We're supposed to be playing this game of war... [J4]

 :: Runeterra :: Demacia :: Palais du roi Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Karma
Les doigts de pied en éventail
avatar
Féminin
Messages : 39
Date de naissance : 12/04/1997
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 20
Localisation : Ionia
Emploi/loisirs : Duchesse de Ionia
Lun 19 Déc - 0:54
Karma jeta un regard empli de compassion par la fenêtre de son calèche brillant, souriante et sereine, la duchesse leva sa main pour saluer la foule qui s'était amassée pour l'occasion. Non pas que ma visite était équivalent aux légendaires défilés de soldats demaciens éclatants, mais la venue d'une haute figure ionienne en terre demacienne était suffisamment inhabituelle pour attirer les curieux. Les relations entre Demacia et Ionia étaient compliquées, bien moins qu'avec un autre pays qui aimait bien trop la guerre pour se faire des alliés, certes, mais elles n'étaient pas au beau fixe. Bien des années après la guerre, la majorité du peuple Ionien blâmait encore le "pays des justes" pour ne pas être intervenu lors de l'invasion noxienne. Bien sur, je savais que ce n'était pas toute la vérité, Luxanna Crownguard avait fournit des renseignements critiques sur l'armée Noxienne qui avait grandement aidé la rebellion, et je lui en était encore reconnaissante à ce jour. Cependant le peuple ionien n'avait pas idée de ce qui se tramait dans les sphères politiques et aurait encore préféré une intervention plus armée... Mais ce genre de sentiments n'avaient plus leurs places de nos jours, surtout lorsque nous approchions petit à petit d'un moment décisif dans l'histoire de Valoran, et il était clair que Ionia ne devait pas reproduire les mêmes erreurs. Nous avions besoins de poids politique, d'alliés de confiance sur la scène internationale. C'est pour cela que j'avais entreprit un long voyage pour rendre visite aux différents chefs politiques dont une alliance avec Ionia serait profitable, les deux qui remplissaient ce critère en ce moment étaient Demacia, la raison de ma présence ici, et Ashe pour Frejlord. Dans le pire des cas, cette visite se soldait par l'amélioration du commerce entre Ionia et Demacia, et dans le meilleur nous arrivions à signer une alliance avec Demacia lorsque la League viendrait à tomber. Car sa fin était proche, tout le monde s'en rendait compte et chacun complotait de son côté pour ne pas se faire surprendre lorsque la fragile paix qui nous séparait d'une multitude de conflit allait disparaître. Cependant, même défaillante, la League et ses invocateurs surveillaient leurs champions, et un rapprochement aussi osé sur la scène politique serait surement sanctionné. C'est pour cela que ma missive, qui parlait principalement d’entretenir les routes commerciales entre nos deux pays, en avait cachée une autre, plus secrète, demandant un entretien plus privée avec le roi pour parler de la menace noxienne sans être constamment observé par les Invocateurs de la League. Mais passons, j'avais beaucoup de respect pour les demaciens, c'était un peuple de guerrier qui cherchaient sans cesse à servir l'idée qu'il se faisait de la Justice. Une "Justice" légèrement biaisée par l'avis de leurs souverains, mais une forme de justice quand même. Demacia était un pays de militaire, mais son peuple restait éclairé et j'avais grandement apprécié mes, trop rare, conversations avec les philosophe demaciens. C'était un pays avec un mode de vie différent, mais identique à son ennemi jurer sur bien des points. Noxus et Demacia étaient deux pays qui jugeaient la valeur d'un individu par ses talents sur le champ de bataille, à la différence prêt qu'à Noxus, être fort était une question de survie. Demacia était bien plus clément sur ce point, chaque personne n'était pas destinée à avoir une vie grandiose et rentrer dans les légendes, mais tout le monde faisait partie de la machine bien huilée qui faisait tourner les rouages de ce pays. Cependant, je devais admettre que je trouvais la capitale demacienne légèrement dépaysante. Ionia n'avait pas tout ces grands édifices rutilants qui allaient toucher les cieux, c'était impressionnant et imposant, mais je préférais toujours l'harmonie qui s'échappait d'une structure ionienne. Et tout était si... Blanc et bleu. Où était la couleur? Je pouvais comprendre l'absence de rouge, mais cette ville manquait cruellement de vert. Mais restons concentré, je n'étais pas là pour admirer l'architecture, j'étais attendu au palais royal après tout. Cette rencontre était prévue depuis un petit moment et c'était enfin le jour.

Karma continua de parader durant quelques longues minutes, gardant encore et toujours l'air calme et serein qui lui avait valut son titre. Enfin, lorsque le calèche demacien qui l'avait transporté depuis les portes de la capitale (une mesure de sécurité, ma propre caravane attendait à l'extérieur des murs de la ville) s'arrêta, la duchesse fit signe au deux guerriers de sa garde personelle qui l'accompagnaient avant de descendre. Devant elle se dévoila un grand tapis bleu et or bordé par une rangée de soldat au garde à vous des deux côtés, tous étaient en armures étincelantes et entièrement immobile. Encore une fois, tout était prévu dans le but de représenter l'ordre et la discipline d'un pays fait pour la guerre. Le palais lui-même était encore plus imposant que la grande place où les autre bâtiments, c'était un lieu qui rappelait constamment la supériorité du trône sur le pays, tel un colosse qui veillait constamment sur le peuple. Au bout de ce tapis se tenait un visage que Karma reconnaissait. C'était celui de Jarvan le quatrième du nom, en armure dorée rutilante et impeccable, le parfait petit prince et soldat. Je n'avais pas beaucoup d'élément pour dire que je connaissais véritablement l'Exemple Demacien, c'était un excellent soldat, surement le meilleur de son pays et il n'avait pas à rougir de ces talents de tacticien, mais au delà de cette façade de guerrier je ne connaissais nullement cet homme. Il était capable d'inspirer ses troupes comme nul autre, il était aimé par son peuple et bien des bardes chantaient ses exploits, il était tout ce qu'un futur roi avait besoin d'être, charmant, efficace et capable de prendre des décisions. Il était né pour ça, il avait été entraîné dans le seul but d'être apte à monter sur le trône après son père. Nous étions deux politiciens qui se trouvaient en haut de l'échelle de leurs pays, cependant nous avions eut des parcours différents. Peut-être que je profiterai de ce voyage pour lui demander son avis sur la league en tant que champion, si l'occasion se présentait. Cependant sa présence n'était surement pas dût au hasard, il allait surement m’amener à la salle du trône pour commencer les négociations. Officiellement nous devions parler des routes commerciales entre nos deux pays, ce qui était la vérité, mais seulement une partie. Ce soir, dans l'arrière de la scène politique, nous allions parler guerre et conquête, car pour préserver la paix, il faut se préparer à combattre.
Karma s'avança gracieusement sur le tapis, chaque mouvements calculés pour laisser s'échapper une aura de tranquillité, le Mantle flottant doucement derrière elle. Ses deux gardes faisaient preuve d'autant de discipline que les soldats qui les encadraient, plusieurs trompettes sonnèrent et la foule laissa échapper quelques applaudissements éparses. La duchesse fit un sourire poli à Jarvan avant d'incliner légèrement la tête pour le saluer:

"Salutations Jarvan, c'est un plaisir de vous revoir. Cela fait bien longtemps depuis notre dernière rencontre."

Oui, c'était à l'époque où la League était encore populaire, il n'était pas le champion que je croisais le plus souvent dans la Faille, mais nous avions combattu côte à côte à plusieurs reprises. A vrai dire c'était la première fois que nous nous voyons pour des raisons autre qu'un match. Une partie de moi se demandait s'il était au courant de la véritable raison de ma présence ici, c'était fort probable, mais il était aussi possible que son père le roi ait décidé de le laisser dans l'ombre. Je n'allais pas faire de stupide faux pas, ma longue carrière en tant qu'Aînée m'avait apprit à peser le poids de chacun de mes mots, et mon visage ne faisait qu'exprimer l'expression que je désirais, et dans cette situation, c'était un sourire respectueux envers un membre de la famille royale. Car c'est ce que j'avais pour lui et pour Demacia, du respect et l'espoir d'une future entente cordiale pour protéger ceux qui méritait d'être protéger.
Enfin, si le Roi le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» All Star Game Lineup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Demacia :: Palais du roi-
Sauter vers: