/! Activer les pop-up lors d'une arrivée de MP pour écouter la notification sonore :) Modifiable dans mon profil/!

Gnarbe rousse la terreur des mère yar yar yar [pv matelot ezreal ]

 :: Runeterra :: Autres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gnar
boomerang sur patte
♥le plus meugnon des yordles♥
avatar
Masculin
Messages : 67
Date d'inscription : 27/07/2015
Emploi/loisirs : jeter des boomrang, occasionelement des rocher
Dim 31 Jan - 2:26
j'ai rencontrés ce gentil monsieur dans la foret aujourd'hui, il a l'air super gentil. il m'a dit qu'il m'emmènerait a piltotruc, j'ai pas compris ou c'était mais il a dit qu'il y avait des arbre et des bonbon, ducoup je suis d'accord. mais pour y aller on vas prendre le bateau, j'ai jamais pris de bateau mais ça va être super chouette, j'espere qu'on vera des vrai pirate avec des jambe de bois des bandeau sur les yeux et qui font yar yar yar a chaque foit qu'il parle, je suis tellement exité que je le griffe et lui tire les cheveux  pour essayer de pas bondir partout


on arrive dans le port, la ou il y a tout plein de bateau, c'est encor plus grand que je pensait, même en méga je pourrait pas toucher le haut, sauf a casser l'énorme tronc d'arbre ou il y a la voile dessus. je sautille sur l'épaule du blond, et je suis tout excité de monter dans un bateau, mais je suis sur que c'est pas grave. Mais attend, ça sent l'anguille,

"a la bouffe !!!"

hop je saute par terre et je me faufile en courant a 4 pattes pour trouver d'ou vient l'odeur de mon plat préféré. il y en a un tonneau plein, le régale! je saute dedans et commence à m'en mettre plein dans la bedaine , mais alors que j'en ai mangé que deux une main me soulève par la peau de coup. Il a l'air pas content, d'un pirate pas content avec son chapeau et son bandeau. je lui fais une grimace avant de lui mordre la main pour lui sauter au visage, je lui pique sont chapeau et son bandeau en lui mordant le nez, on dérange pas un gnar qui mange, non mais. je lui lâche le nez pour aller me mettre sur le bord du tonneau, j'ai l'air du plus terrible des pirate sur ce tonneau avec mon anguille/sabre/futur déjeuner brandit ver le monsieur,car je suis le terrible capitaine Gnarbe rousse. je lui dit

" Yar Yar Yar mouchaillon, souquet les artibuse, et laisser moi manger mon poichon, et lustriturer le plafond mille chabord, et cheveux des orange. yar yar yar"

il essaye de m'attraper a nouveau mais je lui mets une gifle avec mon poisson, qui souvre en deux tellement le coup été fort, meme que maintenant il a des entrailles de poisson sur lui. je me réequipe d'une autre arme qui sent pas Bon/ nourriture préféré après les bonbons. et je fais un yar yar yar. je suis un pirate tout de même.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Dim 13 Mar - 13:54
"Mais Aïe ! Gnar, enfin !"

Comment j'avais bien pu me démerder pour en, arriver là ?! J'avais traversé une forêt, et maintenant Bandle City toute entière, avec un Yordle pour couvre-chef. Et quel couvre-chef ! Désagréable à porter, à l'odeur un peu... Forte, dirons nous, et enfin... agressif. Envers tout. Capable de griffer, de mordre, c'était bien pire qu'un animal domestique, en fait. Rien ne l'arrêtait quand il avait une idée. Et celle qu'il venait d'avoir, était, je devais admettre, assez intrigante.

Il semblait faire un sacré focus sur les pirates. Il avait donc sans doute voyagé avant de venir ici, pour en entendre parler ? Car je doutais que le discours des braconniers de la forêt de Bandle en soit composé, de pirates. Quoique, on pouvait s'attendre à tout, avec les braconniers. Ces fameux pirates, cependant, peu de chances d'en croiser, ici, au niveau du port de Bandle City.

Les quais étaient comme d'habitude, assez fréquentés. Des bateaux de pas mal d'horizons, surtout Démacia, avec les grands et majestueux trois mâts, et les bateaux plus technlogiques de Piltover. Les deux villes étant assez liées, cela n'était pas vraiment étonnant d'en trouver ici. Je voyais aussi quelques bateaux en provenance de Bilgewater, dont les marins déchargeaient des tonneaux pleins de poissons. Des anguilles, pour certains, de ce que j'en voyais. Il y avait aussi des personnes plus ou moins honnêtes de l'Île des pirates qui faisaient du commerce avec les Yordles. Encore heureux, sinon il y aurait bien longtemps que Bilgewater aurait sombré dans le chaos.

Je sentis le poids sur mes épaules s'effacer, comme si Gnar était... Parti. En effet, le Yordle des Âges anciens s'était approché des tonneaux de poissons, et je sentais déjà les ennuis arriver. Se goinfrant à une vitesse qu'il m'avait été rarement donné de voir, il se fit empoigner par un des employés du navire, semblant fort peu... Enclin à le laisser faire. J'allais intervenir, mais Gnar savait se défendre, même sous son apparence actuelle. L'homme finit sans son bandeau et son chapeau, avant de se faire tarter par les anguilles de Gnar. Le dernier coup semblait l'avoir bien décontenancé, alors que Gnar se... Prenait pour un pirate ?! Diantre, on aurait presque cru qu'il était capitaine... Etonnant.

Mais je devais désamorcer la situation. Je me dirigeais vers le marin, me mettant entre lui et l'objet de son ire toute compréhensible.

"Hooop monsieur ! S'il vous plaît, calmez-vous ! Euh... Combien pour le tonneau ?"

Je ne savais pas quel sentiment traversait mon interlocuteur, à cet instant. Il devait hésiter entre surprise et pain sur ma tronche. A quelque chose près. Finalement, il maugréa sa réponse, s'éssuyant la joue, repeinte avec des entrailles d'anguille.

"4 pièces d'or. Et qu'il me rende mes affaires !"

Je n'allais pas énerver plus que ça le monsieur, alors je sortis la monnaie qu'il demandait, reprenant les affaires que Gnar venait de lui voler afin de les lui rendre.
Je ne savais pas trop quoi dire, alors je me contentais d'un "Désolé" à peine sérieux.
Une fois le marin de retur à son travail, je me tournais vers Gnar, sur son tonneau.

"Bon, toi, pas d'autres conneries du genre ! On doit rentrer à Piltover, et entiers ! Et par ailleurs, ces gens là ne sont pas des pirates. Le chapeau n'est pas rond comme celui là, mais plus... triangulaire."

J'accompagnais les paroles avec les gestes, car la notion de triangle ne devait pas lui parler des masses.

"Cela étant... On te chopera un bandeau, Gnarbe rousse, si tu veux !"

Je lui ébouriffais le poil derrière la tête, en guise d'affection. Les Yordles étaient de grands joueurs, et Gnar ne faisait pas exception.
Je poussais le tonneau avec ma bestiole dessus, progressant vers un navire de Piltover. Sur l'armature de bois classique, à l'arrière, deux structures de métal soutenant des hélices, présentes au-dessus comme sous la surface de l'eau. Telle était la puissance de Piltover, car ses bateaux pouvaient progresser par tout type de temps. Les voiles, dépliées commes des éventails, pouvaient aussi porter le bateau sans consommer d'énergie en cas de besoin.
"Eolien" était le nom de ce navire, et c'était celui qui allait nous ramener. J'étais venu à son bord, et j'allais en repartir de la même façon. Je le désignais à Gnar.

"Celui-ci. Je vais aller voir le capitaine. Tiens, essaie de trouver un bandeau sympa que tu pourrais acheter à un humain, si tu veux."

Je lui tendais une pièce d'or.

"Pas plus de dix minutes, hein ? Fais ça rapidement."
Revenir en haut Aller en bas
Gnar
boomerang sur patte
♥le plus meugnon des yordles♥
avatar
Masculin
Messages : 67
Date d'inscription : 27/07/2015
Emploi/loisirs : jeter des boomrang, occasionelement des rocher
Jeu 12 Mai - 3:52
décidement il est pas rigolo le blondinet: il ma empécher de me bagarer avec le pirate en lui donnant une piéce. pourtant elle avait pas l'air en chocolat, si sa avait été moi je lui aurait mis un coup de poisson et après j'aurai continuer la bagare! mais c'est peut etre que le monsieur pirate était un peureux avec un oeuil bizare.

pour pas qu'il se fasse frapper je rend le bandeau qui gratte au faux pirate. par contre je savait pas que j'avais besoin d'un chapeau a trois corne. il faudra qu'il me dise ou il en trouve, j'en ai pas trouver depuis que je me suis libérer de la glace, surement un des plus dangereux herbivore que j'ai jamais chassé. et en faire un chapeau sa doit etre méga trop géant  il faut que j'aille le trouver tou de suite!

"DAKI DAKI, CHAPOOOOOOOOOOOOO"

et zou me voila partie super vite a quatre pate. ducoup j'ai pas vraiment écouter se qu'il a dit après, ni avant d'ailleur! j'ai surtout prix la piéce qu'il ma donner, mais il c'est tromper c'est encor de l'or et pas du chocolat, comment je vais pouvoir m'acheter un chapeau avec un truc tout toque comme ça. vraiment un truc d'humain sa. je vais demander monsieur si il peut me donner son chapeau et son bandeau et je lui tend ma piéce en espérant que sa vas lui aller

"bronchour, che peu kavoir un kapeau de pirate komm le votreu. et pi et pi et pi et pi et pi un bandeau!"

le pirate me regarde avec son oeuille et prend ma piéce l'air intéressé et croque dedans. mais pourtant c'est pas du chocolat! il me donne pas son chapeau mais il dit

"je vais ten donner un" *le pirate se tourne vers un autre marin et lui envoie une bouteille a la figure* "mais sa sera pas le mien"

j'ai pas compris pourquoi il a fait ça mais sa a déclenché un belle bagarre: PIM dans le nez, PAF dans les dent, POUF sur le voisin de derriere. et c'est comme ça que sa dégénere dans tous les sens avec des gens qui se rajoute a la bagare. moi je crie des encouragement et me métant debout sur un tonneau, j'esquive les bouteille qu'il lance partout.

le plus drole avec les humain c'est que quand il se bagare sa dure hyper longtemp. maintenant il faut que je parte, le soleil commence a tomber! je suis sur que le blondinet vas commencer a m'attendre, mais il ne faut pas oublier le plus important: devenir un vrai pirate!

je marche pamis ce qui sont par terre a la recherche du plus pirate et je finit par en trouver un qui a vraiment l'air d'un capitaine et tout et tout . ducoup je lui prend son chapeau, son manteau et bien sur son terrible manteau il rale un peu mais arrive pas a bouger je lui dit alors avec un yar yar yar de pirate

"le kapitaine gnarbe rousse du bato a nélice a donné un piéksse a lautre monsieu pour avoir le droa d'avoir un chapeau. dukou merki bocoup. YAR YAR YAR!"

je me raproche du bateau bizare qui vas nous enmmener loin d'ici: j'ai trop hate de voir comment marche ces méga grande hélice et tout et tout. par contre j'hespere que je pourrait avoir un gouter , sinon sa ferait le deuxiéme que j'ai sauté aujourd'hjui et sa ferait quand même beaucoup.

ce bateau et encors plus grand que ce que je pensais, mais j'ai tout de suite trouver la barre pour piloter le bateau, je vais vite y aller pour comprendre comment sa marche. comme sa quand ezralala sera la on pourra partir. je me met devant le grand rond en bois en monte dessus pour donner mes ordre

"chez parti pour aller piké plun de bonbon sur tout partoute les mersseu. chouké la grand boile et les artibuse!"

au moment ou j'allait continuer le truc tourne et me fait tomber, mais pas grave sa a juste fait un gros craque. je suis sur qu'il on rien entendue... ho tien plein de bouton! on a qua appuyer sur tous pour voir ce qui ce passe!

je savais que j'aurai pas du appuyer sur le bouton rouge. maintenant le bateau tremble et les hélice tourne et pis sa fait plein de bruit. ta un monsieur qui a l'air très en colére qui cour vers moi. il ne me reste qu'une chose a faire pour qu'il croie que c'est pas moi: courire partout autour de lui en criant

" C EST PAS MOIS CEST PAS MOI QUI EST TOUT KASSER PROMIS JURER CRACHER CEST PAS MOI QUE CEST PAS MOI HAAAAAAAAAAAAAAAAAHA JAI RIEN KASSER PROMISPROMISPROMIS CEST PAS MOI CESTPASMOICESTPASMOISCESTPASMOICESTPASMOISCESTPASMOICESTPASMOISCESTPASMOICESTPASMOIS"



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Lun 1 Aoû - 0:43
Gnar étant parti, je pouvais à nouveau me préoccuper de ce pourquoi j'étais venu, à savoir le fait de repartir d'ici. Non pas que Bandle City soit une ville désagréable, mais Gnar était un peu... Comment dire... perturbant. Difficile de faire quoi que ce soit ici avec un Yordle qui vous arrache les cheveux, ne peut pas compter ses puces et qui semble avoir... un fort penchant pour les conneries. On me l'avait souvent dit, les Yordles sont de petits êtres joyeux, festifs... Mais là ce n'était juste pas supportable. Le fait qu'il aille vers les marins avec aussi peu de considération prouvait une chose : il n'en avait RIEN A FOUTRE de ce qu'on pouvait lui dire. Il était une force de la nature, et il en profitait, plutôt bien, en plus.

Je montais sur la passerelle, un long soupir se faisant entendre. Je le savais déjà, de toute façon. Il allait vouloir plus qu'un bandeau, la pièce d'or serait insuffisante, et il allait de nouveau se battre, et revenir en me disant que la pièce d'or avait été suffisante pour acheter les deux... Et puis qu'est-ce que j'en avais à faire, au final, hein ? S'il arrivait à l'avoir, tant mieux, et on avait juste à mettre les voiles rapidement. D'où le fait que je prévienne rapidement le capitaine.

Sur le pont, qui était flambant neuf, nettoyé et récuré par les plus jeunes marins à bord, je vis le capitaine, justement, un homme bon vivant qui n'avait jamais peur de vous dire la vérité. De mes quelques discussions avec lui, je savais qu'il détestait quand on contrariait ses projets, notamment en terme de timing. L'heure du départ était l'heure du départ, sinon il risquait de louper la prochaine apparition de langoustes à Piltover, et comme il le disait très bien lui-même, "Mon p'tit gars, y'a rien qui vaille une langouste de début de saison, tout l'monde s'les arrache car c'est les plus fraîches, tu vois ?"
J'allais donc vers lui, et le fait qu'il me voie me valu une tape sur l'épaule, franche, qui aurait presque pu la déboîter. Humour de marin, sans doute.

"Alors, p'tit gars, de retour ? Tu serais arrivé une heure plus tard, je serai reparti, donc tu tombe bien ! Viens donc, j'ai un p'tit whisky à te faire goûter, tu m'en diras des nouvelles !"

J'allais lui dire que ce n'était pas la peine d'entamer directement la bouteille d'alcool alors que le bateau était toujours dans le port, mais c'était peine perdue avec cet homme. Je passais donc dans sa cabine, située sous le poste de pilotage, une pièc qui aurait pu me servir de repaire, pour être tout à fait honnête. Il y avait tout ce qu'il me fallait, cartes, objets à l'air un peu ancien - et c'était dommage qu'ils n'en aient que l'air - et autres babioles qu'adoraient les capitaines un peu... old school. Lui n'avait pas perdu un instant, empoignant une bouteille tout droit sortie de son bureau, il en rempli deux verres, de quoi bien entamer le voyage, selon lui, j'en étais à peu près sur.

"Tiens, ça nous aidera à bien débuter la traversée, prends !"

Je pris le verre, portant doucement le liquide vers mes lèvres afin de lui faire plaisir. Je m'empêchais de grimacer, n'étant pas un grand fan de ce genre de breuvages, surtout faits pour les marins. Je m'efforçais de sourire alors que je sentais passer le breuvage dans mon tube digestif.

"Oui, très... fruité, on sent bien que... c'est meilleur que d'habitude..."

L'homme semblait tout content, alors pourquoi briser son bonheur. Je reposais mon verre sur son bureau, à peine entamé, alors que le sien était presque vide.
Il allait dire quelque chose, mais le bateau fut pris d'une secousse, le capitaine se ruant vers l'extérieur, maugréant un "MILLE MILLIARDS DE MILLE SAB..." qui m'aurait sans doute fait rire s'il la secousse ne l'avait pas précédé.

Sans surprise, Le bateau avait été mis en marche, commençant à avancer dans le port. Le second du capitaine était aux commandes, comme déboussolé, et Gnar courant autour de lui, hurlant que ce n'était pas lui. Mais qui avait fait quoi ? Le capitaine, lui, hurla seulement.

"Bordel, THOMPSON, QU'EST-CE QUE VOUS FOUTEZ ?!"

Heureusement pour nous, le bateau étant déjà dans la bonne direction pour quitter le port... Le capitaine était en train d’engueuler son second alors que je me dirigeais vers Gnar, l'attrapant par les bras.Il avait tout son attirail du capitaine pirate...

"Eh, quand t'auras fini, tu pourras me dire ce que tu as fait ? Qu'on puisse calmer tout le monde, un peu ? Et évite de trop ramener Gnarbe Rousse, car je doute que le capitaine aime avoir un petit pirate à bord de son vaisseau..."
Revenir en haut Aller en bas
Gnar
boomerang sur patte
♥le plus meugnon des yordles♥
avatar
Masculin
Messages : 67
Date d'inscription : 27/07/2015
Emploi/loisirs : jeter des boomrang, occasionelement des rocher
Mar 16 Aoû - 16:27
Mon camouflage de pirate a super bien marché, les marin on meme pas remarquer que c’est moi qui est fait faire boum au bateau, meme que c’est l’autre qui c’est fait engueuler et pas moi, je me réfugie dans les jambes du blondient qui me souleve par-dessous les bras sans soucis. Je le laisse faire et voit qu’il a le nez qui rougie un peu, moin que le capitaine mais quand même un peu, c’est surement a cause du truc qu’il a du manger et qui sent fort, faudra que je goute. Par contre il faut que je trouve une escuse crédible…Réfléchieréfléchiréfléchieréfléchie « que c ke jé fait tromber uneu kordeu c sa un kordeu kest pas kasser » escuse de pro, je suis le plus meilleur de l’histoire ! je lui montre une corde qui trainait par terre et hop c’est réglé, quoiqu’il me dise c’est juste que j’ai fait tomber sa corde, nah !
Je me libere de ces bras pour monter sur son épaule pour regarder le soleil qui commençait a disparaitre dans l’océan, et faut dire que c’est quand même hyper jolie y a pas a dire ! J’aime bien dans la savanes quand sa fait ça, mais quand ça change c’est toujours rigolo, sauf pour les villes toutes grise, la c’est pas pareil, pasque les villes c’est moche ! le bateau bouge tout droit  et super vite, je sais pas comment par contre mais je voudrait faire pareil.

Je tire un peu les cheveux d’ezreal pour le faire aller vers l’avant du bateaut, la ou les deux coté du bateau ce rejoignent. « aller on mrvas la bas ky a plein deuuuu vent ! » je me tortille sur son épaule pendant que je tire un peu plus sur ce cheveux pour qu’on aille la bas.  Je finit par sauter de son épauler pour me metre debout sur la proue en écartant les bras

« ZE VOOOOOOOOOOOOOOLE »

c’est trop bien, on a vraiment l’impression de voler  avec le vent dans les poil et la bouche, le bateau doit vraiment aller super méga vite, en plus y a des goute d’eau qu’on voit pas qui m’arrive dans le visage et la bouche avec le gout salé de l’eau de mer, pourtant y a pas de nuage, et normalement  la plui ça vient d’en haut, et c’est pas salé… faudra que je lui demande ce que c’est ma…SPALSH

une énorme vage m’est arrivé dessus et je suis tomber par terre avec un gros bonk et pis en plus je suis tout mouiller, je sanglote en lui disant « sniff pourquoi tu m’a pas retenue, *sob sniff sob snurlf* » je suis par terre et mes poil son trempé et plein de sel. sa grate et sa pique, surtout dans mes pauvre petit yeux qui pleur beaucoup, jessaye de froter pour que ça parte mais ça marche pas très bien, vraiment le bateau c'est nul si c'est ça "je veux descendreuuuuuuuuuuuuuuuu, ke sa fé mal et ksa krate le bateau!"

*en correction*



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Dim 2 Oct - 1:13
Je regardais Gnar fixement, attendant calmement sa réponse à ma question alors que le capitaine était en train d'engueuler allègrement son second, le pauvre homme ne pouvant que tendre la main vers le Yordle, et balbutier d'une manière bien peu charismatique qu'il n'y était pour rien. De toute façon, je ne croyais pas une seule seconde à l'innocence de Gnar. Il était impossible - ou alors, hautement improbable, tout au plus... - qu'il soit étranger à ce qui venait de se passer. La bateau qui démarrait ainsi, c'était sans doute quelque chose d'assez étranger à tout l'équipage... mais bon, le capitaine était partiellement bourré, et je devais dire que je ne comptais pas m'attirer plus d'ennuis que ça, aussi je n'allais pas faire de remarque particulière pour aider le second du capitaine. Je ne voulais pas vraiment finir par récurer le pont, réparer les conneries ou encore finir au fond de l'eau avec un boulet aux pieds.
Oui, il y avait encore des gens qui faisaient ça.
Gnar me parlait à toute vitesse, si bien que je ne comprenais pas grand chose, quand on ajoutait à ça le fait que sa diction soit aussi imparfaite. Il semblait parler d'une corde, et en effet il en avait une non loin, mais... Mon petit doigt me disait que cet objet n'avait malheureusement RIEN à voir avec ce qui s'était passé. Le petit Yordle profita de mon état pensif pour me grimper sur les épaules, qui peinent un peu à le supporter. EH, si j'étais un perchoir, il fallait me le dire, car j'avais peur de ne pas être encore au courant, moi !
De nouveau, il se met à me tirer les cheveux, ce que je réprime d'un grognement mais je préfère l'accompagner là où il va. Il me dirige donc vers l'avant du bateau, qui semble attirer sa curiosité. La technologie de Piltover faisant son oeuvre, nous avancions assez rapidement, et c'était normal, n'ayant jamais pris le bateau, que ce soit le cas. Sentir le vent dans ses cheveux... enfin, sa fourrure, c'était assez unique comme sensation, et avec toute l'étendue de'eau face à nous, on se sentait... si libre. Une liberté que je croquais à pleine dents depuis quelques années déjà, que je en voulais perdre sous aucun prétexte.
Une fois au bout, il sauta sur la rambarde. Le vent secouait son poil, et il semblait apprécier d'être ici. Je ne pouvais qu'en être content, mais je fus déséquilibré par un tangage violent, alors que de l'eau de mer parvenait jusqu'à nous, surprenant Gnar et le faisant tomber sur le pont. Elle avait été violente, celle-là...
Ah, et Gnar se mettait à chouiner. Se plaindre que je ne l'avais pas rattrapé... c'était un peu quand il voulait au final, que je pouvais m'en saisir, de ce Yordle !
Je me baissais, venant le prendre dans mes bras, lui caressant délicatement le dos, bien que la sensation ne soit pas des plus agréables à cause de la fourrure trempée à l'eau de mer. Il se plaignait de vouloir descendre, mais il était très... soupe au lait. ET très émotif. Il était donc temps de m'en occuper.
J'allais vers le capitaine, qui avait fini d'enguirlander son second pour prendre les commandes.

"Dites, capitaine, ma cabine est la même qu'à l'aller ?"


Il me hocha la tête, avant de hurler à l'un de ses marins de m'y amener. Parfait, j'avais une escorte.
Nous avions donc à rentrer, et une fois à l'abri, il y avait une porte sur la droite, et là... Ma cabine ! Plutôt sympathique, elle restait petite mais... avec de l'eau ! C'était une chance, en soi, j'en étais bien conscient.

"Gnar, on va te laver avec de l'eau. Je pense que ça pourrait t'éviter de te gratter. Tu veux bien que je te lave ? Il y a de l'eau chaude là, dans cette petite pièce."

je montrais la toute petite cabine de douche, mais pour Gnar, elle était assez grande pour qu'il se tienne contre le mur et que je lui nettoie la fourrure. Je n'avais pu qu'à avoir sa réponse à ma proposition, que j'attendais en faisant couler de l'eau, afin d'illustrer ce que j'avais dit. Il y avait encore du savon, tout était donc parfait... Et ça pourrait enlever cette odeur un peu... forte, disons, par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...
» tal'mousse au viux lille et à l'rousse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Autres-
Sauter vers: