Quand un LAURENT se marie, le meilleur est exigé. [PV-Sona BUVELLE]

 :: Runeterra :: Demacia :: Cité de Démacia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fiora Laurent
Trouvez moi un adversaire de valeur
avatar
Féminin
Messages : 81
Date d'inscription : 06/08/2016
Localisation : Demacia, sur les terres Laurent.
Emploi/loisirs : Nobles.
Mar 10 Jan 2017 - 4:30
Le soleil était à son zénith lorsque des bruits de métal s’entrechoquant se firent entendre dans le jardin non loin d’une roseraie, l’odeur de ses dernières pouvait aisément atteindre l’odorat d’une quelconque personne.
La chaleur des lieux mélangé au parfum des roses avait de quoi apaiser les esprits les troublés, mais un petit rassemblement de noble demacien furent captivait par une autre dance que celle de la chute d’une pétale à la coloration claire être porté par le vent doux.

Les deux lames qui s’affrontèrent firent des acrobaties muer par des mouvement gracieux émanant du bras ou du poignet de son utilisateur.
La pétale de rose blanche passa devant une femme à la traîne bicolore. Elle effectua des pas digne d’un balai, faisant virevolter gracieusement sa traîne ainsi que la pétale, battant son adversaire sur le terrain de l’agilité.
Le bout de rose claire se retrouva face au visage d’un homme souriant et déterminé.
Ce dernier, d’un âge un peu plus avancé que son adversaire, les cheveux relier en une élégante courte queue de cheval faillit désarmer son opposante par une subtile torsion des hanches, donnant à son arme une plus grande allonge et permis à la pétale de rose blanche prendre un peu plus de hauteur.
La femme évita de juste le désarmement en effectuant un pas sur le côté, se retrouvant sur le flanc libre de l’homme elle donna un coup bref mais non meurtrier, traversant au passage la pauvre petite pétale pale. L’opposant garda son sourire. Il baissa la tête avant de prendre la parole.

" Ah ! Quel dommage…j’ai bien faillit l’emporter ce coup-ci ma chère petite sœur.

La concerné retira sa rapière afin de la ranger dans son fourreau, le tout dans un geste gracieux du bras et d’un regard aussi fière qu’hautain la femme toisa son adversaire.

-Oui. Votre audace à bien faillit l’emporter. Bien, vous aviez raison Reyhn, un petit duel amical après le repas est fort agréable. Elle reprit sur ton bien plus narquois. J’espère de ne pas avoir déçus votre futur épouse de ne pas vous avoir laissé gagner.

- Voyons Fiora. Cela est inutile, je ne cherche point à impressionner qui que ce soit. Reyhn continua sur le ton de l’ironie. Même si une victoire contre l’implacable "Mademoiselle Fiora Laurent" serait honorant.

Ce dernier rangea sa lame avant de rire aux éclats, faisant réagir la Duelliste qui haussa un sourcil avant de mettre l’une de ses mains sur sa hanche. Les autres nobles présents avaient applaudit la performance des deux duellistes.

-Reyhn, surveillez vos manières.

Fiora avait parlait sur un ton aussi dure que moralisateur. Le concerné soupira.

- Cela était une simple pointe d’humour ma chère, en aucun cas j’oserai me moquer de la chef de notre noble Maison. "

Une femme aux habits élégants vint rejoindre Reyhn, lui donnant un fin mouchoir en satin.
Ce dernier remercia la femme avant de s’essuyer le visage. Le duo échangea quelques phrases douces avant de se tourner vers le Duelliste.
Fiora soupira intérieurement. Depuis le retour de son frère, il ne lui apportait que des distractions futiles, malgré tout ce dernier avait enfin trouvait une femme qui pourrait le dissuader de continuer à jouer le rôle de grand frère protecteur.
La duelliste resta neutre devant le couple. Elle allait prendre congé lorsque l’un des serviteurs de l’épouse de Reyhn l’interpella avec humilité.

" Toute est en place pour la surprise de mademoiselle Justine et de votre frère. Nous avons veillé à ce que la roseraie soit prête à accueillir le lieu du mariage. Nous vous remercions d’avoir retenue suffisamment longtemps les futurs mariés.

-Ne vous inquiétez point, cela me fait plaisir. "

Fiora avait souri, pour une fois, l’union de cette famille mineure à celle des Laurent n’avait point été muée par une envie de gravir les échelons de la noblesse et cela se voyait sur le visage des tourtereaux. Une certaine pointe de jalousie s’empara de Fiora. Elle qui avait sacrifié sa vie sentimentale pour le bien des Laurent. Réprimant une monté de larme, la chef de Maison se tourna vers le serviteur.

" Et quid de Mademoiselle Sona Buvelle ?

-Oh la musicienne. Elle ne devrait bientôt plus tarder.  "
Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
Les mots sont des notes de musiques
avatar
Messages : 200
Date de naissance : 26/03/1999
Date d'inscription : 24/03/2016
Age : 18
Les mots sont des notes de musiques
Mar 21 Fév 2017 - 14:49
Voir … mais surtout être vu. C’est à cela que servent les parcs de promenades et les théâtres et opéras les plus majestueux à Demacia. La noblesse, même petite, fonctionnait comme cela, c’est ainsi que les familles construisent leur renommée et peuvent marier leurs enfants avec d’autres tout aussi nobles ou riches pour y gagner un maximum. Parures et vêtements hors de prix, tous les moyens sont bons pour se faire sa place. Cela était bien différent d’Ionia …

Dans ce contexte, il est de bon ton de tisser quelques liens avec toutes les familles, ne serait-ce que pour continuer d’être bien vu et invité aux futures cérémonies. Alors quand la famille Laurent fait appel à vos services pour le mariages et, sous la pression de votre famille adoptive, il paraît évident d’accepter sans condition. Il s’agissait de célébrer l’union de personne de moins que le frère de la chef de famille. Et il s’agissait là d’un mariage d’amour de surcroît, chose rare dans le milieu.

Dans les valises, quelques robes dont une réservée pour le jour de la cérémonie, de quoi sentir bon et se sentir belle, mais moins que la mariée bien évidemment, mais aussi de quoi grignoter sur le trajet et quelques morceaux : Ballades romantiques et valses pour les mariés mais aussi rondeaux, virelais et menuets pour que tous profitent de la liesse.

Chose étonnante, il m’avait été demandé d’arriver au manoir le plus discrètement possible et à 14 heures précises. Une partie du voyage se fit donc de nuit. Malgré le confort du carrosse, les cahots étaient plutôt désagréable, empêchant un réel sommeil. J’eu alors l’occasion de voir le soleil se lever, irradiant le ciel de sa lumière rougeoyante. Arrivé dans le domaine des Laurent, il nous fallait encore voyager quelques heures. Le parfum des campagnes sous la rosée du matin était tout aussi aussi plaisant que la vue de ces terres. La nature semblait s’être préparée pour une journée placée sous le signe de l’amour.

Après avoir profité des paysages sur le trajet, le cocher et moi-même arrivions enfin devant la demeure principale du domaine. C’était un immense bâtiment autour duquel s’affairaient des dizaines de domestiques, transportant des couronnes de fleurs ou de la vaisselle. L’un deux s’approcha de nous, les mains vides.

“Mademoiselle Buvelle, bienvenue dans le domaine des Laurent. Laissez moi prendre vos bagages. Le voyage s’est il bien passé ?”

Je lui répondis par un simple hochement de tête suivi d’un grand sourire. Il parti donc avec mes affaires, laissant un autre me guider à travers les lieux. Il y avait en réalité plusieurs structures en plus de la principale et de magnifique jardins, entretenus avec soin par une armée de jardiniers. Les autres invités ne semblaient pas être encore arrivés, ou alors ils étaient déjà tous ailleurs. Le domestique m’expliqua que nous allions en direction de la roseraie et que si j’avais besoin de quelque chose, il me suffisait de demander.

Arrivée au lieu dit, je sentis immédiatement l’odeur caractéristique des roses. C’était doux, fin et délicat, tout comme la décoration qui avait été faite à l’intérieur.

“Vous jouerez ici lorsque tout le monde sera prêt. D’ici la, vous pouvez répéter ou profiter du lieu si vous le désirez. Je vais de ce pas prévenir Mademoiselle Fiora Laurent de votre arrivée. “

Il quitta alors l’endroit, me laissant seule parmi les roses et leur parfum enivrant. Le cocher aussi était parti, mais pour se reposer. Je laissai alors mon Etwahl librement devant moi et jouai en marchant dans les allées pour m’imprégner du lieu dans lequel je devrais performer plus tard. Le public sera exigeant mais rien d’insurmontable, du moins je l’espère.


Merci à ma Soso d'amour

Merci Janna:
 


Merci Ahri/la patronne

Si nous apprenions d'abord à écouter le silence ?
Revenir en haut Aller en bas
Fiora Laurent
Trouvez moi un adversaire de valeur
avatar
Féminin
Messages : 81
Date d'inscription : 06/08/2016
Localisation : Demacia, sur les terres Laurent.
Emploi/loisirs : Nobles.
Ven 22 Déc 2017 - 13:49
Fiora observa le balais des serviteurs, cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu une telle agitation positive. Les visages étaient souriant, marqué par la joie et la bonne humeur. Ses propres traits se détendirent, laissant un visage dénué de son habituel apparence froide et distante.

La duelliste déposa une main sur sa hanche, levant la tête en direction du ciel dégagé du moindre nuage. Perdue dans de vieux souvenir enfantins marqués par l'innocence et la joie de vivre, la Maîtresse de Maison laissa un fin sourire s'inviter sur ses lèvres. Le visage souriant de son père lui revint en mémoire. Malgré le cœur serré et lourd de souvenir douleur de la tragique fin de l'ancien chef de famille, Fiora ne laissa pas la colère monter en elle. L'assassinat de son père de sa propres main lui fit simplement serrer ses dernières en poings et ce même lorsqu'une voix masculine la fit quitter sa rêverie de force.

« Mademoiselle Buvelle est arrivée. Elle est actuellement entrain de se familiariser avec le lieux de la représentation.

-Très bien, vous pouvais disposer, je vais rejoindre Mademoiselle afin de régler moi même certain petit détail. »

Même si le sourire avait quitter ses lèvres, son visage restait marqué par une certaine impatience digne d'une enfant légèrement pressée de faire un cadeau à une personne chère.

Sur cette échange, la duelliste se dirigea vers la roseraie, traversant cette dernière en se laissant imprégner de ses odeurs et la grâce des plantes qui logèrent à cette endroit. Une fine mélopée atteignit l’ouï de la duelliste. Insidieusement, une douce et agréable envie de se laissant guider par cette dernière plutôt que par sa réflexion vint immiscer dans l'esprit de Fiora.
Marchant, flânant dans les allées fleuries aux douces senteurs, la Maîtresse de Maison se surprit de rejoindre bien vite le lieu où devait être réalisé l'interprétation de la musicienne. Elle inclina la tête en réalisant qu'elle avait simplement suivit la mélodie jusqu'à l'origine de sa source.
Une jeune femme aux courbes généreuses se promenait seule, uniquement accompagné de son instrument de musique, dont ce dernier au vu de sa facture ne devait pas provenir de Demacia.
Un léger sourire en coin s'invita sur ses lèvres, Fiora s'approche de la jeune femme, qu'elle reconnue sans grand mal par déduction : Bien trop habillée pour être une servante, bien trop occupée à faire jouer les cordes de son instrument exotique qui se relevait d'une facture bien supérieur à la normale et avec l'interdiction de pénétrer dans la roseraie, les autres nobles s'étaient réfugiés ailleurs. Il ne pouvait s’agir que de notre musicienne tant attendue. Fiora s'approcha de son invitée sans essayer de la faire sursauter.

« Ah...je vois que vous vous familiarisez avec les lieux. Amusée par la situation, elle reprit la parole. Au noms de la famille Laurent, vous être la bien la venue ici, sur nos terres. Essayant d'être une hôte agréable, la Maîtresse de Maison tenta de supprimer son air hautain et méprisant. Après tout, il s'agissait du Mariage de son frère, alors autant ne pas tout gâcher ! Avez vous besoin de quelques choses ? Si cela en est le cas, je en vous prit de me faire signe. »

La duelliste, n'avait eu aucun mal à être courtoise sans verser dans l’excès. Elle voulait par l’intermédiaire de cette personne et du mariage montrer au reste de la noblesse, qu'elle pouvait se montrer une hôte correcte à la condition de ne pas la contrarier en se pensant supérieur à la condition de Maîtresse de Maison et de femme qu'avait Fiora.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « Chaque tir n’atteint pas sa cible, chaque prière n’est pas exaucée. » [Mad]
» Quand faire évoluer Evoli en Mentali
» Quand évoluer évoli
» Bienvenue Laurent
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Demacia :: Cité de Démacia-
Sauter vers: