/! Activer les pop-up lors d'une arrivée de MP pour écouter la notification sonore :) Modifiable dans mon profil/!

Au détour d'un arbre [avec Lulu]

 :: Runeterra :: Autres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 282
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
▪ Roi des Cauchemars ▪
Sam 6 Fév 2016 - 0:01
Il fallait croire qu'au cours de ses recherches, Nocturne s'était un peu égaré ; à moins qu'il ait fait cela volontairement, ce qui expliquait pourquoi il ne semblait pas si inquiet que ça. Depuis qu'il s'était libéré de ses chaînes et accessoirement que la Ligue était tombée, le spectre infernal errait dans tout Valoran pour à son tour délivrer quelqu'un : il s'agissait de l'âme humaine qui s'était malencontreusement faite piéger avec lui dans les Champs de Justice, Astrydd. Ces deux là avaient beau se connaître depuis une paire d'années, ils ne pouvaient pas pour autant vivre indéfiniment rattachés l'un à l'autre. Tout d'abord parce que leurs desseins étaient totalement différents ; d'autre part parce qu'ils ne pouvaient plus vraiment se supporter. En réalité, leur ras-le-bol était commun mais leurs raisons n'étaient pas les mêmes : au delà de la voix de l'humaine qui l'importunait à tout moment dans sa tête, Nocturne voulait retrouver son autonomie et sa vraie liberté. Il avait beau ne plus avoir de chaînes et pouvoir se rendre là où il voulait, il ressentait le poids d'une autre âme peser sur lui. Emmener Astrydd dans son monde ne serait pas difficile mais à quoi bon s'il n'était même pas libre d'agir et de penser sans que l'autre idiote ne lui donne son avis ? Cette dernière, elle, espérait rejoindre son corps au plus vite. Elle avait particulièrement hâte de retrouver son foyer et ses petites habitudes, loin des conflits régionaux et de la violence. Certes, elle n'avait pas froid aux yeux et se battre n'était pas une difficulté pour elle - bien qu'elle ne soit que novice dans ce domaine - mais elle préférait sa petite vie de mécanicienne, calme, maîtrisée. Oui, elle voulait simplement reprendre le contrôle des choses. Seul problème dans tout cela : son corps était et demeurait introuvable.

Cela faisait bien quelques semaines que les deux âmes fondues en un corps - si on pouvait vraiment appeler cela un "corps" - arpentaient le monde à la recherche de la part manquante d'Astrydd. Si Nocturne agissait par la force des choses, la jeune humaine, elle, était beaucoup plus soucieuse : elle jurait avoir laissé son corps dans son lit, lieu confortable où elle s'était endormie avant de se faire piéger avec Nocturne. Comment diable avait-il pu disparaître de la sorte ? Personne ne vivait avec elle... Personne n'avait accès à son appartement... A moins qu'il y ait eu un cambriolage pendant son absence mais des voleurs, ça n'embarque pas des corps, non ?... A partir de là, toute solution était envisageable : ce qui faisait sa matérialité pouvait se trouver partout, aussi bien à Piltover même, à servir de cobaye, que perdue dans une forêt après... De terribles aventures. Nocturne sentit un frisson parcourir sa chaire vaporeuse et gronda intérieurement. L'angoisse d'Astrydd était si grande qu'elle parvenait à lui faire ressentir !

- Veux-tu arrêter ? Ce n'est qu'un corps.
- Ce n'est qu'un corps ? C'est mon seul moyen d'exister et accessoirement, TON seul moyen de retrouver ta solitude ! Dois-je te le rappeler à chaque fois ?
- Si ce n'est que ça, on peut t'en trouver un autre, de corps.
- Nocturne !

Bien que la situation ne soit pas propice à la rigolade - pour Astrydd, tout du moins -, Nocturne ne put s'empêcher d'esquisser un sourire mesquin, un de ces sourires qui laissaient penser qu'il avait le contrôle de tout. Pour le moment c'était le cas oui... Mais s'il finissait vraiment par devoir garder l'humaine avec elle, dans son corps étroit, qu'est-ce qui l'empêcherait de tenter d'en prendre les rênes ? Loin d'être faible, elle pourrait s'habituer et réussir à lutter face à lui... Le rire d'Astrydd dans sa tête lui fit prendre conscience qu'elle avait perçu une part, si ce n'était tout, de ses réflexions.

- Lorsque tu retrouveras ton corps, je te réduirai en bouillie, humaine.
- Tu as peur que je revienne te hanter, c'est ça ?

La créature cauchemardesque répondit par un grommellement. Au fil des mois, Astrydd avait fini par cerner Nocturne et de fil en aiguille, par l'apprécier. Il avait certes d'étranges façons de concevoir les choses, des projets qui étaient à mille lieux de ceux qu'elle pouvait imaginer, mais il n'était pas si horrible que ça ; pas avec elle du moins, plus maintenant. Les traits qui l'effrayaient tant lorsqu'elle était enfant - son physique y compris - s'étaient comme qui dirait estompés au fil du temps. Au delà d'une terreur nocturne, le spectre était devenu un visiteur de cauchemars, un guide de l'horreur et de la violence. En y pensant, c'était tout de même étrange...

Alors qu'ils progressaient ensemble -avaient-ils le choix ? - dans une forêt à quelques heures de Piltover, ils sentirent tous deux, presque en même temps, une présence non-loin de là. Peut-être même qu'en tendant l'oreille, ils pouvaient entendre du bruit.




« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 6 Fév 2016 - 10:28



Au détour d'un arbre

Lulu & Nocturne

Les paroles en italiques sont celles de Pix, seule Lulu les comprends, les néophytes ne voient que la  Pixie qui bouge les bras, comprennent qu'elle doit dire quelque chose, Lulu se chargera de traduire.









Après son exclusion de Bandle City par ses semblables, Lulu avait décidé de partir à la découverte de Runeterra... enfin de certains recoins de Runeterra !
Pas le recoin sombre de Noxus, non, non, non... de toute façon Pix aurait catégoriquement refusé de s'y rendre et aurait tout fait pour que Lulu n'y aille pas non plus.
Non, la Petite Sorcière préférait les endroits mieux éclairés, plus feuillus ! Les forêts autours des villes faisaient partie de ses endroits préférés, mais elle ne rechignait pas à aller en ville pour essayer de faire de nouvelles rencontres.

Et puis il faut dire que depuis la chute de la Ligue, la gamine n'avait pas grand chose à faire à part se balader et trouver des coins tranquilles ou exercer sa Magie sans que personne ne lui tombe dessus. Elle s'ennuyait, elle avait perdu de vu Veigar, son compagnon de Magie depuis quelques mois maintenant, elle ne savait pas ce qu'il était devenu. Cependant elle ne s'inquiétait pas, le Mage Yordle lui avait prouvé a maintes reprises qu'il savait se sortir des situations les plus cocasses.

Lulu était assise sur une souche, dans une clairière baignée par le soleil. Une petite brise soufflait. La Yordle avant les yeux fermés, le visage levé vers l'astre chaud et brillant, laissant la brise lui caresser le visage.

Aujourd'hui il fait beau ! Viens Lulu, allons nous promener par là et jouons !


- Oui Pix, tu as raison, il fait relativement beau, et cette belle journée mérite que nous profitions un maximum ! On va jouer, mais trouvons un endroit calme, et plus caché que cette clairière.

La gamine se leva d'un bond, s'étira en émettant un soupir de soulagement et commença à s'approcher de l'orée des bois, suivie de près par la Pixie. Tous deux marchaient, et volaient, joyeusement, en fredonnant une des chansons qui font que l'imaginaire prend le dessus sur la réalité pour les deux compères.

Plus ils s'enfonçaient dans la forêt, plus leur chant était fort. Arrivés au « bon endroit » - Lulu en avait décidé ainsi – ils finirent la chanson.

Place au jeu maintenant!


- Oui ! Oui ! Place au jeu ! Aujourd'hui : Mystère et boule de gomme ! Résolvons l’Énigme du Grand Arbre Mou!

L’Énigme du Grand Arbre mou était une sorte de mission de détective, où Lulu jouait la détective, et où Pix se chargeait de mettre des indices sur sa route. L'être ailé prenait souvent un malin plaisir à mettre des indices pièges parmi les bons, afin de susciter la réflexion de la petite.

- Je vais commencer par chercher des indices par ici!

La Yordle pointa un endroit un peu plus loin et commença a chercher, avec une loupe bien sûr, le moindre indice. Elle était courbée en avant et marchait d'un pas minutieux afin de ne rien écraser d'important.

Elle s'avançait, sans le savoir, vers une Ombre... une Ombre dont elle n'aurait pas pu soupçonner l'existence.



CSS par Gaelle

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 282
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
▪ Roi des Cauchemars ▪
Lun 8 Fév 2016 - 17:18
Le bruit n'était pas celui de pas sur le sol ni même de paroles échangées : en fait, il s'agissait plutôt d'un chant qui se rapprochait ou s'amplifiait : il était difficile de faire la différence, les échos se répercutaient beaucoup dans cette forêt et rendaient les sources des sons non-localisables. Ce qui était sûr, c'était que la voix fluette appartenait à une femme et pour être plus précis, sûrement à une fillette. Aussi bien Nocturne qu'Astrydd conclurent que ce à quoi ils s'apprêtaient à faire face ne devait pas être bien dangereux. Des gamines aussi puissantes qu'Annie, il n'en existait que très peu dans le monde... Les autres étaient inoffensives, inconscientes et distraites.

Bientôt, ils virent débouler une étrange petite créature accompagnée d'une luciole. La surprise saisit les deux êtres de manière imprévisible : était-ce une Yordle ? Et si c'était le cas, que fichait-elle ici, aussi loin de sa cité d'origine ? Qui pouvait bien laisser une gamine jouer seule dans une grande forêt, même accompagnée d'une petite mouche luisante ? Avait-elle au moins des parents ? Astrydd comme Nocturne ne connaissaient rien des coutumes Yordle et tous deux fixaient, à leur manière, la petite Lulu jouer, puisque c'était ce qu'elle semblait faire. A priori, elle n'avait pas encore aperçu l'éternel cauchemar, immobile près d'un arbre mais ça n'allait pas tarder ; à moins d'être plongée dans un autre monde, comment pouvait-elle ignorer une grosse forme nébuleuse noire avec des longues lames de couleur vive ? Peu pressés, ils attendirent qu'elle réagisse à leur présence. Si Nocturne pensait que la petite allait prendre ses jambes à son cou en pleurant, Astrydd n'avait pas le même avis : de Lulu n'émanaient pas seulement que de l'innocence et de la naïveté mais autre chose, une magie dont il fallait peut-être se méfier...




« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Fév 2016 - 17:55



Au détour d'un arbre

Lulu & Nocturne









Lulu s'affairait à rechercher les indices et Pix en avait déjà caché quelques uns par-ci, par-là, plus où moins faciles à trouver, et plus où moins utile à l'avancée de l'énigme. Elle ne se doutait pas le moins du monde qu'elle était observée à cet instant précis.

Alors qu'il allait cacher un indice près d'un arbre Pix se figea sur place, droit comme un I, seules ses grandes ailes continuaient de bouger. Il fixait quelque chose, où plutôt... quelqu'un. La masse noire flottant devant lui avait ce qui semblait être un visage, avec deux yeux d'un blanc brillant, tirant vers le bleu. Des runes ornait leurs contours.

- Lu.... LULU !!!


La gamine, qui était recourbée sur elle même se dressa avec rapidité et tourna vivement la tête vers son compagnon. Ses grands yeux vers s'écarquillèrent.

- Qu'est-ce ?! Qui... euuuuh... Bonjour... vous êtes qui ?!

La Yordle ne savait pas trop quoi dire, elle avait été surprise par la présence de l'individu. Puis ses yeux se posèrent sur les lames qui semblaient accrochées aux bras de la « chose ». Elle eût un mouvement de recul. Pix choisit cet instant pour filer à toute vitesse vers la petite Sorcière, comme apeuré.

- Je serai toi je resterai sur mes gardes, quelqu'un qui a des armes bien voyantes sur lui... ce n'est pas de bonne augure.


La gamine tourna la tête vers l’Être Féérique, en acquiesçant de la tête, puis elle regarda l'Être Noir de haut en bas, comme pour juger de sa dangerosité. Quelque chose d'étrange émanait de lui, ou d'elle d'ailleurs, difficile a dire quand on a affaire à une Ombre... Elle pencha la tête sur le côté, comme si elle avait vu quelque chose d'autre, non loin de l'Ombre.




CSS par Gaelle

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 282
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
▪ Roi des Cauchemars ▪
Lun 8 Fév 2016 - 20:50
Alors que Lulu se relevait pour observer Nocturne, ce dernier ne daigna même pas faire un mouvement. Les bras croisés, il toisait la petite Yordle comme s'il s'agissait d'un petit être sans importance. Et ça l'était, à ses yeux. Toutefois, Noc' ressentit, au delà de sa propre volonté, la curiosité d'Astrydd l'assaillir : il fallait toujours que cette gamine et sa stupide soif de connaissance viennent le perturber... L'attention de la jeune humaine englobait à la fois Lulu et Pix : cette paire était quand même assez atypique. Le style vestimentaire de la Yordle, la drôle de façon de communiquer de la luciole... Si Nocturne n'y avait jamais vraiment porté attention, Astrydd, elle, les avait déjà vus arpenter les Champs de Justice. Ce n'était probablement pas pour se livrer à la ferveur des combats mais plutôt pour visiter en toute innocence. Pas étonnant, il y avait tellement de bestioles et de faits étranges dans la Faille...

Nocturne esquissa un léger sourire lorsque la Yordle, probablement alertée par sa créature luisante qui gigotait dans tous les sens, eut un mouvement de recul. Il observa distraitement ses propres bras avant de décider de rentrer ses lames. Il n'avait pas envie d'effrayer ou de tuer aujourd'hui. En fait, c'était le cas depuis quelques jours : la seule chose qu'il souhaitait vraiment, c'était de se débarrasser d'Astrydd au plus vite. Pour l'heure, il n'avait pas le cœur à s'en prendre à qui que ce soit, quelles qu'en soient les raisons.

- Je n'ai pas pour habitude de m'arrêter auprès de microbes. Mais puisque vous êtes ici... (Il marqua une pause en soupirant, comme si ce qu'il allait déclarer relevait d'un incroyable effort) N'auriez-vous pas vu le cadavre d'une humaine, à peu près haute comme ça (il leva le bras et positionna sa main un peu plus haut que son torse) avec une crinière noire et des vêtements débraillés ?

L'éternel cauchemar sentit Astrydd protester au fond d'elle, ce qui faillit lui arracher un sourire. Pas la peine de l'entendre parler pour savoir qu'elle était opposée à la description qu'il venait de faire d'elle et surtout au terme "cadavre". Après tout, elle n'avait que quitté son corps, elle n'était pas morte !




« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Fév 2016 - 10:21



Au détour d'un arbre

Lulu & Nocturne









L'Ombre regarda Lulu, puis ses propres bras et « rangea » les lames qui en sortaient. Puis avec une grave voie d'outre-tombe se dernier s'adressa à la Yorlde. Hormis le fait de lui demander si elle avait vu un cadavre de jeune fille, l'Ombre l'avait traitée de microbe, et en plus, il n'avait même pas daigné se présenter.

Pix commença a émettre une vibration courte, mais assez forte, comme pour montrer son mécontentement. Lulu regarda son compagnon avant de s'adresser finalement à l'Ombre.

- Microbe ?! Rien que ça ! Non mais, on ne vous à jamais appris à être gentil ? Et puis en plus vous ne vous êtes même pas présenté et vous voulez que je réponde à une de vos questions ! C'est pas très très mignon ça...

En même temps qu'elle parlait, Lulu voyait une aura claire entourer l'être sombre, une aura qui ne semblait pas être la sienne, trop claire pour ça. Puis, petit à petit l'aura se fit plus forte, comme si elle voulait «sortir » de l'Ombre, comme si elle cherchait à s'exprimer. Pix lui aussi avait remarqué cela, il s'approcha de Lulu et se posa sur son épaule comme pour aider la jeune Sorcière à se concentrer. Plus la concentration devenait forte, plus l'aura prenait une forme humaine, la forme d'une jeune femme aux cheveux noirs, qui correspondait quasiment à la description du cadavre faite par l'être sombre.

- Heu... dis moi l'Ombre... ton corps perdu... il ne ressemblerait pas à la jeune fille qui t'accompagne ? dit la Yordle en haussant les sourcilset en pointant du doigt la silhouette de la jeune femme.




CSS par Gaelle

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 282
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
▪ Roi des Cauchemars ▪
Mar 16 Fév 2016 - 13:45
Nocturne ne savait pas s’il devait rire ou s’agacer de la réponse formulée par la petite Yordle. Visiblement, sa matérialité semblait apaiser l’impression qu’il faisait aux gens... On le traitait davantage comme une curieuse entité à étudier que comme un cauchemar que l’on voudrait à tout prix fuir. Une raison de plus pour vite se débarrasser d’Astrydd et retourner dans ce monde, là où il était roi, là où il était craint, là où il pouvait agir sans avoir à répondre à d’idiotes questions.

La seconde phrase de la sorcière courte sur pattes le fit toutefois tiquer : il ne put s’empêcher de regarde autour de lui, cherchant le corps perdu d’Astrydd, pensant que la jeune femme était parvenue à rejoindre sa chair. Mais non. La Yordle avait bien parlé de la « fille qui l’accompagnait ». Nocturne tourna lentement la tête vers Lulu puis la pencha sur le côté. Comment... Comment cette insignifiante créature pouvait-elle voir Astrydd ? Dans quelle dimension vivait-elle pour ça ? Même lui, Nocturne, ne parvenait pas à la projeter dans son environnement. Le seul moment où il lui faisait face, c’était lorsqu’ils étaient en pleine introspection, une sorte de réunion de crise qu'ils organisaient lorsqu’il le fallait...

Il ne réagit que trop tard à l’espoir grandissant d’Astrydd : déjà avait-elle formulé sa phrase lorsqu’il voulut l’en empêcher.

- Tu me vois ?!...




« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 18 Fév 2016 - 11:14



Au détour d'un arbre

Lulu & Nocturne









Lulu était un peu déçue que sa partie de jeu ait été interrompue par un être brumeux, mais elle se consolait en se disant qu'elle aurait peut-être enfin l'occasion de discuter avec quelqu'un d'autre que Pix depuis quelle avait rejoint la Ligue.
Ce n'était pas évident de lier des amitiés dans la Faille.

La petite Yordle était en train d'examiner l'Ombre, elle le regardait de haut en bas, comme pour imprimer son image dans sa tête et ne jamais l'oublier.

Alors qu'elle lui avait parlé de la jeune fille, il sembla intrigué, il regarda autour de lui puis reposa son regard sur Lulu, avec ce qui semblait être un relan d'interrogation. Alors qu'il fixait la Sorcière, l'image de la jeune femme derrière lui se faisait de plus en plus visible pour Lulu.

« Tu me vois ?!... »

La voix était bien celle d'une jeune fille, mais elle semblait lointaine, comme un écho qui sortait... de lui ! La Sorcière fronça les sourcils un instant, en se redressant encore un peu comme pour prendre de l'assurance.


- Hé bien, si par « voir » tu entends capter une image projetée, oui... je te vois. Mais pas comme on verrait quelqu'un fais de chair et d'os !

Pix vola vers la jeune femme. Il tourna autour d'elle, se planta devant son visage, l'observa quelques secondes et se tourna vers Lulu.

- Lulu ! Elle... est « en lui », c'est l'Imaginaire qui fait que nous pouvons la voir, il ne faut pas quitter l'Imaginaire pour pouvoir continuer à lui parler !


Étrangement, Astryyd avait pu entendre Pix... enfin pas si étrangement que ça, Lulu et elle pouvait l'entendre car elles flottaient dans le même Imaginaire à cet instant précis. Lulu avait réussi a fixer l'image de la jeune fille dans un « Monde » entre le sien et celui de Nocturne.

- Et donc... c'est ton corps que vous cherchez ?




CSS par Gaelle

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
▪ Roi des Cauchemars
avatar
Féminin
Messages : 282
Date de naissance : 25/02/1994
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 23
▪ Roi des Cauchemars ▪
Ven 19 Fév 2016 - 14:13
Il y avait deux choses que Nocturne détestait : être passé en second plan et qu’on lui désobéisse. Immobile, il avait cessé de regarder Lulu pour se concentrer tout droit sur l’environnement. Comment fallait-il interpréter son silence et plus globalement son attitude ? Acceptait-il simplement que Lulu et sa bestiole lumineuse parlent à Astrydd ou préparait-il une vengeance des plus mesquines à l’âme qui le hantait plus qu’il ne la hantait ? Toujours était-il que la jeune femme dont l’image était « projetée » ne s’en souciait pas. Voilà bien des mois qu’elle n’avait pas entretenu de conversation avec quelqu’un d’autre que Nocturne et il fallait avouer que cela lui faisait le plus grand bien. Leur discussion pouvait être des plus barbantes qu’elle trouverait quand même ça intéressant tellement cela lui manquait !

Astrydd détailla du regard Pix tout comme celui-ci le fit en tournant autour d’elle puis en se postant face à son visage. La petite créature ailée devait en tout et pour tout faire la taille de son visage en hauteur. Autant dire que n’importe qui pouvait l’écraser en un simple revers de main ! Les yeux violets de la demoiselle se posèrent ensuite sur Lulu. Son visage lui inspirait quelque chose de bien : l’espoir. C’était quelque chose qui avait quasiment disparu depuis qu’elle avait découvert que son corps était introuvable. Au même moment, la jeune Yordle lui posa une question en rapport avec ce dernier.

- Mon corps. Introuvable, expliqua-t-elle en haussant des épaules comme si un lourd destin pesait sur celles-ci. Je me suis endormie chez moi, réveillée en Nocturne et lorsque nous nous sommes libérés, mon corps avait disparu. Sans raison plausible.

Si la jeune femme semblait au premier abord ferme et sûre d’elle, la flamme éteinte dans ses yeux en disait long sur ce qu’elle ressentait : elle était déboussolée, elle ne comprenait pas ce qui avait pu arriver à sa forme matérielle... Qui avait pu profiter de son voyage cauchemardesque pour s’emparer de son corps ? Et surtout, pourquoi faire ? Elle redoutait le pire et dans ce monde d’illusions et de rêves, une aura d’angoisse entourait la jeune femme aux cheveux ténébreux.




« L'Homme ignore à quel point son Inconscient est fabuleux... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Du sang et des flammes [Terminé]
» Une étude en rouge. [Kamejirô]
» Au détour d'une limonade avec une méduse
» Tour des âmes=> monstres
» Touches pas à mon Arbre ! [C ft. Shiranui]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Autres-
Sauter vers: