Une fête d'exception (Ft Sona )

 :: Runeterra :: Piltover :: Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 11 Avr 2016 - 19:33
Après l'épisode épique (comme tout les épisodes qui ont lieu avec ma magnificence) qui a
eu lieu à la Faille de Draven, Draven a repris sa route solitaire en quête de gloire vers sa ville qui ne lui correspond pas et ne lui ressemble aucunement (car oui il faut s’avouer que mon magnifique corps ne va pas à cette moche cité état) qui est Noxus. Pourtant sur le chemin de cette forêt vertueuse, une question me restait encore : comment augmenter ma popularité? Aller à une ville où je ne suis pas encore allé et qui attend mes représentations dignes des regards de Dieu? Je ralentissais tout en réfléchissant encore puis jusqu'à l’arrêt total. Puis deux êtres osaient me perturber. Ils étaient laids et petits. Ils possédaient de longues rides et oreilles et des habits ternes.
« Toi là ! Donne nous tes objets de valeurs! »
Même leurs voix étaient affreuses. Quelques instant plus tard après leur avoir fait un
exceptionnel tour de mes haches pourfendant l'éclair, je marchais sur leurs cadavres et je
remarque que la nuit était déjà présente. Les étoiles et la Lune reflétaient sur mon visage,
qui augmentait donc en beauté divine. Je marquais sur mon visage un sourire qui composé
de dents aussi blanche que la Lune. J’allume un feu et me prépare à lancer mes haches
pour m'entraîner pour toujours plus de style. Je les fais tourner, lentement puis rapidement. Puis je lançais celle qui était a ma main droite sur l'arbre qui se fendait en deux quelques instant après . A ce moment je me suis dis que Draven est vraiment très bon . Je m’apprêtait a lancer la seconde quand on m’a encore dérangé. Cette fois, c’est un groupe d’hommes habillés de soies qui semblait venir de Piltover, vu leurs accoutrements, se présente a moi. Ils avaient l'air plutôt noble.
« Qui êtes vous ? Et comment osez vous déranger le Grand Draven ? »
Ils se mirent a genou et se mirent à parler sans peur :
« M.Draven, nous sommes venus à votre rencontre sur ordre du Duc Stachmou de Piltover, le maire de cette grande et majestueuse ville. »
Piltover… cette ville où la technologie est plus présente que les autres. Depuis quelques temps, elle attire les personnes aisés qui se battent pour obtenir une place dans cette ville.
« Que voulez vous et qui sois assez important pour que je vous laisse la vie sauve ? »
« Monsieur le Duc de Stachmou vous invite, vous le Glorieux Exécuteur, à une soirée qui regroupe les personnes les plus célèbres de Runettera. »
Je souriais, car moi Draven, était pour la première fois invite a une soirée d’hommes d’exception. J’accepte donc l'offre et ferais donc l’honneur d’aller a Piltover.

Quelques jours de voyages plus tard, nous étions enfin arrivés. Ils faisaient nuit et un grand manoir nous faisait face. Des longs colonnes dorées soutenaient une voute, ou l'inscription « La technologie est la clé de la destiné » y était gravé. En rentrant dans le bâtiment , je remarque les regards se posant sur ma divine personne. Je fais bien sur mine de rien remarquer, je dois faire patienter mon publique. On m’accompagne jusqu’à une douche, où l’on me donne un costume. Je n’aime pas ce genre de vêtements ternes et qui grattent, mais je les mets toute de même car il faut que je leur montre que je suis capable de tout mettre mais comme dirait mon frère, on devrait me payer pour porter ces machins. Après m’être préparé, je fais mon entre dans la salle qui est ma foi plutôt énorme. Elle était décoré de tableaux des plus célèbres peintres de Valoran. De grandes fenêtres étaient accompagnées  de longs rideaux rouges bordées de fils d'or. Il y avait une centaines de personnes qui n’avaient aucune valeur par rapport a mon Immensité. Enfin, une personne attire mon œil de lynx sauvage. Elle était la au milieu de ces êtres. C’est un des seuls champions de la League Of Draven dont je me souviens : Sona.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
Les mots sont des notes de musiques
avatar
Messages : 179
Date de naissance : 26/03/1999
Date d'inscription : 24/03/2016
Age : 18
Les mots sont des notes de musiques
Mar 12 Avr 2016 - 20:30
Je profitais du répit laissé par l’arrêt de League pour m’occuper un peu de moi, en l’occurrence en écoutant une chanson particulièrement dansante dans ma chambre, d’ailleurs j’étais d’une énergie débordante ce matin-là, rien de tel qu’une bonne danse pour se sentir bien dans son corps.
« Sonaaaa ? Tu peux venir un instant ? »  me cria Lestara depuis le salon «  Il y a une nouvelle qui va te faire plaisir … »

Je me dépêchais de descendre pour écouter ce qu’il y avait de suffisamment intéressant que pour m’interrompre en un tel moment.
« Nous avons reçu une lettre, ou plutôt une invitation … C’est pour une fête organisée par le maire de Piltover. En fait il souhaite surtout t’inviter toi pour que tu fasses un concert privé mais étant donné que je ne vais pas laisser ma petite toute seule dans une si grande ville, je viens avec toi ! »
Voyant ma mine déconfite elle me rassura en me promettant qu’elle ne me collerait pas et qu’il y aurait probablement beaucoup de choses intéressantes sur place. De mon point de vue, cela ressemblerait plutôt à une longue soirée avec des gens hauts-placés maniérés et ennuyant à mourir qui m’écouteraient jouer trois morceaux avant de retourner à leurs affaires. D’autant plus que s’il y avait quelqu’un d’un peu plus amusant Lestara se chargerait de le faire fuir.

N’ayant tout de même pas vraiment le choix et puis surtout pour ne pas décevoir tout le monde j’acceptais, ça me permettrait d’un peu me produire ailleurs que dans l’ancien bâtiment de la League. Une fois les bagages finis et le cocher devant chez nous, nous partions en direction de Piltover, ville de la technologie et des innovations. Le voyage fut long et calme, les paysages magnifiques et assez inspirant, il faudrait que je repense à le refaire pour composer en même temps. Mais aujourd’hui : congé ! Lestara me rappela en détail toutes les règles de bienséances et que cette prestation serait très importante car tous les gens présents étaient très influents mais que je ne devais pas avoir peur.

Nous arrivâmes sur place la veille au soir et la journée suivante se passa à se préparer et à répéter. Le soir venu nous nous rendîmes au lieu-dit et je dois bien admettre que je n’aime pas les foules. Pour préciser j’aime les foules quand je suis sur scène, pas tout autour de moi : le bruit assourdissant de chaque conversation, les gens qui se bousculent et le manque d’air m’oppressent incroyablement.  

Dix-huit heures, encore trois heures à patienter avant d’aller sous le feu des projecteurs, en attendant autant se faire discrète. Je traine près des bords de la salle, ne fais que saluer les gens qui viennent près de moi avant de faire semblant de replonger dans des pensées importantes. Pourtant, malgré tous mes efforts, je me sens observée. Après un bref regard dans la salle je trouve assez vite la personne qui me fixait depuis déjà près de dix minutes. Un jeune homme d’environ une vingtaine d’années, balafré et portant un costume assez … spécial. Inévitablement la seule personne capable de se balader comme cela : Draven.
Je l’avais déjà vu à la League mais je ne le connaissais pas bien, si ce n’est ce qu’il raconte à tue-tête :
Qu’il est le plus fort, le plus beau, etc … Bref qu’il était un Noxien imbu de lui-même et que pour lui tuer était une passion.

Je me retournai pour voir s’il ne regardait pas autre chose, en me retournant je me sentis particulièrement stupide, je longeais les murs depuis mon arrivée, il ne pouvait avoir personne derrière … Il me fit signe d’approcher et je n’avais plus vraiment le choix, j’arrivais devant lui en me demandant ce qu’il pouvait bien vouloir me dire. Je le salue d’un mouvement de tête comme Lestara me l’avait recommandé, après tout, qui sait, si ça se trouve il cache peut-être sa vraie personne et qu’il était en fait un agent double. Ou je me racontais probablement des histoires.
« Bonsoir Sona » Il avait retenu un autre que le sien et celui de son frère ? Le mien ? Pourquoi ? Est-ce important ? Grave ? Tant de questions se bousculent dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Avr 2016 - 21:34
Je l’appel par un signe de ma main, je la sens hésitante mais s'approche toute de même, lentement entre chaque invités. Arrivée à moi, elle me salut par la tête car malgré sa beauté évidente, elle a l'handicape de pas pouvoir parler et donc de ne pas pouvoir non plus citer mon nom mythique.
« Bonsoir Sona. » disais je d'un ton calme et posé, montrant que je peux être un gentleman hors du commun (normal me direz vous, je suis Draaaaaaven).
Elle avait l’air surprise, de quoi ? J’imagine qu'elle ne penserait pas que je sache son nom. Je ferme les yeux un instant, tout en souriant. Je la sens un peu suffocante parmi ces  êtres répugnants.
« Dame Sona, avant que je vous parle je me permet de vous demander de monter au balcon, qui serait plus frais et calme que ce bazar de mondes. »
Elle recula d'un pas avant de regarder à différents endroits, comme si elle hésitait à cause de quelqu’un et aussi par le fait quelle sait que je suis un Noxien, divin oui, mais un Noxien alors quelle est une Démacienne.
« Dame Sona, je me doute que bien que je sois une sorte de Dieu mais que je suis aussi un Noxien. Mais ici, je suis là osant me présenter à vous, en tant qu'homme vous demandant de discuter comme d'ancien compagnon. »
Elle baissa la tête, timide, essayant de me dissuader que par ses obligations, elle ne peut suivre un homme aussi grand que moi. Puis, mon goût de Libertés avait envie de se faire partager.
« Veuillez m'excuser de ce que je vais faire, mais il faut que je vous apprenne quelque chose sur la Liberté, car si vous êtes ici, c’est parce que vous vous êtes sentie obligée n’est ce pas ? »
Elle leva sa tête d’enfant sage brusquement, les yeux bleus grand ouvert. Je pris une de ses mains avec les miennes aussi douce que la laine de Poros et l’emmène en haut du grand bâtiment, passant par un escalier en marbre, traversant un long couloir colorés d'un rouge magenta et aux murs blancs et enfin, arrivé à un balcon digne de ma splendeur. Elle ne s’était pas laissée faire, je m’en doutais. Je la lâche et sans la regarder, je savais ce quelle avait envie de me dire.
« Vous vous demandez comment un sale Noxien comme Draaaaven a osé transporté une jeune enfant comme vous à un endroit pareil n’est ce pas ? »
À l’expression de son visage, j’avais touché le mille, comme d'habitude.
« Mais voyez vous, si au fond de vous vous n’aurez pas accepté mon acte, j'aurais une marque rouge sur le visage dont la forme correspondrai à votre main. » dis je en me retournant vers elle.
Elle ne me regardait pas, réfléchissant sans doute à mes paroles puis allait au bord du balcon regardant la ville de la technologie. Je fais de même. On pouvait apercevoir plusieurs tours illuminés de lumières artificielle alors que moi brille de manière naturelle. En bas on pouvait voir des masses de gens, malgré l'heure à laquelle on est. Mais en regardant, on peut se demander si il fait jour ou bien nuit. Après trois minutes, je demandais à la Dame qui était à mon côté droit ceci : « Sommes nous pas mieux ici ? »
Elle souriait légèrement, appréciant l'air ici présent. Je lâche un petit « Hé hé » puis demande :
« Je sais très bien que vous ne pouvez point parler mais dites moi participez vous au concert qui aura lieu dans deux heures? »
Elle secoua légèrement la tête, juste assez pour que ses mèches bleues ciel bougent eux aussi.
« Bien, nous avons donc deux heures pour nous connaitre un peu mieux, mais aucun soucis, je peu comprendre le langage des signes car je suis capable de tout faire, et ce, avec classe. »
Elle me regarde d’un air « Nieeeeh ? » mais je la comprend, je fais a tous cet effet. Je rigole un peu puis commence à me présenter, moi le Grand Draven, de ce que j'ai fais étant plus jeune, ma période militaire mais aussi de l’éveil de ma popularité évidente et splendide. Bien entendu j'ai évité de lui parler de mes meurtres sans oublier que c’est une Démacienne.
« Avez-vous des questions ? Sur n’importe quoi bien sûr Dame Sona ? »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
Les mots sont des notes de musiques
avatar
Messages : 179
Date de naissance : 26/03/1999
Date d'inscription : 24/03/2016
Age : 18
Les mots sont des notes de musiques
Mer 13 Avr 2016 - 21:57
« Avez-vous des questions ? Sur n’importe quoi bien sûr Dame Sona ? » Oui, bien sûr que oui, mais je n’ose pas vraiment demander … Alors pour me calmer je ferme un peu les yeux, ce qu’il raconte devient alors une petite musique, elle virevolte dans tous les sens, passe d’accords tragiques à d’autres particulièrement joyeux, les battements de mon cœur font office de batterie et accélèrent sans cesse le rythme : Boum … Boum … Boum … Boum … Le bruit de la ville fait les basses, les moteurs à vapeurs vrombissant appuient les temps forts et font résonner les harmoniques, les sopranos sont assurées par les oiseaux gazouillant. La chanson se complète avec une voix de baryton, racontant des histoires venant de loin, un chant parfois lyrique parfois épique, celui d’un homme et d’un héros.

Je peux sentir mes joues s’empourprer et mon corps légèrement trembler et ce n’est pas à cause du froid. Quand je rouvre les yeux, Draven est devant moi, bien plus près qu’au début de son discours, il a arrêté de parler et il me sourit. Le temps semble se figer, au loin le soleil est presque couché, la lumière des lampadaires illumine les rues, le vent est comme un murmure à mes oreilles et comme un caresse sur ma peau. Nous nous regardons, le silence règne, il approche sa main de la mienne et son visage si près que je peux sentir son souffle.

« SONAAAAAA ! Que fais-tu ? Tu es là-haut ? Dépêche-toi c’est bientôt ton moment ! » Le cri de Lestara nous sort de notre bulle. Je me recule brusquement, me sentant comme une petite fille prise en train de faire une bêtise. Je fais signe à Draven d’attendre un peu avant de descendre pour ne pas que maman le voit, elle pourrait s’imaginer bien des choses et protectrice comme elle l’est, Draven risquerait d’avoir une nouvelle cicatrice. Me voilà donc en bas de l’escalier, haletante devant maman bafouillant des excuses dans ma tête qui au final n’aboutissent qu’à un regard suppliant son pardon et un teint virant au pourpre. «  Que faisais-tu en haut ? Tu aurais pu me prévenir … Tu ne te sentais pas bien c’est ça ? Ne t’inquiète pas, tu vas faire un super concert, je t’accompagne au coulisses. »

Après quelques minutes me voici sur scène : mes mains posée sur mon Etwahl, je sens le trac monter, peut-être le meilleur et le pire moment en même temps. Je sais ce que j’ai à faire, mon regard traverse la salle, tout le monde s’est tu, au premier rang j’aperçois Lestara, un grand sourire aux lèvres puis toute cette masse de gens plus ou moins connus et tout au fond, je ne saurais en jurer mais je pense distinguer une moustache que je commence à reconnaître. Et ce que j’ai à faire se transforme. Je clos mes paupière et fais sonner une première note, puis je joue, la musique du balcon, celle du silence, celle de sa vie … La musique que nous avons partagé, celle de la ville sous nos pieds. En l’écoutant, certains pleurent, d’autres dansent, tous réagissent à leur façon mais il n’y en a qu’un que je veux voir. Mais je ne le vois plus … J’espère qu’il n’est pas parti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 14 Avr 2016 - 13:08
« SONAAAAAA ! Que fais-tu ? Tu es là-haut ? Dépêche-toi c’est bientôt ton moment ! »
C'est dans ces moments là que moi, Draven, perd mes moyens devant une fille : l’arrivé d'un parent. Mais d’après ce que cette personne, pour rester poli, a dit, c’est bientôt l’entrée en scène de Sona et donc que les deux heures sont passés si vite, en même temps, ma vie est tellement épique qu'elle prend tout ce temps à ce raconter.
« Mes excuses Dame Sona, j'ai pris tout votre temps libre. Allez y, je serais là pendant votre représentation. »
Elle me sourit puis me faisait signe de rester ici quelques temps, le temps que sa mère adoptive ne se doute pas que l'on allait… voilà quoi. Puis en y repensant, je suis idiot. Oui Draven peut être idiot car en effet, cette belle demoiselle n'est pas la première à tomber sous mes charmes nobles, et à chaque fois que cela ce produit, je joue d'elle comme une poupée puis je la jette. Mais cette fois… ce n’est pas la même chose. « Ah ah… » sortais je de ma divine bouche. Suis-je moins fort mentalement que ce que je dis ? Serais je…
Je m'accoude au balcon pour respirer et regarder le peuple en bas. Puis, en bas, un cheval attirait mon œil de cristal. Il était noir, grand et porte une hache sur lui. Une hache portant un crâne de métal et la lame était rongé par le sang, comme les miennes. Pas de toute c’est…
« Draven ! Qu’est ce que tu fais ?! » criait un homme dont la force a fait trembler ses ennemis, qui manie une hache lourde : mon frère Darius. Pas le choix je dois jouer le jeu.
« Hey bro, tu es venu de loin dis moi juste pour ton frérot adoré? »
« Fais pas le gamin avec moi Draven, tu as suffisamment joué de ta Liberté en venant ici et surtout en étant avec une Démacienne ! » grondait il.
Il savait donc ce qu’il se passait ici. Il a beau être mon frère, je déteste qu'il fasse ça. Je ne répondis pas, sachant ce qu’il allait se passer par la suite, les réprimandes blabla…
« Tu sais bien que je n'aime pas ces règles comme ne pas être ami avec un Démacien. Je suis Draven le grand ! Mes représentations m'ont rendu célèbre a travers tout Valoran. On connait tous mes relations que j’ai avec les dames mais elle… Sona Buvelle… Champion de la League du côté des Démaciens nous sommes beaucoup affronté et pourtant je… oui Draven est amoureux je l'admet !Oui je m'impressionne moi-même. »
On ne parlait plus, on ne pouvait entendre que la douce mélodie lointaine de la salle de réception.
« Désolé bro, mais tu sais bien que bien que je sois Draven, je ne manque pas a mes promesses. »
Je me mis à marcher, le dépassant sans le regarder puis je lui dis : « Je reviendrai à Noxus, mais un autre moment. » Je continu le chemin lorsqu'il m’interpelle par une menace ma foi qui fait plutôt réfléchir.
« Draven ! Depuis la fin de la League, tu ne fais que vagabonder juste pour satisfaire ta soif de gloires. Mais si tu ne reviens pas maintenant, la prochaine fois que l'on se verra et bien que tu sois mon frère, j'utiliserai tout les moyens pour te ramener, même si je dois te briser les jambes. »
Je ne me retourne toujours pas mais je lui répond d'un sourire Dravanesque : «  Je te crois bro, et sache que je ne me laisserai pas faire. »
Je descendis les escaliers vers le milieu de ces ci puis regardai avec émerveillement le spectacle qui se déroulait devant mon magnifique corps et sublime âme. Je ne sais pas si elle m'a vue, mais je compte bien la revoir pour lui proposer de vagabonder avec moi.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sona Buvelle
Les mots sont des notes de musiques
avatar
Messages : 179
Date de naissance : 26/03/1999
Date d'inscription : 24/03/2016
Age : 18
Les mots sont des notes de musiques
Jeu 14 Avr 2016 - 21:46
Le concert est fini : j’ai joué, joué à en quitter la réalité, à ne plus entendre même les notes, mes mains dansaient une valse sur mon Etwahl qui faisait briller cette musique de mille feux. Le son s’embrasait, on pouvait voir les harmonies d’une lueur chaude et orange danser autour de moi. Puis petit à petit, je sentais mon énergie se vider, le morceau se finir et mes mains s’arrêter. La musique était finie pour ce soir et, je ne saurais dire pourquoi, quelques larmes quittèrent l’océan de mes yeux pour ruisseler sur mes joues.

Je descendis sous la scène, dans les coulisses et rangeait mon instrument dans son étui. Lestara est arrivée en courant vers moi, émue elle aussi : «  Ma chérie tu as été magnifique, c’était superbe, tout le monde veut que tu remontes sur scène pour t’applaudir »
Je fis non de la tête et elle me serra dans ses bras longuement avant de sortir donner une explication au public, la connaissant je n’avais pas en m’en faire pour l’excuse qu’elle trouverait. Si seulement je pouvais parler, je serais montée sur scène et d’une voix sensuelle j’aurais remercié mon public, parlé de la personne qui m’avait inspiré ma musique, je lui aurais dit tout ce que je n’avais jamais avoué avant, mais c’est trop tard, maintenant il est sûrement parti et nous ne nous retrouverions pas hors de la League car il est Noxien. Pathétique non ? Comme dans les vieux livres de Lestara, la jeune et gentille jeune fille amoureuse du méchant garçon … Mais c’est bien plus que ça.

Une main se posait sur mon épaule : « Allons, c’était très beau Dame Sona mais je ne pensais pas que votre propre musique avait cet effet sur vous-même. » Je me retournais les yeux grands ouverts, Draven était derrière moi, un grand sourire aux lèvres. « Qu’est-ce qui vous met dans cet état ? » Je plongeais mes yeux au fond des siens, j’y sentais une chaleur rassurante et y voyais une étincelle m’incitant à m’enfoncer encore un peu plus dans son regard. « Je sais que je suis impressionnant mais quand même ça devient gênant » Je le serrais dans mes bras et réfugia ma tête dans le creux de son cou. « D’ailleurs j’ai quelque chose que je dois vous dire : moi, Draven, hum, je vous … aime Dame Sona » Je relevais la tête, l’observa un instant sans vraiment croire ce que j’entendais, il était mignon, il se donnait l’air d’être supérieur à tout le monde, d’avoir tout sous son contrôle pourtant ici, en ma compagnie, il bafouillait et rougissait. Décidant de ne pas le laisser attendre plus longtemps je suivis le conseil qu’il m’avait donné plus tôt : suivre ma liberté.

Notre premier baiser fut assez long. N’ayant pas l’habitude de me laisser approcher par les garçons je dois admettre que cela était nouveau pour moi, et pourtant ce fut beau, agréable, comme dans les contes de fées, l’accord était parfait. La petite musique revenait, celle-ci je ne la nommerais pas, elle perdrait de sa saveur si particulière car elle est née un moment qui ne peut porter de nom.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Énième recensement des armes d'exception.
» Fruit du Démon et Sabres d'exception oubliés ?
» Les intellectuels haitiens pour un gouvernement d'exception ?
» Battaille du chateau de merac
» Invitation guilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Piltover :: Centre-ville-
Sauter vers: