/! Activer les pop-up lors d'une arrivée de MP pour écouter la notification sonore :) Modifiable dans mon profil/!

Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 22 Oct 2016 - 20:03
« If you're waiting for me to give up, you might be here for a while ! »

 
« CARTE D'IDENTITÉ »
♦♦ NOM :: Poppy
♦♦ TITRE/SURNOM :: "La petite" ou "La yordle" habituellement
♦♦ LIEU DE NAISSANCE :: Bandle
♦♦ RÉSIDENCE :: Demacia
♦♦ OCCUPATION :: Ambassade demacienne / Recherche de héros
♦♦ FACTION :: Demacia
« DERRIÈRE L'ORDI »
♦♦ PRENOM :: Adel
♦♦ PSEUDO :: Huatu ou Hoitou
♦♦ AGE :: 18
♦♦ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? :: Fizz
♦♦ DES COMMENTAIRES ? :: Oui
♦♦ PRÉSENCE ? :: Satisfaisante







Poppy est une combattante dévouée et rares sont les valeurs de Demacia qui ne sont représentées par la yordle. Elle est juste et n'hésitera pas à se jeter dans la mêlée pour protéger les innocents et combattre les injustices. Elle est plein de courage et restera brave aussi intimidants que puissent être ses ennemis, n'envisageant la fuite que si le risque est bien trop grand pour elle ou pour ses alliés. C'est une femme pleine d'honneur et de loyauté, une personne intègre en qui on peut avoir profondément confiance, répondant à toutes les caractéristiques de la caricature du paladin héroïque, la carrure et la musculature en moins.

D'un côté plus personnelle, la yordle est timide, ressemblant à une jeune enfant dans son manque candide d'expérience que ce soit avec les autres ou bien dans le système de vie des humains. Elle est néanmoins très curieuse et osera discuter et se rapprocher des autres pour en apprendre plus sur ces mondes à l'extérieur de Bandle. Elle aime bien les sucreries et Poppy est au fond une fille très gentille et préfère ne pas avoir à se battre ou bien même à tuer si elle a le choix. Elle est aussi assez impressionnable et particulièrement modeste, au point de ne pas reconnaître ses qualité les plus basiques.

(Ici le lien vers l'histoire de Poppy pour ceux qui ne la connaissent pas. C'est pour mieux comprendre le troisième paragraphe.)

Une dernière chose qui est importante chez Poppy est son but dans la vie. Elle ne s'imagine pas vivre sans objectif et redoute le jour où elle réussira sa mission, qui est de délivrer le marteau de feu son mentor Orlon à une personne qui représentera à la perfection les valeurs demaciennes et qui saura maîtriser ce marteau pour devenir le héros de Demacia. Pour beaucoup, ce héros est en réalité Poppy, mais pour elle c'est tout à fait inconcevable. Ce héros tel qu'elle l'imagine est une personnalité semblable en héroïsme et en talent à son mentor, et tant qu'elle n'aura pas gagner en maturité, elle n'osera s'imaginer à aucun moment être ne serait-ce que l'égale de la personne qui lui a tout appris.

Poppy n'a pas vraiment d'avis tranché sur ce qui devraient être des invocateurs. Elle pense que la ligue est globalement une bonne chose et se rangera toutefois par défaut de son côté


Poppy a la peau bleue et recouverte d'une fine fourrure de femelle yordle, particulièrement douce et assez sensible au toucher mais pas aussi isolante que celle des mâles. Sa longue chevelure est d'une douce et chaleureuse couleur crème et décorée de deux queues de cheval dont la yordle est plutôt fière, adorant les sentir virevolter dans le vent. Elle possède de grands yeux d'un violet intense, étincelants souvent de toutes sortes de vives émotions, et de longues oreilles pointues à la fourrure plus fournie. Elle a également la mignonne particularité d'avoir la canine supérieure gauche plus longue que la normale, dépassant timidement sur sa lèvre lorsqu'elle a la bouche fermée. Quelques cicatrices et autres traces de blessures discrètes parsèment la totalité de son corps, plus rarement au niveau de la tête, de façon assez discrète, lui rappelant toutefois les innombrables escarmouches et batailles qu'elle a délivré jusqu'à aujourd'hui, et qu'elle continuera de délivrer un bon moment.

Poppy n'est évidemment pas grande me direz-vous mais elle reste un peu au dessus de la moyenne yordle et est plutôt légère lorsqu'on lui retire les kilos de métal qui constituent son équipement. La jeune combattante est effectivement quasiment tout le temps vêtue de son armure de facture demacienne faîte sur mesure et encore plus souvent armée du marteau d'Orlon, arme dont elle n'est que la gardienne temporaire et qui est bien plus lourd qu'on ne peut le penser. De nombreuses marques sur ses pièces d'armure sont elles aussi témoins de bien des combats malgré une attention particulière de la guerrière pour ce qui est de l'entretien de son équipement. Seul le marteau se détache du lot de par sa grande résistance à l'usure, et ce n'est pas faute de Poppy d'avoir frappé fort.

Pour ce qui est de ses mimiques et de son attitude, elles restent globalement assez caricaturales et sincères : des lèvres pincées en coin de la fille timide aux grands yeux pleins d'étoiles de la fan impressionnée, tout en passant par bien évidemment par la posture guerrière, le regard rempli de détermination de la puissante combattante qu'elle est.

Poppy était seule dans la rue. Elle se trouvait au milieu d'un petit village appelé Dolerra et tenait dans ses mains une petite affiche. Affiche qui était un appel à l'aide des habitants de cette ville : un monstre ressemblant à un hibou géant ravageait les cultures des paysans du coin et dévorait leur bétail. Poppy avait donc certes pensé à venir en aide à ce petit hameau mais c'était surtout une rumeur qui l'avait attiré ici aujourd'hui.

On racontait qu'une grande gladiatrice avait accepté ce défi qui était celui d'abattre cette créature monstrueuse, et qu'elle allait le faire aujourd'hui. C'est ainsi que Poppy fit tout son possible pour rejoindre le village à temps, arrivant dans ses rues désertes comme si l'endroit avait été abandonné.

- Hey !, hurla une voix peu féminine dans le village en direction de la yordle. Vous venez pour la grande chasse ?!
Poppy fit volte-face et découvrit une grosse dame avec un tablier qui portait deux petit tonneaux dans ses bras, de l'alcool sûrement. La yordle répondit avec une certaine candeur :
- Oui je viens voir la grande héroïne !
- Je le savais ! lâcha la dame avant de rire grassement, Allez viens, prends ce fût et suis-moi. La fête est du côté de la falaise. continua-t-elle en montrant un troisième tonneau derrière elle que Poppy s'empressa de récupérer. Ce dernier n'était pas spécialement lourd, pensa la yordle, se disant qu'il devait à peine peser la moitié du poids du marteau, et elle suivit la dame jusqu'à une prairie où se trouvait ce qui devait être tous les habitants de Dolerra qui faisaient la fête, discutant, rigolant et buvant ensembles en ce jour où ils allaient voir tous leurs soucis disparaître.

Mais à peine Poppy eut le temps de poser la boisson qu'une femme vêtue d'une armure d'écailles scintillante se servit des tonneaux tel un escabeau pour grimper sur un table et interpeller la foule d'une voix forte. Elle était brune, les cheveux longs et légèrement ondulés, et sa stature était celle d’une guerrière, avoisinant probablement les 2 mètres de haut et dotés d'une musculature digne de ce nom. Elle avait les yeux bleus et sa voix portait par delà le brouhaha de la fête avec une force hors du commun, réduisant toute la foule au silence.

- Mesdames et messieurs, je suis la très célèbre Océa Fateburn ! Nombres d'entre vous me connaissent surement déjà sous le surnom de "Océa la gladiatrice" ou bien de "Océa la barbare" car je suis une guerrière qui voyage depuis longtemps à la recherche de monstres à combattre et de défi insurmontable à accomplir. Et je viens ici aujourd’hui pour vous dans le but de démonter la gueule de cette oiseau que vous redouter tant !

Les personnes autour d'elle s’enflammèrent devant l'ardeur de son discours et les yeux de la yordle s'illuminèrent tandis que les villageois l'applaudissait dans toute sa splendeur, la fête reprenant au centuple. Océa Fateburn était effectivement un nom dont Poppy avait déjà entendu parlé, une personnalité qui pouvait bien être le héros qu'elle cherchait depuis si longtemps. Et aujourd'hui allait peut-être être l’achèvement de sa quête...

Mais alors que la fête avait repris son cours, un grondement lointain résonna dans la vallée. Tous se retournèrent vers le bord de la falaise pour découvrir la silhouette de la légendaire créature qu'ils craignaient tellement. Océa sourit et continua

- Eh bien voilà notre second plus célèbre invité de marque !
- Dame Océa !, Poppy tendis son arme vers la guerrière. Ceci est le marteau d'Orlon, un marteau légendaire que seul un héros digne de ce nom saura manier à la perfection. Prenez-le et prouvez-nous de quoi vous êtes capable !
- Oh ! S'exclama Océa en souriant, les yeux dévorant les courbes de l'arme, avant d'empoigner l'arme fermement. C'est parfait ! Merci brave combattante, je saurais me montrer digne de son prédécesseur !

Le marteau en main, elle alla se placer dans la grande parcelle de terrain vague qui allait être son arène. Devant elle se trouvait la falaise, et après le vide qui se finissait plusieurs dizaines de mètres plus loin en forêt. Sur les côtés se trouvaient l'orée de jeunes forêts qui embrassaient le village de Dolerra. Et enfin derrière elle se trouvait son public dans lequel un certaine angoisse régnait à la vue du monstre, certaines personnes se préparant déjà à courir ou à se cacher au cas où Océa n'était pas à la hauteur.

(Bouh je suis un monstre !)

La bête devenait plus reconnaissable au loin : un rapace semblable à une chouette ou un hibou, au plumage bleu nuit somptueux aux pointes dorées aux niveau de ses ailes et de sa queue. Son ventre est d'un bleu écume, et ma créature arbore une crinière d'or autour de son cou et derrière sa tête, s'enroulant autour d'un visage blanc où trônent deux yeux rouges aux contours noirs, d'un couleur écarlate, semblable à celle du sang, dans lesquels nous pouvons déceler dans la distance tout un mélange confus de haine, de cruauté et de soif de sang. Son bec était noir et plutôt court, de la même couleur que ses terrifiantes et larges serres. Et les plumes de sa tête lui sculptaient deux longues cornes dirigées vers l'arrière de son crâne.

L'héroïne garda sa position un long instant, l'obscur rapace se rapprochant à pleine vitesse en planant, poussant de puissants cris qui faisaient trembler le public tout entier. Océa n'osait plus bouger, malgré la distance, on pouvait voir que la créature faisait deux fois sa taille, même beaucoup plus, une fois les ailes déployées. La barbare semblait presque intimidée mais ne perdit pas la face et brandit le marteau en direction de l'animal qui s'approchait dangereusement. Le monstre azur remonta alors dans le ciel et plongea en direction d'Océa, le regard fixé sur elle. La brave héroïne resta concentré sur la bête, immobile, serrant le marteau dans ses mains. Le rapace avançait vite et relevai ses ailes au dernier moment pour venir faucher l'humaine avec ses serres. Cette dernière se jeta sur le côté, amortissant son atterrissage dans une roulade et laissant la créature écraser ses griffes tranchante dans le sol meuble de la prairie.

Océa ne perdit pas une seconde et se rua sur la chouette embourbée pour venir l'attaquer. Cette dernière se retourna et tenta d'attraper la guerrière d'un coup de bec vif, guerrière qui se baissa pour esquiver le coup et s'avança d'un pas rapide tout en venant frapper d'un uppercut du marteau le dessous de la tête de la créature volante. Océa se recula pour reprendre position et vit la majestueuse bête chanceler maladroitement sous le choc de la frappe. Le public s'enflammait en voyant l'achèvement de la guerrière, et Poppy souriait doucement, toute excitée de peut-être découvrir l'héroïne qu'elle cherchait depuis si longtemps.



La bête secoua brièvement la tête et ses yeux se mirent à briller, comme animés d'une fureur nouvelle. Océa sourit, fière d'avoir mis la bête dans cette état-là, tandis que cette dernière recula la tête, prenant une grande inspiration en gonflant son torse avec de lancer un cri.

Mais ce n'était pas n'importe quel cri : le hurlement du rapace était d'une violence inouïe. L'onde sonore, semblable au souffle d'une explosion frappa brutalement la guerrière qui fut projeté plusieurs mètre en arrière, comme si un taureau venait de la percuter. L'onde continua de se propager jusque dans le public qui en fut sérieusement ébranlé malgré la distance.
Océa se releva rapidement essaya de reprendre ses appuis. Elle avait lâché l'arme sur le coup et la cherchait autour d'elle avec une certaine détresse. Elle était bien moins confiante maintenant. L'oiseau lui décolla et, dans une vive acrobatie aérienne, prit de la hauteur avant de plonger vers le sol et d'obliquer au dernier moment pour fondre sur le flanc de sa proie à une vitesse faramineuse, planant à quelques centimètres du sol, les ailes tendues telles des lames prêtent à faucher la gladiatrice. Océa aperçut alors le marteau dans l'herbe et s'empressa de se jeter dessus, le dressant devant elle, à genoux, pour tenter de parer l'attaque du monstre.

Le choc entre la surprenamment solide ossature de la bête et le particulièrement résistant manche du marteau fut terrible. Le marteau s'envola dans les airs, tournoyant un peu avant de se planter dans le sol. Océa, elle, fut projeté en arrière avec force, bien plus loin que la fois précédente, atterrissant dans une multitude de buissons qui amortirent sa chute. La chouette, de son côté, se posa au sol en titubant légèrement, remuant un peu ses ailes avant de reprendre ses esprits et de retrouver son regard rempli de haine qu'elle fixa sur la combattante exténuée.

Poppy serra les poings, la foule autour d'elle commençait à prendre peur, tous attendaient quelque chose de cette Océa Fateburn qui était jusque-là si fière. Elle se releva donc et regarda son public qui était plein d'espoir. Mais elle tourna les talons et partit en courant s'enfouir dans les bois derrière elle. La créature se retourna alors vers la foule terrorisée, on pouvait presque lire un sourire sur son visage face à cette victoire et commença à s'approcher des villageois, ses yeux injectés de sang luisant comme jamais.



On entendit des personnes crier et on pouvait en voir d'autres partir en courant ou abriter lorsqu'elles n'étaient pas paralysées par la terreur. Leur héroïne bien aimée les avaient lâchement abandonnés, et ils allaient maintenant devoir faire face à cette créature assoiffée de sang. Cependant il y avait une personne dans cette assemblée qui n'avait pas l'intention de fuir elle...

Poppy sprinta en direction de la bête qui essaya de la picorer au passage. D'une feinte bien exécutée, la yordle put passer derrière la créature et récupéra son marteau. Elle avait attiré l'attention de l'oiseau et se préparait maintenant à le combattre.

- Je ne te laisserais pas t'en prendre à ce village !

La chouette avança vivement et alla pour mordre la combattante qui bloqua l'attaque avec le manche de son arme, le calant au milieu de son bec qui était heureusement pour Poppy trop court pour l'atteindre. Cette dernière lâcha un cri déterminé et tourna son arme dans un mouvement brutal qui tordit la mâchoire de la bête, la faisant couiner de douleur et se reculer. Mais elle ne perdit pas une seconde et gonfla sa poitrine pour préparer un autre cri. Poppy regarda alors derrière elle avec peur et observa le bord de la falaise qui l’attendait une dizaine de mètres plus loin. Elle serra les dents et se retourna alors face à la créature avant de planter le manche de son marteau dans le sol pour garder sa position.

Le cri était encore un fois semblable à une explosion, frappant le visage de la yordle qui tenait et ne recula que de trois mètres, l'onde sonore l'ayant toutefois assourdi violemment. Elle respira un coup et rouvrit les yeux pour voir la bête recommencer la même acrobatie aérienne pour entamer la même attaque que sur Océa. Poppy sourit et s'avança en courant, comme pour se jeter sur les puissantes ailes de la bête. Mais au lieu de cela elle se servit de son marteau tel une perche et sauta et agrippa la crinière de l'oiseau en vol, atterrissant plutôt brutalement sur son dos.

Le monstre piailla et stoppa sa rapide course pour remuer dans tous les sens afin de se débarrasser de sa cavalière non voulue. Cavalière qui resta fermement accrochée à sa monture et qui attendit plusieurs longues secondes, le temps que la créature marque un temps d'arrêt, avant de tirer sur les poils de la bête pour se propulser et sauter, empoignant son arme à deux mains et venant violemment l'écraser sur le front de la créature confuse qui tomba au sol sous le choc.

Poppy amortit sa chute en roulant après son atterrissage et se retourna pour observer la bête. C'était maintenant la chouette qui était à quelques mètres du vide. La guerrière prit alors une dernière inspiration et entama une ultime course en direction de la créature volante. Les villageois avait depuis longtemps stoppé leur fuite pour admirer la yordle en action, esquissant de vague sourire tandis qu'elle rallumait l'étincelle d'espoir dans leur cœur. Et dans un dernier cri déterminé, Poppy alla enfoncer la tête de son marteau en plein la poitrine de la chouette qui poussa un douloureux roucoulement étouffé avant d'être envoyer en arrière et de chuter dans le vide.



On entendit la créature couiner et battre des ailes suivi d'un sourd bruit d'impact, et plus rien. Poppy ainsi que plusieurs villageois s'avancèrent pour découvrir le cadavre de la chouette géante qui n'eut pas le temps de reprendre des esprits à temps et qui gisait maintenant des dizaines de mètres plus bas. A bout de force, Poppy se fraya un chemin entre les jambes de tous ceux qui voulaient découvrir la dépouille de la bête légendaire qui ruinait leur vie depuis si longtemps. Elle reprit ses affaire, pensive, comme si de rien n'était, et repartit dans les ruelles de la ville, laissant les villageois derrière elle fêter la mort de ce monstre.

Ce fut la grosse dame, accompagnée de loin de plusieurs autres villageois, qui rattrapa la yordle :
- Eh petite, tu as oublié quelque chose ! Lança-t-elle en lui tendant une large gourde bien remplie.
- Quoi ? Qu'est-ce que c'est ? Répondit Poppy en se retournant vers la dame pour prendre la gourde.
- Une spécialité de notre hameau, une boisson que je sers dans ma taverne, la "Ferveur d'Atma", c'est pour vous.
- Ah euh, merci. C'est gentil...
- C'est d'avoir sauvé notre village qui est gentil, ajouta-t-elle en souriant.

La yordle et la tavernière rigolèrent ensemble, la première par gêne et la seconde d'amusement. Et Poppy commença à regarder autour d'elle nerveusement en cherchant un moyen de fuir la conversation poliment. Timidité que l'humaine aperçut, lui offrant alors lune porte de sortie.

- Bon, j'imagine que vous avez encore de la route à faire non ? Ou bien alors vous pouvez rester pour faire la fête ?
- Ah, non désolé. Je dois y aller j'ai encore du travail : trouver quelqu'un, répondit Poppy en pensant au héros qu'elle avait failli découvrir aujourd’hui malheureusement.
- Eh bien je vous souhaite bonne chance alors pour trouver cette personne alors !

Elles se sourirent mutuellement et se dire au revoir, Poppy reprenant son chemin, osant se retourner une dernière fois avant de disparaître à l'horizon pour faire un dernier signe de la main à la tavernière et aux autres villageois derrière elle. Elle pensait peut-être revenir un jour à Dolerra, et ce jour-là elle apprendra surement que depuis sa dernière visite on fête tous les ans à la même date la fête de la yordle au marteau, une fête créée pour honorer cette valeureuse héroïne qui est partie sans même avoir donné ne serait-ce que son nom.


Fait par Soraka pour Valoran's


Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 83
Date de naissance : 08/02/2000
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 17
Sam 22 Oct 2016 - 23:42
Bienvenue! Bonne chance pour ta validation.


Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 282
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
▪ Roi des Cauchemars ▪
Ven 11 Nov 2016 - 13:47
Hello !

Que dire : pas grand chose, en fait. J'ai essayé de chercher de mon côté voir si l'événement que tu avais raconté existait mais a priori non, et c'est ça que je trouve chouette. Je me suis prise au récit. Tu t'es un peu appuyé sur la bande dessinée de Poppy, non ? ^^

Sinon, pour moi tu as bien cerné le personnage. Je rajouterai juste peut-être le fait que ce soit quelqu'un de sincère, simple et peut-être un peu naïve (ex : croire qu'un héros en est un alors que c'est juste un gars aux pecs bien marqués mais qui n'a rien dans le slip). De même, je tiens à le préciser (on sait jamais) : Poppy est probablement l'un des champions les plus âgés. Il ne faudra pas confondre son côté candide avec son âge !

Je te donne ma première validation :)




« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Du Couteau
Fleur diabolique aux couleurs vives
avatar
Féminin
Messages : 174
Date de naissance : 23/11/1994
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 22
Localisation : Noxus
Emploi/loisirs : Assassin / Chieuse à mi-temps
Fleur diabolique aux couleurs vives
Ven 11 Nov 2016 - 15:01
J'ai encore quelques réserves au niveau du caractère de mon côté. Poppy n'est pas inexpérimentée des humains, ça fait plusieurs siècles qu'elle vit avec eux, je pense qu'elle est plus expérimentée que n'importe qui à Demacia.


Nation of Elites, marching to the Beat
Marche bien droit sur les lames


Sans pouvoir verser une larm
e
Revenir en haut Aller en bas
Luxanna Crownguard
J'ai un rire et n'hésiterai pas à m'en servir!
avatar
Féminin
Messages : 199
Date de naissance : 30/08/1986
Date d'inscription : 25/07/2015
Age : 30
Localisation : Demacia
Emploi/loisirs : Forces spéciales démacienne.
Lun 21 Nov 2016 - 13:30
Bonjour,

Des nouvelles par ici ? si tu as fait les modifications demandées par Katarina n'hésites pas à nous faire signe!

N'oublie pas également de te recenser même si tu n'es pas encore validé nous faisons actuellement un tri dans les membres inactifs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [25-26-27 mars] CIIL 2011 : la fauCIIL et le marteau
» Dolgan Marteau Noir [Aventurier]
» Arnel AYITI Bélizaire A+, Tête USA Marteau Ø.
» Un vrai marteau ludique !
» Gotrek Marteau de Feu [Ingénieur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Gestion du personnage :: Fiches des personnages :: Fiches refusées-
Sauter vers: