Lugubre nuit pour un invocateur [feat Nidalee]

 :: Runeterra :: Zaun :: Autre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 287
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
Mar 31 Mai - 23:56

Depuis combien de temps avait-il quitté les Champs de Justice ?
Depuis combien de temps tournait-il en rond dans tout Runeterra ?
Depuis combien de temps cherchait-il, en vain, le corps d’une humaine ; un corps parmi des millions, un corps qui pouvait être partout, y compris à mille pieds sous terre désormais ?

Nocturne était une entité dont la patience ne lui avait jamais fait défaut mais il devait avouer qu’il commençait à perdre pied. Plus le temps passait, plus sa liberté définitive s’éloignait. Il lui semblait presque entendre des rires moqueurs autour de lui, des rires qui pouvaient appartenir à quiconque souhaitait le voir contrôlé ou disparu. Des chaînes immatérielles lui enserraient chaque jour un peu plus les poignets, lui faisant comprendre qu’il n’était pas prêt de retourner dans ses ténèbres, dans son monde, son royaume.

Il avait cruellement envie d’en vouloir à Astrydd, qui était le seul obstacle entre son éternelle liberté et lui mais... Le pouvait-il ? Etait-ce honnête et justifié de sa part ? Même s’il était difficile de l’admettre, elle n’avait rien à se reprocher. Au contraire, elle était victime de ce qui lui arrivait. Nocturne savait à quel point cela arrangerait l’âme de la jeune femme de retrouver son corps et d’être enfin dissociée de l’éternel cauchemar. Non... Tout cela, c’était bel et bien de sa faute. Sa curiosité, son envie d’en découvrir un peu plus sur les Hommes et leurs étranges coutumes pour mieux les appréhender, son souhait de devenir bien plus qu’une entité abstraite... Il n’avait eu besoin de personne pour tomber dans le piège. Et de surcroît, il avait emmené Astrydd avec lui. Pourquoi cela ? L’avait-il fait inconsciemment ou était-ce l’âme de la jeune femme qui l’avait suivi, animée d’une curiosité malsaine ? Le résultat restait le même : même si le Nexus ne les retenait plus prisonniers, l’âme de la jeune femme les empêchait de quitter ce monde. A moins que Nocturne ne se voile la face et que la cause de tout cela soit sa forme matérielle ?...

D’un imperceptible mouvement de tête, le cauchemar incarné délaissa ses pensées lugubres pour observer attentivement. Comme à son habitude, il se tenait à l’écart, dans un coin où il pouvait facilement se dissimuler. Il était tard et plus grand monde n’errait dans les rues mais il avait appris, à force d’expérience, que les événements les plus malsaines se déroulaient en l’absence de potentiels témoins. Et que si témoins il y avait, ceux-ci pouvaient craindre pour leur vie.

Nocturne, comme beaucoup de personnes, avait eu vent des rumeurs qui circulaient à propos du Nexus dérobé, disparu, ou on ne sait quelle autre supposition. Plus intéressant encore, il avait entendu parler d’anciens invocateurs qui s’étaient eux aussi rebellés contre la Ligue et avaient déserté l’Institut de la guerre au profit de leurs convictions. Peut-être que sous la menace, ceux-ci pourraient lui donner quelque information pouvant servir à retrouver le corps d’Astrydd... Ils détenaient probablement le nom des individus qui l’avaient personnellement lié au Nexus. Et ça tombait bien, car un des visages qu’il avait aperçu dans les environs lui disait étrangement quelque chose.

Ses yeux démunis de pupilles suivirent lentement la marche maladroite de l’homme qui venait de sortir du bar. Dire que cette créature avait autrefois été aux commandes de la Faille de l’Invocateur... Cette pensée arracha un semblant de sourire à l’éternel cauchemar et il ressentit un sentiment similaire émanant d’Astrydd.

« Eclaircissons la situation » glissa mentalement Nocturne avec une pointe d’amusement malsaine.
« C’est plutôt lui qu’il va falloir éclaircir si tu veux mon avis » répondit la voix d’Astrydd dans sa tête alors que son regard capturait le trébuchement de l’homme qui attirait leur attention.





« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Nidalee
Ils craindront la nature
۰ Sauvage ۰
avatar
Féminin
Messages : 56
Date de naissance : 08/12/1995
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 22
Localisation : Dans ton c**-oeur évidement <3
Mer 1 Juin - 12:07
Ce jour-là, Nidalee arriva tôt dans l’après-midi à Zaun, traînant derrière elle sa dernière capture en date. Il s’agissait d’un homme d’un certain âge, arc-bouté, les cheveux poisseux collés contre ses joues et un regard vitreux qui fixait un point à travers la foule. Ses habits étaient en lambeaux, témoins d’une violente course poursuite, qui lui avait laissé comme souvenir une balafre le long de sa cuisse et une empreinte de morsure, visiblement infectée, à l’épaule. Trébuchant à chaque pas, il suivait la jeune femme au rythme de la chaîne qui les liait, lui de par son cou et elle de par son poignée.

Les gens s’écartaient à leur passage, non pas parce que le fait de voir un homme enchaîné était rare pour eux, mais parce que Nidalee dégageait une aura, qui forçait à la fois respect et crainte de leur part. De plus, elle ne pouvait qu’attirer l’attention, avec ses morceaux de fourrure ridiculement petits mais stratégiquement bien placés sur son corps couverts de trainées blanches tatouées, sa longue chevelure ébène, rassemblée en une haute queue de cheval et son regard émeraude, qui semblait percer l’air qui se trouvait sur le passage de son regard. Mais elle n’en avait que faire, de ces airs médusés, tous aussi pitoyables les uns que les autres.

Elle entra dans l’hôtel de police, qui était déjà gorgé de monde, à cette heure. Ainsi se mêlait d’autres chasseurs de têtes près de leur prisonnier et des habitants apeurés venant se plaindre de vols, dégradations ou, parfois, de meurtres. On pouvait entendre quelques clébards aboyer à quelques mètres d’où elle se trouvait. Un homme la bouscula par sa droite, la faisant trébucher légèrement vers l’avant. Elle se redressa rapidement, en fermant les yeux, et fit éteindre la colère qui commençait à lui monter à la tête. Elle se retourna pour voir qui avait eu l’audace de la pousser et le foudroya du regard. Celui-ci lui répondit en la toisant de haut en bas, leva un sourcil et siffla un air qui se voulait flatteur. Nidalee pris un air navré et lui lança une dague empoisonnée, qui vint se planter dans le mur, écorchant à son passage la joue de ce goujat. L’homme hurla de surprise avant de s’effondrer à terre, la toxine ayant rapidement diffusée dans son organisme. Il ne devrait se relever que dans quelques heures, avec une migraine de lendemain de cuite. La brunette sourit malicieusement avant de se concentrer à nouveau devant elle.

Elle attendit debout, sans bouger, pendant des heures, jusqu’à ce que son tour arrive. Le soleil commençait déjà à se coucher et l’air à se rafraîchir. Elle se présenta à un soldat et lui fila un avis de recherche avant de tirer sur sa chaîne et attraper sa capture par le cou. Une fois que le soldat ait rempli quelques papiers, il tendit à Nidalee une bourse et attrapa la chaîne. La jeune couguar ne prit même pas le temps de voir son prisonnier emmené dans une cellule, qu’elle avait déjà fait demi-tour et se dirigeait vers le centre-ville. Après quelques heures à vagabonder dans les rues, distribuant le contenu de sa bourse à quelques orphelins, elle garda sa dernière pièce pour aller se payer un verre. Elle entra dans un bar et se dirigea vers le comptoir. Elle posa la pièce sur celui-ci et demanda une bière. Elle sentait déjà les regards médusés de toute la gente masculine sur elle. Elle n’y prêta pas attention, et une fois sa chope à la main, se dirigea vers une table vide, près de l’entrée.

A la moitié de son verre, elle vit un homme se lever et tituber sur place. Elle le fixa quelques secondes avant de prendre une gorgée. L’homme se retourna et elle le reconnut. Alors, elle attendit qu’il se trouve à mi-chemin, pour se lever et lentement, marcher dans sa direction. Elle le bouscula, pris un air inquiet lorsque celui-ci s’affala contre une chaise.

« Excusez-moi mon bon monsieur, ma maladresse me perdra un jour, vous allez bien ? »

L’homme se releva et acquiesça. Il puait l’alcool et Nidalee eut beaucoup de mal pour ne pas montrer son dégoût. Elle l’aida à se remettre sur ses pieds et en profita pour le marquer. Même un œil attentif n’aurait pas pu voir ce transfert d’énergie de la jeune mage vers l’ivrogne. Il se remit en mouvement et sortit du bar, branlant sur ses jambes. C’est alors que la jeune femme se redirigea vers sa table, une expression satisfaite et une étincelle fourbe dans ses yeux.



"Les indomptés ne connaissent pas la peur"
                                        
                           Son histoire                                                     Sa fiche
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 287
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
Jeu 2 Juin - 1:22

Nocturne attendit patiemment que l'homme s'éloigne du bar pour commencer à se mouvoir. La nuit était sombre et seul un oeil avisé aurait pu voir l'éternel cauchemar passer en frôlant les murs, tel le fruit d'une quelconque imagination. Sans un bruit et malgré une absence de grands mouvements, probablement dû à son bas de corps vaporeux, la créature se déplaçait particulièrement vite, si bien qu'elle parvint à gagner quelques mètres sur l'homme en l'espace d'une minute. Il fallait dire que l'ancien invocateur n'était pas dans un état permettant une progression linéaire de son parcours... Alors que Nocturne n'était plus qu'à une dizaine de pas de lui, toujours tapi dans l'ombre d'un de ces hauts bâtiments qui semblaient pouvoir s'écrouler à tout moment, il décida de profiter de l'occasion pour faire quelque chose qui lui plaisait et qu'il n'avait pas pu mettre en œuvre depuis sa libération : s'amuser. Astrydd, qui n'avait pas dit mot depuis plusieurs minutes, n'eut pas de mal à percevoir l'excitation de Nocturne. Elle se surprit presque à apprécier la sensation que cela provoquait, elle qui n'avait pas eu l'occasion de ressentir, et se sentir vivante depuis des mois.

L'éternel cauchemar décida d'entamer la première phase de son jeu : se manifester sans se montrer. Il voulait lire la peur sur le visage et dans les yeux de l'homme, il voulait le voir trébucher de terreur, bégayer quelque mot dans l'espoir vain qu'une voix humaine et chaleureuse lui réponde. Aussi vif qu'un éclair zébrant le ciel, Nocturne passa et effleura l'ancien invocateur qui, malgré l'effet de l'alcool, fit très vite volte-face en prenant une position défensive.

- Qui... Qui est-là ?

Sa voix ne tremblait pas encore mais son angoisse était palpable. Nocturne, qui souriait intérieurement, s'en nourrissait. Il prenait l'ascendant et ce, sans même devoir passer par son monde... Comment cela pouvait-il le laisser indifférent ? L'éternel cauchemar réitéra son mouvement, passant d'une position spatiale à une autre en l'espace d'une fraction de seconde. Même si le contact avec l'homme fut très court, il parvint à sentir sa peau hérissée par la peur et les battements courts et rapides de son cœur. Comprenant qu'il n'avait pas affaire à quelqu'un de banal, l'invocateur entreprit de courir. Au bout de cinq mètres, possédé par l'ivresse et la terreur, il trébucha et tomba nez contre le sol. Nocturne choisit ce moment précis pour se percher au dessus de lui, dévoilant d'un mouvement sec de bras les longues lames jusque là rétractées. L'homme, qui s'était retourné, ouvrit la bouche sans qu'aucun son ou cri n'en sorte. Il semblait pétrifié et fixait la créature cauchemardesque avec de grands yeux dans lesquels dansait frénétiquement une lueur d'affolement.

- Sombresoir, invocateur... prononça Nocturne, même si l'on aurait pu croire que sa voix provenait de tous les recoins de l'environnement. J'espère que ta soirée a été bonne. Nous allons tâcher de la terminer de manière... Somptueuse.

Un rire d'outre-tombe accompagna ses propos tandis que l'homme repliait ses bras devant son visage pour se défendre, même s'il était conscient que ce n'était pas ça qui le sauverait. En réalité, rien ne pouvait changer l'issue de cette soirée... Il était perdu.





« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Nidalee
Ils craindront la nature
۰ Sauvage ۰
avatar
Féminin
Messages : 56
Date de naissance : 08/12/1995
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 22
Localisation : Dans ton c**-oeur évidement <3
Mer 8 Juin - 16:00
Nidalee continuait de siroter sa bière, dont elle n’était qu’à la moitié, et tentait d’ignorer les regards pervers qui venaient dans sa direction, bien après que l’homme soit parti. Elle sentait, à travers sa marque, l’état alcoolisé de sa proie, qui atteignait un tel niveau qu’elle avait l’impression d’être aussi ivre. Elle allait prendre une nouvelle gorgée lorsqu’elle sentit le trouble l’envahir. Elle fronça des sourcils et attendit. Si ça se trouvait, l’homme qu’elle avait pris en chasse s’était trompé de chemin ou avait perdu une chaussure. Alors elle patienta, finissant tout de même rapidement sa bière.

Elle venait tout juste de finir sa pinte qu’elle senti de la frayeur l’envahir. Elle comprit alors que l’ivrogne était en danger, ou de moins, s’était attiré des ennuis. Alors elle sortit vivement de la taverne et se transforma immédiatement en couguar avant de se lancer à la poursuite de sa proie. Elle sentait que celui-ci n’était pas très loin de là où elle se trouvait. Elle courait dans l’ombre des maisons qu’elle longeait, filant à travers les rues désertes de la ville.

La féline sentait à présent du désarroi et la peur de sa proie comme si elle était à côté d’elle. Il est proche, s’est-elle dite. En effet, elle tourna au coin d’une maison et vit l’homme, allongé sur le sol, une main protégeant son visage. Elle percevait dans les environs une présence, quoique différente de ce qu’elle ressentait d’habitude. De ses yeux de prédateurs, elle aperçut dans la pénombre une silhouette floutée ainsi que l’éclat métallique d’une arme tranchante. Nidalee n’aimait pas, mais alors vraiment pas, que quelqu’un ou quelque chose vienne déranger sa chasse. Alors elle sauta par-dessus l’ivrogne qui se trouvait à terre et rugis.

La couguar dérapa sur le sol et un voile de poussière s’envola sous son poids. En position de défense, les oreilles couchées à l’arrière de la tête, les babines retroussées et l’arrière train en arrière, celle-ci piétinait lentement sur place et un ronflement menaçant sifflait à travers ses dents. Ses yeux perçait la pénombre à la recherche de son adversaire tandis qu’elle entendait sa proie vomir le contenu liquide de son estomac.


"Les indomptés ne connaissent pas la peur"
                                        
                           Son histoire                                                     Sa fiche
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 287
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
Jeu 9 Juin - 22:26

Nocturne s'apprêtait à tendre l'une de ses mains griffues pour écarter les bras de l'homme lorsqu'un bruit sur le côté interpella son attention. Alors qu'il reculait vivement, il sentit qu'Astrydd avait tenté d'en faire de même, dévoilant une puissante volonté de contrôle qu'il ne lui soupçonnait pas. C'était probablement l'effet de la surprise et de la crainte sur elle... Les lames sorties et tendues vers l'avant, prêtes à en démordre, Nocturne accorda enfin un regard à l'entité qui avait osé s'interposer : une... Bestiole. Un simple animal. Simple ? Non. Ce truc à quatre pattes lui rappelait quelque chose. Ou quelqu'un, il ne savait plus trop. Les récents événements lui avaient complètement retourné l'esprit... Bientôt, il parvint à mettre un nom sur la paire d'yeux verts qui l'observait, menaçante. Nidalee.

L'éternel cauchemar faillit éclater de rire mais à défaut de cela, un simple rictus déforma son visage déjà particulièrement difforme. Il s'accorda même le luxe d'observer autour de lui, démontrant implicitement à Nidalee qu'il n'avait absolument rien à faire d'elle et du prétendu danger qu'elle représentait.

- Qu'est-ce qu'une créature comme toi fait à Zaun en une heure si tardive ? lui demanda-t-il finalement, reposant ses yeux dénués de pupilles sur son interlocutrice. Ne devrais-tu pas être dans une quelconque jungle, à chasser de petites proies innocentes ?

Alors qu'il prononçait sa dernière phrase, Nocturne glissa son regard sur l'invocateur qui venait de finir de rendre ce qu'il avait pu avaler ces dernières heures. Comme si les yeux de l'éternel cauchemar avaient un véritable impact sur sa personne, l'homme se recroquevilla, comme pour étouffer sa douleur et tenter d'ignorer l'intérêt que lui portait Nocturne.





« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Nidalee
Ils craindront la nature
۰ Sauvage ۰
avatar
Féminin
Messages : 56
Date de naissance : 08/12/1995
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 22
Localisation : Dans ton c**-oeur évidement <3
Mar 14 Juin - 16:37
Nidalee fixait toujours la pénombre avec insistance. Celle-ci se leva et, apparu à ses yeux félins, une créature dont le corps se confondait avec la noirceur de la nuit. Sa posture ne se fit que plus agressive lorsqu’elle reconnut la silhouette ombragée.

Elle ne pensait pas le revoir un jour. Il s’agissait de Nocturne, l’éternel cauchemar, un parmi tant d’autres champions qui avaient appartenus, avant la disparition du Noxus, aux Champs de Justice. Il lui arrivait souvent de tomber contre lui à l’Institut, notamment dans la fameuse jungle de l’Arène. Un personnage aussi redoutable qu’étrange. Si ces parents étaient encore vivants, la femme-couguar aurait mis sa main à couper qu’ils auraient souhaité connaître ses secrets.

Elle vit le fantôme passer d’une position offensive à une attitude désinvolte lorsque celui-ci la reconnut. Il se mit à jeter un œil aux alentours. Nidalee lâcha un grognement d’énervement à la vue de son comportement. Il avait beau ne pas être humain, cela ne l’empêchait pas de se comporter comme tel.

«
Qu’est-ce qu’une créature comme toi fait à Zaun en une heure si tardive ? S’exprima-t-il alors d’une voix, à la fois sifflante et roque. Ne devrais-tu pas être dans une quelconque jungle, à chasser de petites proies innocentes ? »

Nidalee soupira intérieurement et décida de changer de forme. Une fois humaine, elle fit apparaitre en même temps sa spear, qu’elle tendit de façon provocatrice, la pointe en pierre vers Nocturne. Un demi-sourire apparut lentement mais surement sur le visage de la jeune femme, dessinant sur ses lèvres un air suffisant et moqueur.

« Ceux que je chasse, mon cher, sont loin d’être innocents. Et, justement, tu es en train de tourmenter une d’entre elles. Nidalee penchait la tête sur le côté, les yeux légèrement plissés. Peux-tu aller embêter quelqu’un d’autre s’il te plaît ? J’ai d’autres chats à fouetter … Elle pointa son menton en direction de l’ivrogne, à présent inconscient. Tu vois ? »


"Les indomptés ne connaissent pas la peur"
                                        
                           Son histoire                                                     Sa fiche
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 287
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
Mer 15 Juin - 23:05

Nocturne ne sembla pas perturbé par le changement d'apparence de Nidalee. Il ne l'avait que très peu vue sur les champs de justice mais dans tous les cas, ne lui avait apporté qu'une once d'attention, juste suffisante pour éviter quelque coup bas venant de sa part. D'ailleurs, il ne put s'empêcher de laisser échapper un semblant de rire rauque lorsqu'il vit la pointe de la flèche dirigé vers lui. Ah, cette fameuse arme qu'elle emmenait partout avec elle... Peut-être la seule de réellement efficace en dehors de ses griffes et crocs. Contre des êtres mortels, du moins...

- Ceux que je chasse, mon cher, sont loin d’être innocents. Et, justement, tu es en train de tourmenter une d’entre elles. Peux-tu aller embêter quelqu’un d’autre s’il te plaît ? J’ai d’autres chats à fouetter… Tu vois ?

Cette fois-ci, son rire fut beaucoup plus audible. Il était monté avec une telle puissance qu'il semblait provenir des pavés, des murs et du ciel obscur, comme si Nocturne s'était immiscé dans la moindre parcelle de son environnement plutôt que de se contenter de rester sagement dans son corps.

- C'est ironique, de la part d'un félin, d'avoir "d'autres chats à fouetter", s'amusa l'éternel cauchemar tandis qu'il accordait un bref regard à l'ivrogne qui avait fini par sombrer dans l'inconscience. Dans tous les cas, nous sommes dans une impasse : vois-tu, je chasse le même individu que toi.

En un clin d'oeil, le spectre laissa place à son ombre, une silhouette brumeuse dont les contours se déformaient progressivement. Lorsqu'elle se disloqua totalement, Nocturne était apparu derrière Nidalee, à quelques mètres d'elle pour maintenir une distance correcte. Même s'il ne craignait pas l'arme que la femme féline brandissait, il n'appréciait que très peu ce genre de menaces, s'il pouvait vraiment appeler ça ainsi. Et être aussi près des créatures mortelles lui plaisait toujours aussi peu...

- Peut-être pourrions-nous le partager équitablement, une fois que j'en aurais fini avec lui. Promis, il y aura plus de peur que de mal...

Il avait prononcé sa dernière phrase avec un ton extrêmement malsain, signe que l'homme n'était pas prêt de passer un très bon moment en sa compagnie.





« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Nidalee
Ils craindront la nature
۰ Sauvage ۰
avatar
Féminin
Messages : 56
Date de naissance : 08/12/1995
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 22
Localisation : Dans ton c**-oeur évidement <3
Mar 13 Sep - 20:47
A peine avait-elle fini sa phrase que l'éternel cauchemar entama un rire encore plus disgracieux que le précédent. Nidalee grogna entre ses lèvres d'énervement.

« C'est ironique, de la part d'un félin, d'avoir "d'autres chats à fouetter déblatéra-t'il. Dans tous les cas, nous sommes dans une impasse : vois-tu, je chasse le même individu que toi. »

A ces derniers mots, son enveloppe charnelle s'est dissous dans les airs, le rendant immatériel. Elle sentit sa présence se glisser derrière elle et ne put s'empêcher d'esquisser un sourire mauvais.

« Peut-être pourrions-nous le partager équitablement, une fois que j'en aurais fini avec lui. Promis, il y aura plus de peur que de mal... »

Un rire claire et pointu sortit de la bouche de la féline. A chacun de ses éclats de voix, ses épaules s'affaissèrent un peu plus en avant, si bien que Nidalee due s'appuyer sur sa lance de ses deux mains. Des larmes s'arrachèrent à ses yeux, qu'elle tentait d'essuyer et étalait le liquide iodé sur ses joues rougis. Il était si incontrôlable qu'elle cru s'étouffer, le faisant mourir dans une quinte de toux. Après avoir pris une grande aspiration, elle redressa son torse et lentement fit face à Nocturne, toujours dissiper dans la pénombre.

« Qu'il est mignon ... »

La jeune femme s'approcha de l'invocateur ivre et s’accroupit à sa hauteur. Le voilà en train de paniquer un peu plus, les pupilles de ses yeux encore embrumés par l'alcool se dilatant jusqu'à ne plus voir la couleur de ses iris.

« Il semblerait qu'il y ait conflit d'intérêt entre papa et maman en ce qui concerne le sujet de ta garde. Tu vois ? Des ennuis, c'est tout ce que tu nous apportes. « 

La féline soupira et se releva avant de siffler entre ses dents. Elle s'adressa alors à l'ombre qui l'observait dans son dos « Le soucis avec ton « arrangement » c'est qu'il n'est absolument équitable. J'y es mis marque la première, pourquoi ce devrait alors être toi qui ouvre les festivités ? »





"Les indomptés ne connaissent pas la peur"
                                        
                           Son histoire                                                     Sa fiche
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 287
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
Mar 8 Nov - 9:51

Alors que Nidalee semblait littéralement mourir de rire, Nocturne la regarda impassiblement, demeurant immobile face à elle. Tiens, il n’avait jamais songé un instant qu’il pouvait être doté d’humour... Etait-ce bon signe ? Il sentit qu’Astrydd était sur le point de prononcer quelque chose mais visiblement, elle préféra s’abstenir. C’était peut-être mieux comme ça.

- Qu'il est mignon ...

Cette fois-ci, l’éternel cauchemar sentit distinctement l’amusement de l’humaine emprisonnée dans son corps. Il lâcha un grognement intérieur, l’intimant indirectement de ne pas en rajouter une couche. Il ne fallait pas qu’elle oublie que c’était également pour elle qu’il faisait ça... Sa propre liberté primait, bien évidemment, mais retrouver son royaume, c’était offrir la possibilité à cette insignifiante créature de retourner paisiblement à sa vie.

- Il semblerait qu'il y ait conflit d'intérêt entre papa et maman en ce qui concerne le sujet de ta garde. Tu vois ? Des ennuis, c'est tout ce que tu nous apportes.

L’invocateur s’était littéralement allongé sur le sol dans une position fœtale. Un bras toujours levé sur son visage, persuadé que cela le protégerait, il observait alternativement Nidalee et Nocturne avec crainte. En temps normal, il aurait été impressionné, voire flatté qu’ils se trouvent en sa présence mais ce soir, il se savait être au mauvais endroit. Visiblement, les deux champions le chassaient. Pour quelle raison ? L’éternel cauchemar, quant à lui, n’avait pas bougé. Il s’était contenté de suivre la cougar sous forme humaine du regard et avait constaté, par la même occasion, qu’elle ne le craignait pas plus qu’il ne la craignait. C’était un échange, de champion à champion. Un règlement de compte pour qui aura le droit à cette proie si frêle.

- Le soucis avec ton « arrangement » c'est qu'il n'est absolument équitable. J'y es mis marque la première, pourquoi ce devrait alors être toi qui ouvre les festivités ?
- J’ai mes raisons.

Nocturne n’en dit pas plus. Fidèle à lui-même, il estimait qu’il n’avait aucun compte à rendre... Encore moins à une créature telle que Nidalee. Pourtant, les songes intensives d’Astrydd l’interpella. Elle était en train de formuler une explication complète. Espérait-elle qu’il s’en inspire ? Plus encore, qu’il fasse le messager ?

« Qu’est-ce que tu cherches, l’humaine ? » lâcha-t-il mentalement à l’intention d’Astrydd.
« Tu espères la convaincre avec un « j’ai mes raisons » ? Réfléchis, Nocturne. C’est pas n’importe qui. Elle ne te craint pas. Tu crois qu’elle va te dire « ok ! » et partir en sifflotant ? »
« ... »

La créature brumeuse lâcha ce qui s’apparentait à un profond soupir. Pourquoi fallait-il qu’elle ait de plus en plus souvent raison ? A moins que ce soit dû au fait qu’il lui porte davantage d’attention qu’auparavant... Quoi qu’il en soit, il fallait qu’il trouve un compromis. Il ne pouvait pas laisser cet invocateur entre les mains de Nidalee – surtout qu’il ne savait pas ce qu’elle voulait en faire. Et puis, s’il pouvait éviter de perdre encore davantage de temps... Ses ténèbres lui manquaient. Terriblement.

- J’ai besoin d’obtenir des informations qu’il détient. Nocturne pointa de son doigt long et griffu l’invocateur qui tremblotait. Tu seras libre d’en faire ce que tu souhaites... Après.

Il ne pouvait pas faire mieux, en termes d’explication. Il n’avait aucune envie de dévoiler sa faiblesse...





« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Nidalee
Ils craindront la nature
۰ Sauvage ۰
avatar
Féminin
Messages : 56
Date de naissance : 08/12/1995
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 22
Localisation : Dans ton c**-oeur évidement <3
Mer 21 Déc - 23:28
« J'ai mes raisons »

A peine la féline avait terminé sa phrase, qu'il lui avait répondu d'une voix aussi tranchante que les lames qui se trouvaient à ses bras. Nidalee retint un grognement et croisa les bras, insatisfaite de sa réponse. Elle vit cependant que le cauchemar semblait réfléchir. Intriguée, elle voyait que son esprit mijotais dans sa posture, qui se crispait légèrement à chaque seconde, se bataillant intérieurement avec ses pensées. Amusée de le voir ainsi, elle décida de le laisser tranquille un moment et de jeter un œil aux alentours.

Le quartier avait beau être désert, les deux champions y avait installé une ambiance sombre et inconfortable. Une légère brume s'était déposée dans les ruelles, refroidissant ainsi de quelques degrés la température. Même si, malgré sa tenue, la jeune femme n'en souffrait pas, elle l'avait cependant remarqué. Un sourire vint étirer lentement ses lèvres, appréciant la crainte qu'elle pouvait dégager. Elle se focalisa de nouveau sur l'invocateur qui ne cessait de gémir et de pleurer, empestant à chaque seconde un peu plus l'alcool, le vomi et la peur.

« J’ai besoin d’obtenir des informations qu’il détient. » A ces mots, Nidalee se reconcentra sur Nocturne, qui pointait à l'aide de son doigt fourchu l'invocateur. Elle fronça des sourcils, attendant la suite. « Tu seras libre d’en faire ce que tu souhaites... Après ».

« Aaaaaaaaaaaah … » Elle soupira malgré elle à haute voix, se grattant en même temps le haut de son crâne. Alors d'une voix amusée elle répondit, bien que son regard était tout sauf cordial « C'est frustrant tu sais ? Que tu ne comprennes pas que je ne suis pas quelqu'un qui partage, et encore moins qui passe après » Elle appuya sur ce dernier mot en sifflant de façon menaçante.  « Mais ! Parce qu'il y a bien un mais dans cette histoire ... » Elle se rapprocha de l'invocateur et l'attrapa par le col « Je veux bien te le "prêter" l'histoire de quelques minutes le temps de "régler tes affaires" ».

Elle souleva alors d'une main l'homme ignare. Un mélange de morve et de vomi lui glissa sur le bras « Urk … Ce qu'il peut être affreusement dégouttant … Et vous vous permettez, vous les humains, de faire la morale aux autres, alors que vous vous pissez dessus à la moindre frayeur et que vous vous mettez dans des états pareils … J'ai pitié de vous ». D'un mouvement violent et brusque, elle balança l'homme en direction de Nocturne, qui l'esquiva. Prévisible, voir même pris en compte. L'invocateur alla donc s'écraser contre le mur d'en face, si fort, qu'il s’enfonça légèrement dans celui-ci avant de s’effondrer, à demi inconscient sur le sol.

« Il est tout à toi maintenant ! » s'exprima la féline avant de rire quelques secondes, à gorge déployée, avant de continuer sur un ton plus sérieux « A une condition ... » Un rictus malsain s'installa sur son visage bien que son ton devint mielleux « je suis très curieuse de voir ce que tu lui veux ».



"Les indomptés ne connaissent pas la peur"
                                        
                           Son histoire                                                     Sa fiche
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 287
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
Dim 12 Mar - 19:27

La réponse de Nidalee ne tarda pas à se faire entendre. Et comme Nocturne et Astrydd s'en doutaient tout deux, elle ne céda pas si facilement au compromis proposé par la terreur incarnée.

- C'est frustrant tu sais ? Que tu ne comprennes pas que je ne suis pas quelqu'un qui partage, et encore moins qui passe après. Mais ! Parce qu'il y a bien un mais dans cette histoire... Je veux bien te le "prêter" l'histoire de quelques minutes le temps de "régler tes affaires".

Quoi que... Serait-il possible qu'ils se soient trompés ? Car Nidalee avait tout à fait l'air de vouloir leur confier l'ignoble personnage couvert de substances peu ragoutantes et à l'odeur repoussante. Même Astrydd, qui n'était pourtant qu'une petite voix dans la tête de Nocturne, ressentait de la répugnance à son égard.  

- Urk… Ce qu'il peut être affreusement dégouttant… Et vous vous permettez, vous les humains, de faire la morale aux autres, alors que vous vous pissez dessus à la moindre frayeur et que vous vous mettez dans des états pareils… J'ai pitié de vous.

Nocturne sentit distinctement Astrydd se renfrogner aux propos de Nidalee. Oh, la petite humaine venait de prendre pour son grade !... Des murmures bougonnés s'élevèrent dans son esprit mais il n'y porta pas d'intérêt. Il préféra se concentrer sur l'homme qui venait d'atterrir là où il se trouvait précédemment. Un vilain bruit de craquement émana de son corps et il glissa, comme presque désarticulé. Néanmoins, ses yeux étaient encore à demi ouverts. A présent, il bavait et remuait les lèvres sans qu'aucun son ne sorte de sa gorge. Le regard glacial de Nocturne glissa de l'invocateur à Nidalee, qui semblait plutôt amusée par la situation.

- Il est tout à toi maintenant !

Grand bien lui fasse ! Il allait enfin pouvoir...

- A une condition ...

Ah, la fameuse condition. Il avait presque cru qu'il n'allait pas y en avoir. Le roi des cauchemars s'était leurré.

- Je suis très curieuse de voir ce que tu lui veux.

Un lourd silence s'abattit sur la ruelle. On pouvait seulement entendre au loin les rires gras émanant des auberges du coin, ainsi que quelques provocations et insultes fusant d'un homme à l'autre. Même l'esprit de Nocturne était tout à coup devenu plus calme et pour cause : Astrydd s'était également tue. Le cauchemar tangible se tourna brièvement vers l'invocateur. Avant de songer à répondre aux attentes de Nidalee, si toutefois il n'avait vraiment pas le choix, il devait savoir s'il pouvait tirer quelconque information de la part de l'ivrogne qui gisait au pied du mur - littéralement. Il s'en approcha doucement après avoir jeté un regard en biais à la cougar et claqua des doigts devant ses yeux. L'homme se contenta de les fermer, l'un après l'autre, en tentant de prononcer quelque chose qui ne sortit pas.

- C'est fâcheux, lâcha Nocturne en se redressant, il ne semble pas pouvoir m'apporter quoi que ce soit d'utile. Il aurait peut-être fallu le... Ménager, un peu.

Tout en prononçant sa dernière phrase, l'éternel cauchemar pointa du doigt derrière lui pour désigner le mur. Eh oui, les pierres et la mâchoire d'un homme ivre ne faisaient généralement pas bon ménage...

- Tu as probablement autre chose à faire qu'à attendre qu'il se réveille, dans une ruelle froide et sale. Je m'en occupe et je te le rends dès que j'en ai fini avec lui, qu'en dis-tu ? Oh, et ne t'en fais pas : je lui laisserai de quoi te contacter. Un numéro de téléphone, peut-être ?

Nocturne faillit afficher un air surpris alors que sa dernière phrase fusait presque naturellement. Aussitôt, il s'en prit silencieusement à Astrydd qui lui avait subtilement soumis cette idée, dont il s'était emparée sans réfléchir. Il fallait vraiment qu'il fasse attention, elle commençait à déborder sur sa propre conscience...





« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» Une nuit pour oublier l'ennui
» Je meurs chaque nuit pour ressusciter chaque matin. | Pépé Flan
» Sale nuit pour Dunlinde et Rimbold
» Première nuit pour beaucoup de choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Zaun :: Autre-
Sauter vers: