon, la guerre n’était pas bonne pour l'Équilibre. Les esprits seraient bien trop nombreux si les armées humaines s’affrontaient. Il se rassit et regarda Karma à travers son masque, infaillible, inébranlable. La convaincre n’était pas synonyme de convaincre tout le Conseil, mais une partie importante malgré tout.

Il lui servit à ce moment là le repas frugal composé de riz qu’il se devait de donner et s’assit face à elle en tailleur. Il fallait maintenant attendre et voir son avis à elle, après tout, peut-être qu’elle n’était pas de celui des autres Ioniens.
Revenir en haut Aller en bas
Karma
Les doigts de pied en éventail
avatar
Féminin
Messages : 39
Date de naissance : 12/04/1997
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 20
Localisation : Ionia
Emploi/loisirs : Duchesse de Ionia
Mar 14 Mar - 21:18
La Duchesse resta silencieuse alors que Shen sortit un léger bol de riz sans faire un bruit, c'était vraiment surprenant, le ninja réalisait la moindre action avec un silence hors du commun. Si Karma ne concentraient pas ses yeux émeraudes sur ce dernier, elle était certaine que le dirigeant du Kinkou disparaîtrait dans les ombres en un clin d’œil pour ne jamais réapparaître. C'était surprenant, l'impression que les ombres ondulaient autour de lui tel de l'encre sur un parchemin. La championne cligna des yeux pour se reconcentrer, aussi intéressant que cela était, le mystère de la grâce des ninjas du Kinkou n'était pas la raison de sa présence ici. Karma attrapa délicatement le bol de riz et les baguettes que le ninja lui présentait, remerciant ce dernier d'un mouvement de la tête avant d'entamer le plat frugal alors qu'une tasse de thé se posa en face d'elle. Mangeant avec lenteur et politesse, la faim se faisait doucement sentir et l'ascension jusqu’au temple n'avait pas aidée, et loin d'elle l'idée de se plaindre, lors de la guerre contre Noxus l'ancienne révolutionnaire avait passé plusieurs semaines à survivre de rations de soldats souvent mal conservée. Elle ne profitait pas des luxes que lui offraient sa position, car pour elle un repas chaud et un toit où dormir était un luxe en lui-même. La Duchesse continua de manger calmement alors que Shen s'exprima

“Je respecte les Anciens et leur choix, mais cette décision me paraît cependant hâtive. Ils ne voient que Ionia, certains peut-être tout Runeterra … je leur répondrais que dans la League influe sur tous les mondes. Sa disparition pure et simple sans transition serait un désastre. Elle bride les forts, fait survivre les faibles et concentre le Chaos que nous ne pouvons maîtriser autrement en un seul point. Par exemple le Void, la présence de la League endort cette menace et le départ d’Ionia voudrait dire que vous n’en seriez plus protégé. Elle protège aussi l'Equilibre en surveillant ceux qui oeuvrent de l'ombre. Je n'ai pas besoin de vous mentionner les cas de Zed et de Jhin, dont nous avons perdu la trace en même temps que le Nexus”

La Duchesse resta impassible en écoutant respectueusement Shen, c'était compréhensible et je respectais son point de vue. C'était une discussion professionnelle et respectueuse, pas un débat bien trop souvent houleux du Conseil. Il avançait de bons points, des points soulevés par moi-même et par bien des membres du conseil lors de nos débats, des points qui avaient été observés et prit en compte. Mais finalement, cela la balance avait penchée de l'autre côté pour une simple raison, la League, pour tout le bien et le mal qu'elle avait fait, était en plein déclin. Les signes ne trompaient pas, les actions et réactions des pouvoirs politiques étaient semblable à des ras quittant un navire qui coulait. La morale des invocateurs, souvent remise en cause, avait sapée la stabilité politique de l'organisation. La série d’événement qui avait eut lieu avait de fortes chances d'être la goutte d'eau qui faisait déborder le vase.

“Vous souhaitez mon avis : La League a de nombreux défauts, mais les Champs doivent persister encore. Tout le monde enquête de son côté sur ce vol car détenir le Nexus est synonyme d’une puissance sans-nom. La League l’utilise en partie à bon escient, la seule autre solution serait de le trouver et de le détruire, rendant notre monde aussi vulnérable qu’il était avant.”

La Duchesse hocha la tête, pensive, beaucoup avait tenté de faire passer Ionia comme bouc émissaire depuis la débâcle entre les invocateurs et Syndra, sans succès. La majorité savait que la Souveraine était l'ennemi de beaucoup et l'allié de peu, et Ionia ne faisait nullement partie des derniers. Karma prit délicatement la tasse de thé avant de respirer l'arôme qui s'en échappait avec un léger sourire de contentement. Elle souffla sur sa tasse, avant de la porter doucement à ses lèvres, profitant de la boisson avant de répondre:

"Bien sur, je comprend parfaitement ton point de vue et je te remercie pour l'avoir partagé. Et sache que le conseil prépare Ionia à un départ de la League si la situation s'empire de nouveau. Nous nous préparons au pire, en nous demandant si le meilleur peut encore arriver. La League n'a jamais été aussi proche de sa dissolution en plus de trente ans d'existence. Les mesures entreprises en ce moment  sont pour éviter que notre pays se retrouve sans armée ni allié si le pire devait arriver. "

Il valait mieux prévenir que guérir. Surtout que Ionia ne tiendrait pas une nouvelle invasion sans les préparations d'envergures que nous étions en train de prendre. Et même avec cela, il était fort peu probable que nos défenses repousse une armée comme celle de, par hasard, Noxus. La tenir en respect le temps de laisser des renforts étrangers venir, par contre, était la meilleure alternative. La Duchesse retint un soupire, la situation était complexe, terriblement complexe pour tous les pouvoirs de Valoran qui tentaient de savoir s'il était temps de se préparer pour une nouvelle guerre. Et le Conseil n'avait pas envie de parier l'avenir de Ionia sur une résolution pacifique de cette tornade pacifique.
Karma reposa doucement sa tasse, souriant au ninja avant de dire:

"La seconde raison de ma présence est que j'ai un service à vous demander. Je recherche une arme blanche qui me sied. Car même si je suis une mage accomplie, je refuse de ne pas me doter d'un dernier atout en cas d'urgence. J'ai déjà demandé l'avis de plusieurs maîtres d'arme au Placidium mais... La majorité ont une opinion biaisée et se montrent trop respectueux pour me proposer une autre arme que le meilleur du meilleur alors que je suis encore une novice. Je suis donc venue à vous pour avoir votre avis. "
Revenir en haut Aller en bas
Shen
Forçons l'Equilibre
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 09/07/2016
Sam 15 Avr - 23:18
"Bien sur, je comprends parfaitement ton point de vue et je te remercie pour l'avoir partagé. Et sache que le conseil prépare Ionia à un départ de la League si la situation s'empire de nouveau. Nous nous préparons au pire, en nous demandant si le meilleur peut encore arriver. La League n'a jamais été aussi proche de sa dissolution en plus de trente ans d'existence. Les mesures entreprises en ce moment  sont pour éviter que notre pays se retrouve sans armée ni allié si le pire devait arriver.

Shen nota que son interlocutrice s’était mise à le tutoyer chose peu commune. Cependant son ton ou ses paroles étaient toujours très respectueuses et il ne fit donc aucune remarque là-dessus. Mais ce n’était pas cela l’important, le Conseil avait déjà fait son choix et l’Oeil n’avait que peu de possibilités d’agir pour le modifier et il devrait agir vite. Le Ninja gardait en tête une question essentielle à ses yeux ; serait il possible de maintenir un équilibre avec un changement si drastique. L’Harmonie avait déjà été bouleversée par sa création, survivrait-elle à sa disparition ?  Un chaos évident était déjà né de toutes ces discordes et ne faisait que grandir avec le déclin de l’Institut de la Guerre.

Cependant, l’Equilibre et l’Ordre Kinkou existait bien avant lui mais à l’époque les adeptes du Monastère se montraient bien plus nombreux. Le conseil ionien préparait le pire, le pire uniquement à ses yeux. Car le pire ce n’est ni Noxus ni la League … C’est le véritable Chaos. Il fixait Karma tandis qu’elle parlait mais ne dévoilait rien de ses réactions derrière son masque comme toujours depuis qu’il le portait. La discussion à ce sujet semblait close ; ce n’était pas Karma qu’il fallait convaincre mais l’ensemble des conseillers.

"La seconde raison de ma présence est que j'ai un service à vous demander. Je recherche une arme blanche qui me sied. Car même si je suis une mage accomplie, je refuse de ne pas me doter d'un dernier atout en cas d'urgence. J'ai déjà demandé l'avis de plusieurs maîtres d'arme au Placidium mais... La majorité ont une opinion biaisée et se montrent trop respectueux pour me proposer une autre arme que le meilleur du meilleur alors que je suis encore une novice. Je suis donc venue à vous pour avoir votre avis. "

Cette demande la était plus surprenante mais Shen ne laissa rien paraître. Mais apprendre le maniement d’une arme blanche, surtout à Ionia et dans le Monastère dédié à la préservation de l'Équilibre, n’implique pas seulement l’utilisation d’une lame. Cet apprentissage s’accompagne toujours d’une profonde introspection et il en va de même pour quiconque souhaite avoir accès au moindre savoir du Kinkou. La maîtrise de l’arme et du combat nécessitait aussi un entraînement intense mais aussi régulier.

“Soit, mais si vous souhaitez garder contre implication politique ionienne sachez qu’en aucun cas nos secrets ne vous seront dévoilés et cela tant que vous ne rejoignez pas le Clan. Je ne peux me permettre de mettre tant de pouvoir entre les mains d’une personne dont je n’ai jamais constaté de mes yeux la valeur totale de la réputation. Je sais ce que l’on dit de vous, j’ai confiance en vos talents et votre bonne foi mais seuls les rites de passages les mettraient réellement à l’épreuve. Qui plus est, cela est bien plus long qu’apprendre quelques techniques de défenses basiques.”

Suite à cette mise en garde, le shinobi invita Karma à le suivre dans le dojo. La pièce dédiée à l'entraînement et au combat était suffisamment vaste que pour y accueillir le Clan au complet mais à cette heure-ci elle était parfaitement vide. Seul le clair de la lune éclairait de sa pâle lueur l’endroit au travers de grandes ouvertures percées en hauteur. Le silence régnait en maître, il faisait calme et paisible. D’immenses tatamis avaient été étalés sur le sol et quelques mannequins abîmés se dressaient çà et là.

“Nous ne commencerons pas aujourd’hui, il est d’abord nécessaire pour vous de choisir l’arme qui vous accompagnera. Sur l’un des murs de la pièce un râtelier présentait des répliques en bois des armes ioniennes les plus populaires ; naginata, katana ou tanto. Dans une caisse en dessous on retrouvait des armes plus courtes tels que des saïs, une paire de kamas et de tonfa, un nunchaku et quelques autres armes de jets. Shen avait déjà son avis sur la question mais il voulait tester les capacités et les prises de décisions réputées si sages de la grandes Duchesse. Il lui fallait indéniablement une arme légère, discrète et utilisable pour la défense principalement.
“Faites votre choix, vous pouvez utiliser les mannequins mais veillez à être reposée pour l'entraînement si vous êtes décidée à venir demain. Il n’est pas de tout repos. Il y a un kimono blanc à votre disposition pour ceux-ci. Je vous invite à nous rejoindre dans la cour au lever du jour.”
Revenir en haut Aller en bas
Karma
Les doigts de pied en éventail
avatar
Féminin
Messages : 39
Date de naissance : 12/04/1997
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 20
Localisation : Ionia
Emploi/loisirs : Duchesse de Ionia
Dim 17 Sep - 20:11
“Soit, mais si vous souhaitez garder contre implication politique ionienne sachez qu’en aucun cas nos secrets ne vous seront dévoilés et cela tant que vous ne rejoignez pas le Clan. Je ne peux me permettre de mettre tant de pouvoir entre les mains d’une personne dont je n’ai jamais constaté de mes yeux la valeur totale de la réputation.

Karma hocha gravement la tête, comprenant parfaitement la réluctance du Maître Ninja. la Duchesse aurait fait preuve de la même méfiance si elle s'était retrouvée dans un cas similaire. L'ordre du Kinkou avait survécut à bien des crises simplement parce qu'ils avaient sût garder leurs secrets et en étant le plus discret possible. De toute l'histoire de Ionia, cela devait être la première fois que l'ordre était réellement connu de l'intégralité de la population, et même de Valoran.
Et même si la Duchesse n'aurait pas bronché devant un refus de la part de Shen, elle était rassurée et honorée du fait qu'il lui consacre un peu de son précieux temps au-delà de ses simples rendez-vous nocturnes.

Je sais ce que l’on dit de vous, j’ai confiance en vos talents et votre bonne foi mais seuls les rites de passages les mettraient réellement à l’épreuve. Qui plus est, cela est bien plus long qu’apprendre quelques techniques de défenses basiques.”

Karma était certaine que les épreuves du Kinkou auraient été un intéressant défi, elle savait que le temps lui manquait cruellement pour qu'elle puisse se laisser distraire de cette façon. Du moins pas sans préparation au préalable. Mais il en faudrait plus pour décourager la Duchesse, elle avait besoin de surpasser ses limites si elle voulait voir Ionia fleurir dépasser les siennes, et même si elle avait atteint l'un des plus hauts  échelons de la politique Ionienne elle savait que se reposer sur ses lauriers et stagner serait aussi hypocrite que stupide. Son futur et le futur de son pays était précaire et sombre, alors elle ne pouvait pas se permettre de se plaire de sa place.  
Cependant elle laissa échapper un léger sourire en apprenant qu'elle avait la confiance de Shen, c'était un début, elle devait avouer que le fait de ne pas savoir la moindre chose sur le ninja la dérangeait légèrement. Rien de bien méchant, et elle n'allait passe montrer impolie en cherchant à tirer une émotion au-delà de ce sombre masque, mais elle n'avait jamais rencontré d'homme aussi stoïque que le ninja.
La duchesse se leva gracieusement, suivant Shen sans un bruit. Enfin, tout était relatif avec lui, même si Karma pensait être silencieuse dans sa démarche elle était impressionnée par le fait que le ninja donnait l'impression de ne pas déplacer d'air, la championne savait qu'il lui suffisait de détourner le regard pour que l'immense mystère qu'était Shen disparaisse dans les ombres et le silence.
C'était hypnotisant.
Le dojo était vétuste, et la lune donnait l'impression que la grande pièce était un tableau représentant un jeu d'ombre. La Duchesse et le Ninja étaient deux simples silhouettes dans ce miroitement de blanc et de noir, deux ombres étirées sur un canevas mystérieux et silencieux. Karma pouvait sentir les âges et les nombreuses recrues qui avaient suées et saignées dans ce lieu.

“Nous ne commencerons pas aujourd’hui, il est d’abord nécessaire pour vous de choisir l’arme qui vous accompagnera.

Karma leva la tête et regarda le râtelier d'arme d'entrainement avec attention. Son regard passa rapidement sur le naginata et le katana, sachant que ces deux armes étaient bien trop encombrante pour lui être utile. Son regard s'attarda sur le le tanto avant de le passer, sachant que cette arme était plus utile à un attaquant qu'à une personne cherchant à se défendre. Les saïs et les nunchakus étaient de bons compromis, mais manquaient eut aussi de l'avantage défensif que la Duchesse recherchait, les kamas étaient fascinants et impressionnants mais difficile à manier et encore plus difficile à cacher.

“Faites votre choix, vous pouvez utiliser les mannequins mais veillez à être reposée pour l'entraînement si vous êtes décidée à venir demain. Il n’est pas de tout repos. Il y a un kimono blanc à votre disposition pour ceux-ci. Je vous invite à nous rejoindre dans la cour au lever du jour.”

Cependant, Karma trouva ce qu'elle cherchait, attrapant une paire de tonfa après une longue minute de réflexion et soupesant les deux armes dans ses mains. Pourquoi de tonfas? Ils étaient créés pour se défendre en priorité tout en étant facilement transportable, c'était une arme comptant sur la dextérité et la souplesse plus que tout, deux choses dont la Duchesse ne manquait pas. Plus important encore, les tonfas étaient des armes de paysans, et c'était le meilleur moyen pour que Karma se souvienne de la raison pour laquelle elle avait décidé de reprendre les armes, pour défendre son peuple.
La duchesse fit tournoyer les deux manches dans ses paumes avec habilité avant dde se tourner vers Shen.  

"Je vous remercie encore pour votre hospitalité, Œil du Crépuscule, et je ferais de mon possible pour me montrer digne de votre temps. Je vais rester un peu pour me familiariser avec ses armes et je serais présent à l'aube. "

La Duchesse fit une respectueuse révérence avant de s'approcher du mannequin, laissant flotter son Mantle à quelques enjambés de là pour ne pas la déranger, elle savait qu'elle ne l'utilisera pas demain. Et cela allait de soi, elle ne comptait utiliser de magie lors du prochain entrainement, et même dans tous les autres, elle allait apprendre comme elle avait toujours appris, sans tricher et avec patience.
La duchesse leva ses armes et se mit en garde, la position n'était pas parfaite, Karma cherchant encore à briser le moule qu'elle avait utilisé durant des décennies pour danser et invoquer sa magie, cherchant une position plus humaine et terre à terre. Plus proche du soldat que de la commandante, plus proche de l'humaine que de l'esprit. C'était la première étape avant de trouver l'équilibre entre les deux, et l'utilisation optimale.
Un premier coup partie, maladroit et faible, mais toucha la gorge du mannequin ans un toc sonore, le second tonfa fut plus précis et rapide, frappant le sternum de la cible de bois. La duchesse recula en tournoyant et remonta rapidement sa garde, faisant tournoyer une nouvelle fois les bâtons dans ses poignets avant de se repositionner. La championne ne compta plus les minutes alors que son souffle projeta de longs nuages de buée dans la nuit fraîche, continuant de frapper le mannequin en testant plusieurs angle d'attaque. Elle se tapa plusieurs fois sur les doigts et grimaça, s'arrêtant lorsque son corps présenta les premiers  signes de fatigue.
Shen n'était plus là, il avait disparu dans la nuit tel un fantôme, laissant derrière lui une Karma curieuse et intrigué par l'étrange personnage qu'il était. Mais cette dernière n'avait pas le temps de se poser des questions sur celui qui avait eut la bonté d'accepter de l’entraîner. Demain allait être... Une journée lui rappelant celle de son entrainement au monastère.

La Duchesse récupéra le Mantle et son kimono d'entrainement avant de déposer les tonfa d'entrainement et se dirigea vers ses quartiers sans un bruit, elle fit doucement coulisser la porte pour entrer dans une chambre vétuste, uniquement découvert par un simple lit. La Duchesse enfila sa tenue blanche, laissa le Mantle flotter contre un mur, et s'installa en tailleur au milieu de la chambre. Commençant une longue méditation réparatrice qui aller durer jusqu'au lever du soleil.
Demain allait être une longue journée, le début d'un long voyage qui aller forcer la Duchesse à jongler entre politique et entrainement, mais si c'était pour atteindre un nouveau stade d'harmonie... Alors cela ne sera pas en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Shen
Forçons l'Equilibre
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 09/07/2016
Sam 30 Sep - 18:59
Les tonfas … Karma faisait déjà ses preuves avec cette décision. Bien d’autres auraient préféré des armes plus impressionnantes ou plus nobles avec un rang social tel que le sien. Certains se seraient même offusqués de ne se voir offrir qu’une arme d’entrainement plutôt qu’un accessoire de parade mais elle, elle avait eu le recul pour savoir que c’était ce dont elle avait besoin ; elle avait fait l’un des meilleurs choix dans les armes qui lui étaient proposés. Certes des tonfas était moins discret que certaines dagues ou d’autres équipements de pugilat mais elle offrait une bien plus grande protection, permettant notamment de protéger ses avants-bras pendant les parades tout en préservant beaucoup de mobilité. Une arme plus modeste que la plupart des lames mais qui lui permettait de profiter de sa souplesse mais aussi et surtout, elle bénéficierait d’un style de combat qui ne serait pas handicapé par la présence du Mantle dans son dos. Néanmoins elle devrait encore apprendre quelque chose qui, pour elle plus que pour tout autre serait difficile.

"Je vous remercie encore pour votre hospitalité, Œil du Crépuscule, et je ferais de mon possible pour me montrer digne de votre temps. Je vais rester un peu pour me familiariser avec ses armes et je serais présent à l'aube. "

Shen resta encore quelques instants pour observer ses premiers mouvements : c’étaient ceux qui en diraient le plus long sur ses capacités initiales… Quand elle attaqua le mannequin il hocha la tête : l’entrainement serait difficile mais elle y parviendrait : peut-être mieux que d’autres initiés. Il s'éclipsa écoutant les bruits de l’entraînement nocturne tant qu’il le pouvait avant de porter son attention vers un autre arrivant qui lui, ne viendrait pas frapper à la porte du Monastère Kinkou. La nuit n’était pas encore finie …

Le temple n’était pas une caserne : il y avait des cuisiniers, des artisans et des tout ce dont une micro-société avait besoin pour vivre. C’était avant-tout un monastère plus qu’un lieu de combat. Le savoir était aussi important que la force dans le maintien permanent de l'Équilibre. Cependant, quand Shen prit la place de son père après la perte de ce qui était aujourd’hui le Temple des Ombres, il n’y avait presque plus personne pour défendre le nouveau clan. Alors il décréta que tout un chacun, au sein même du Kinkou, devait pouvoir être mobilisé en cas d’une telle attaque. C’est ainsi que l’entrainement, autant physique que mental prit un place capitale dans la vie en ce lieu. Même si à ce jour les membres sont à nouveau plus nombreux et la trinité des Guerriers de l’Ombre réunie, cela a laissé des marques dans leur quotidien. Tous se levaient avec le soleil et se rejoignaient dans la cour du Monastère. Le Tai-chi était chaque jour mené par un disciple différent et ses mouvements étaient suivis à la lettre par toutes les silhouettes. C’était un mélange de souplesse et de relaxation. Tous ces corps qui se mouvaient avec grâce formaient une danse lente et élégante. C’était un moment de pure paisibilité et de calme, faire un avec son corps, avec ce qui l’entoure et avec le groupe. On entendait que les respirations controlées des adeptes tant leurs mouvements étaient silencieux. Il n’y avait rien à dire … Simplement quelque chose à faire.

On menait ensuite l’échauffement qui se faisait par plus petits groupes et, contrairement à ce que l’on pourrait croire elles n’étaient pas faites en fonctions de l’âge, de la fonction ou des affinités. En fait c’était les trois à la fois, mais au lieu de séparer selon ces conditions  le but était de les mêler ensemble en vue apprendre la vertu de la solidarité et  du travail d’équipe, quel que soit leur coéquipier. Course, souplesse, et musculation, on travaillait sur toutes les capacités physiques possibles. Même s’il n’était pas rare de voir un ninja en obligation d’opérer seul, les mouvements coordonnés avec un équipier étaient un avantage dans bien des situations.

Ce matin-là, malgré qu’il  y ait une invitée de marque, la routine ne changea pas. Mais à l’heure donnée quelqu’un manquait à l’appel : l’Oeil en personne. Pourtant pas une remarque ne se fit entendre. On ne s’absentait jamais pour une mauvaise raison … Encore moins le chef du Clan. Il n’était d’ailleurs pas rare qu’il soit parti en mission et qu’il ne puisse pas y participer mais néanmoins, lorsqu’il était là il était le premier à faire cela en silence, suivant les consignes données par le meneur du jour. Au yeux de ses fidèles c’était un chef mais avant tout un adepte de l'Équilibre.

Une fois cela fini il est temps pour eux d’aller manger : en guise de petit déjeuner il y avait un repas fait pour tenir la journée : il se composait de riz avec de l’oeuf et s’accompagnait de thé noir. On mangeait suffisament pour avoir de l’énergie mais l’on évitait d’être lourd malgré tout. C’est à ce moment-là que le calme se rompait et que les langues s’animaient et que l’on pouvait se rendre compte qu’ici, bien que le sérieux et la discipline soient deux mots d’ordre, qu’il  y avait une vraie complicité et une convivialité derrière l’aspect froid et sévère du Temple Kinkou.

C’est seulement après que la journée commençait vraiment : les initiés se repartissaient en différents groupes avec des maîtres qui leur apprenaient chaque jour comment servir l'Équilibre mais ils leur enseignaient aussi des notions telles que la lecture ou l’art de savoir survivre. Ils étaient le futur du clan : parmis eux se trouvaient les futurs guerriers des Ombres. C’est un homme très élancé qui vint à la rencontre de Karma : il avait le crâne rasé de près et il en allait de même pour sa barbe. Il était assez grand mais il était assez fin mais l’on pouvait voir sous son kimono qu’il était assez musclé. Il afficha un grand sourire à Karma et lui fit poliment une référence. “Je vous souhaite la bienvenue Grande Duchesse. Je me nomme  Laoshi et si vous me permettez je vous demanderais de venir avec moi aujourd’hui, vous suivrez l'entraînement dans un groupe dès que nous aurons pu évaluer vos réelles compétences.”

Laoshi était un combattant depuis longtemps : il avait survécu à bien des missions et s’était toujours donné corps et âme dans la quête du Clan. Le rôle de sensei commençait à lui manquer et ne bouda pas son plaisir quand on le réveilla cette nuit pour lui demander de s’occuper de la dernière recrue en date. On lui avait demandé de ne pas la ménager malgré les apparences mais il ne s’attendait pas à cela. Karma en personne venait apprendre au sein du Kinkou, voilà quelque chose d'inattendu. Il était ravi d’avoir été désigné pour cette rencontre mais il était nerveux, il ne serait pas facile de parvenir à ses fins...
Revenir en haut Aller en bas
Karma
Les doigts de pied en éventail
avatar
Féminin
Messages : 39
Date de naissance : 12/04/1997
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 20
Localisation : Ionia
Emploi/loisirs : Duchesse de Ionia
Jeu 19 Oct - 19:06
Karma se réveilla lorsque les premiers rayons du soleil matinal réchauffèrent son visage, elle profita de la sèche chaleur un court instant avant de s'étirer gracieusement, prenant une petite seconde pour se remémorer l'endroit dans lequel elle se trouvait. Le monastère était aussi silencieux qu'au milieu de la nuit, même lorsque la Duchesse devinait le passage de plusieurs habitants du monastère derrière le paravent qui lui servait de porte. Elle se leva donc, passant un minuscule film de magie pour nettoyer les impuretés de la nuit et commença à se préparer sans un bruit. Remettant correctement son kimono d'entrainement, la Duchesse quitta sa chambre et commença à suivre les disciples présents. Certains l'ignorèrent, d'autre lui firent un léger signe de tête qu'elle rendit aussitôt et quelques uns la jaugèrent du regard d'un œil rapide, parfois confus, souvent curieux, mais rarement suspicieux.

Cependant, la Championne reconnaissait une machine bien huilée lorsqu'elle en voyait une, sa présence ne changeait en rien les habitudes des futurs ninjas du Kinkou. Elle se contenta de suivre les autres apprentis jusqu'à ce qui semblait être une grande court ouverte. Réprimant un frisson devant la fraîcheur matinale, Karma prit un instant pour apprécier à quel point l'ensemble de la scène qui se dressait devant elle était harmonieux, de nombreuses recrues aux kimonos uniformes se tenaient parfaitement immobile sur un simple tapis de paille, réunis en petit groupe, devant un unique ninja qui faisait face à l'entièreté de la cour et dont les yeux perçants guettaient la moindre imperfection dans cet équilibre qui était le fruit de nombreuses années de pratique. Le fait que Shen ne se charge pas de l'échauffement la troubla légèrement, mais elle ne posa pas plus de question, c'était peut-être normal après tout. Un léger sourire se dessina sur le visage de Karma alors qu'elle prit place à son tour sur un tapis que le chef de jour lui désigna d'un mouvement sec de la tête, la Duchesse se concentra adoptant la même posture que ses... Elle ne considérait pas avoir acquis l'honneur de les appeler confrères, du moins pas encore. Mais elle faisait de son mieux pour de pas perturber l'équilibre de corps et d'esprit qui se présentait devant elle.
Le ninja à l'air sévère frappa un gong qui fit vibrer l'air du monastère... Et le monastère inspira sa première véritable bouffée d'air de la journée.
Karma n'était pas une inconnue lorsqu'il s'agissait de Taï-chi, elle avait passé plusieurs années de son propre entrainement à apprendre les différentes sortes de danses rituelles de Ionia avant d'utiliser ces danses pour concentrer son mana lorsqu'elle lançait un sort, aussi c'était sans surprise que la Duchesse adopta rapidement la même cadence que les autres initiés, son corps glissant tranquillement dans le rythme d'une danse qui était plus guerrière et énergique que celle qu'elle connaissait. La Championne vida son esprit et se concentra sur le rythme de ses mouvements et de sa respiration, profitant du défi que cet enchaînement lui apportait et de la fraîcheur d'une nouvelle série de mouvement qu'elle pourrait peut-être rajouter à sa longue liste de kata.

L'échauffement était long, mais équilibré, la Duchesse ne se sentit pas faiblir et profita de la sensation de ses muscles se déliant et se libérant du stress accumuler lors des nombreux conseils et problèmes que la Championne avait subit dernièrement, ici, elle était véritablement dans son élément.
Le gong retentit de nouveau, sonnant la fin de cette rafraîchissante interlude, alors que les apprentis de son groupe se séparèrent et que la majorité se dirigèrent vers un bâtiment d'où s'échappait une alléchante odeur de cuisine. Karma n'hésita pas et suivit les habitués avant de s'installer seule devant un petit déjeuner qui était aussi frugal que celui qu'elle prenait d'habitude. Le strict nécessaire pour une bonne journée, rien de plus, rien de moins. C'était exactement ce qu'il fallait.
Karma jeta un regard curieux aux alentours, observant les différents disciples parler et rire entre eux, c'était... Une autre vision des personnes silencieuses et austères qui se cachaient derrière leurs masques de ninja, elle avait l'impression d'être l'une des rares privilégiées à pouvoir admirer l'humanité des gardiens de Ionia, leurs amitiés, leurs joies, et même leurs légers signes de tendresse. Est-ce que Shen était aussi capable de tels signes? Il y devait bien y avoir un homme au-delà de cette épaisse couche de mystère et d’austérité, mais qui était-il? Avait-il des passions, des rêves? Où son devoir l'avait-il transformé en ce que la Duchesse ne voulait pas devenir, un être de travail dont la mission avait petit à petit rogné les souvenirs d'une vie avant les conseils, avant la League.
Karma ne le savait pas, et elle ne comprenait pas pourquoi elle voulait le savoir.

Un homme élancé interrompit ses pensées, ses traits coupés à la faux étaient accentués par son crane rasé et sa carrure aussi sec qu'une branche dans un désert. Cet homme était bien au-delà des initiés avec lesquelles la Duchesse s'était échauffés ce matin, et cela se faisait sentir par le fait qu'il donnait l'impression d'être un prédateur au repos. Mais là où Shen était une souple panthère constamment aux aguets, ce dernier s’apparentait à un puissant tigre au repos. Karma ne se laissa nullement décontenancée, ce dernier était certes impressionnant mais ne pouvait pas tenir la comparaison avec  l'ouragan qu'était Irelia. Elle lui offrit un sourire poli alors qu'il se présenta:

“Je vous souhaite la bienvenue Grande Duchesse. Je me nomme  Laoshi et si vous me permettez je vous demanderais de venir avec moi aujourd’hui, vous suivrez l'entraînement dans un groupe dès que nous aurons pu évaluer vos réelles compétences.”


"Cela est un honneur de m’entraîner auprès de vous, Maitre Laoshi. Et j'espère que je saurais me montrer à la hauteur de vos enseignements."


Elle inclina légèrement la tête, espérant ne pas avoir mit son futur professeur mal à l'aise. Depuis que la Duchesse était devenu Championne il était difficile de trouver quelqu'un qui était capable de lui apprendre sans voir son statut de Championne et de Duchesse, elle espérait que cette fois serait différente. Mais elle n'avait pas à douter, elle allait apprendre auprès des plus grands guerriers de son royaume, tout serait forcément différent
C'était dans l'ordre des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Shen
Forçons l'Equilibre
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 09/07/2016
Mar 7 Nov - 12:44
Laoshi sourit en coin, la Duchesse se montrait modeste et respectueuse comme il s'y attendait, après tout cette dame était réputée pour sa sagesse et ce malgré son jeune âge. Elle semblait supporter les conflits politiques et se montrait capable d’assumer son rôle dans les situations diplomatiques délicates. Elle avait aussi fait ses preuves lors du célèbre combat de la League pour libérer Ionia mais surtout, le maître des lieux lui avait donnée la permission d’entrevoir ce qu’était réellement le Kinkou… Les élèves du Clan étaient tous particuliers; beaucoup prouvaient leur valeur et leur motivation et certains démontraient même un talent particulier mais cette fois-ci, il s’agissait d’une autre catégorie de disciples, bien plus rare ...

Il amena la nouvelle venue à travers le monastère, à l’opposé du dojo, préférant rester à l’écart du reste des apprentis pour l’instant, il ne pouvait parvenir à ses fins si l’entraînement était épié par les regards curieux de ses semblables. Le monastère se remettait des drames passés avec l’Ordre des Ombres et il devenait possible de d’inverser les rapports de forces. Il y réfléchissait intérieurement tout le long du trajet, Karma possédait un artefact d'une puissance qui le dépassait largement et il devait lui apprendre le combat. Si elle se montrait loyale au Kinkou c'était certainement l'occasion de remonter la pente, sinon il s'agirait d'une immense erreur. Le duo passa la porte massive de l’entrée et les torii, symbole du lien entre le monde spirituel et le plan réel. Désormais, aux yeux du sensei, il ne s’agissait plus uniquement de la Duchesse en tant qu’être humain, mais en tant qu’entité, même s’ils étaient toujours tout deux ancrés dans le monde physique. Peu de gens savaient traverser les réalités et Laoshi, malgré tous ses efforts n’en faisait pas partie… Une fois ce rituel terminé il bifurqua alors hors du sentier pour l’amener dans la forêt qui entourait le domaine. La marche devenait plus éprouvante sur ce terrain glissant, plein de racines et de petites crevasses que l’homme en kimono semblait ignorer sans problèmes. Il marchait à un bon rythme et en silence, jetant de temps en temps un coup d’œil derrière lui pour vérifier que Karma le suivait toujours.

Connaissait-elle l’endroit où ils se trouvaient ? Peut-être, bien que peu probable. Il n’était pas aisé de s’y rendre mais rien ne l’interdisait après tout et, il lui était déjà arrivé de faire d’étranges rencontres là-bas, auxquelles il repensait avec mélancolie. Arrivé à la naissance d’un ruisseau, Laoshi déposa le sac qu’il avait apporté avec lui et s’adossa à un arbre, invitant Karma à faire de même. C’était un lieu apaisant, on aurait dit que la nature avait décidé de laisser cet endroit préserver de toute intervention extérieure. La source coulait lentement avec un clapotis régulier et le vent murmurait doucement dans les feuilles d’arbres.

“Repose toi un peu et rafraîchis-toi, cela vaut mieux avant de commencer les choses sérieuses”

Enfant Laoshi cherchait le peuple Vastaya dont lui parlait souvent ses parents, lorsqu’il avait une journée devant lui, été comme hiver, il partait à l’aventure, baluchon sur l’épaule persuadé qu’un jour, il trouverait une tribu qui accepterait de le garder en son sein. Même s’il se perdait souvent dans la région, il parvenait toujours à retourner chez lui mais, ce soir là, il ne s’était pas enquis de l’arrivée imminente de la nuit et se laissa surprendre par le coucher du soleil. Il eut beau courir et courir, chercher par tous les côtés, plus il voulait sortir du bois et plus il s’y perdait. Jusqu’à ce que, vers la clairière il perçu la lumière chaleureuse d’une torche. Il se hâta d’aller rencontrer la personne qui la tenait, espérant secrètement qu’il s’agissait d’un hybride et se rendit compte avec surprise qu’il ne s’agissait de rien d’autre qu’un autre enfant. Il était un plus petit que lui mais ne semblait pas si affolé, il tourna la tête vers lui, le regarda de haut en bas et lui tendit la main. Les deux garçons firent connaissance et partagèrent ensemble des baies cueillies sur les buissons aux alentours. Cependant la nuit avançait toujours et, en plus de craindre le sermon de ses parents, Laoshi pensait bien ne pas pouvoir rentrer chez lui avant un bon moment … Même s’il avait trouvé un ami, cela ne l’avait toujours pas sorti de la forêt. Il fut alors surpris lorsque son compagnon lui proposa de le raccompagner jusqu’à la route la plus proche afin qu’il puisse retourner chez lui et bien qu’épuisé il avait accepté avec plaisir, trop heureux de pouvoir retrouver la chaleur rassurante de sa maison. Au fil du temps, il était plusieurs fois revenus là-bas et avait eu l’occasion de revoir de loin cet ami méditer voire même de s'entrainer s’entrainer mais il n’osa jamais le déranger, se contentant de l’observer depuis un buisson. Sa lubie des Vatayas lui passa aussi lentement pour laisser place à une intrigue particulière envers cet étrange personnage. Un jour cependant, celui-ci vint vers lui, toujours avec le même sourire au lèvres et l’invita à venir avec lui. Il lui avoua qu’il l’avait vu le regarder depuis longtemps et lui proposait de venir passer la fin d’une chaude journée d’été chez lui et son père. Laoshi avait reconnu le Monastère du Kinkou une fois devant la porte et, c’est dès le lendemain qu’il décida de commencer son entrainement. Malgré les longues années de voyage du Maître Kusho avec son fils, Laoshi avait gardé en lui beaucoup d’admiration pour lui et fut ravi de lui montrer ses progrès à son retour. Cependant, cette mission avait changé son ami, de même que le départ de Zed des années plus tard. C’était dans cette même clairière qu’il l’avait vu passer l’épreuve de Takanu et par la même occasion, son visage pour la dernière fois. Ce jour-là, il s'était fait une promesse.

Il avait tout préparé, le terrain était prêt à accueillir un des exercices qui pour certain se montrait d’une simplicité sans nom et pour d’autres, une purge sans fin. Mais il fallait d’abord la travailler un peu. Il lui fit enchaîner les exercices physiques pendant de longs moments mais les passait toujours en même temps qu’elle, refusant de laisser quelqu’un d’autre travailler sans rien faire. Il avait déjà amener des rondins en guise de différents obstacles, préparer des épreuves d’équilibre mais aussi de force et d’endurance, tout leur corps était mis à rude épreuve. Il jaugea Karma du regard après un long moment et s'arrêta. Même si la difficulté était là, elle était restée mais il n’en attendait pas moins d’elle. L’entraînement n’avait fait que commencer …

Il épongea son front avec sa manche et sorti les deux tonfas de sa ceinture, les lui tendant. Même si elle n’avait jamais appris à les manier, il se demandait comment elle les utiliserait …

“Apparement tu as choisi d’apprendre à te battre avec ceci ? Essaie de m’attaquer comme si j’étais ton ennemi, je voudrais voir comment tu les manie”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» EVENT DE PÂQUES - Easter in the Twilight Zone.
» Agriculture en zone urbaine face au deficit d'infrastructure
» La zone métropolitaine contribue à 90% à la recette fiscale
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Zone de stockage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Ionia :: Temple du Kinkou-
Sauter vers: