avatar
Féminin
Messages : 174
Date de naissance : 23/11/1994
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 22
Localisation : Noxus
Emploi/loisirs : Assassin / Chieuse à mi-temps
Lun 13 Juil - 13:49



Carte d'identitéPour vous connaître un peu mieux
Votre Personnage
NOM : Katarina Du Couteau
SURNOM : Sinister Blade
GENRE: Femme (fatale)
OCCUPATION : Le meilleur assassin de Noxus. Rien de moins
RÉSIDENCE : Manoir Du Couteau. A NOXUS
La Ligue
VOTRE RÔLE : ... Au risque de me répéter : assassin
PRÉSENTATION : (www)
Ses techniques :

Voracité : Je pense que le nom parle de lui-même. J'aime tuer, et j'aime les effusions de sang... elles me stimulent et me font sentir vivante. Tellement vivante que je peux pousser mes capacités au delà de mes limites, et tout donner pour te tuer immédiatement, en ignorant la fatigue, jusqu'à ce que toute cette adrénaline sanglante soit retombée. Inutile de dire que parfois, le lendemain, je douille... Vive les courbatures


Lame rebondissante : En général, une dague, quand tu la lances, ça ne rebondit pas. Ca vient se planter dans ton crâne, et ça y reste, un peu comme l'épée de Jarvan I dans la tête de Sion. Mais comme je n'ai jamais dis que j'étais loyale, j'utilise un peu de magie aussi. Eh oui. Sans être une experte (coucou Emilia), je suis tout à fait capable d'enchanter mes lames pour qu'elles s'extirpent de ta tête (une petite hémorragie en prime) et aillent rebondir sur celle de ton voisin. Alors, il parait que les Démaciens aiment les formations serrées ?


Acier sinistre : Bon, ça c'est le nom que ceux qui le subissent lui donnent. Mais je ne trouve pas que ça aille du tout, ça évoque un grincement désagréable, alors qu'à mon goût, la mélodie de mes lames tourbillonnant autour de moi pour charcuter tous ceux qui s'approchent est digne des plus grands concerts de Sona. Mais peut-être que c'est le grincement de dent que leur cause la douleur qui fausse leur jugement ?

Ce qu'il y a de plus drôle, c'est que quand mes lames se prennent dans la chair, ça fait comme un élastique tendu et qu'on lâche d'un coup. Autrement dit, une fois qu'elles s'en extirpent, la force que j'avais mis pour continuer à avancer est relâchée, et POUF, j'accélère un grand coup. Bon, mais ça, c'est si je ne m'arrête pas pour t'achever.


Shunpo : Je t'ai dis que j'utilisais de la magie ? Eh ben j'ai une mauvaise nouvelle pour toi : ça ne se limite pas qu'à booster mes lames. Je suis aussi capable de me dématérialiser et de me téléporter instantanément sur une courte distance. En général, exactement celle qu'il faut pour me retrouver dans ton dos, quand tu es encore en train de cligner des yeux en te demandant ou je suis passée. Et le mieux, c'est que je profite de l'avantage de la surprise pour pouvoir me positionner de la meilleure façon pour contrer des attaques, et mieux encaisser quand tu auras ENFIN compris que je suis derrière toi - en général à cause de la douleur d'une lame dans le dos, ou sous la gorge -. Enfin, si tu n'es pas déjà mort à ce moment là...

Et ne me demande pas comment je fais ça. Technique secrète de la maison Du Couteau. Souvent imitée, jamais égalée (oui Talon, je pense à toi. Tu crois que tes tentatives de bondir super vite derrière quelqu'un me bluffent ?)


Lotus mortel : Tout ce qui précédait, c'était amusant et meurtrier, mais y avait pas "mortel" dans le nom. Là, y a "mortel" dans le nom. Autrement dit, tu ferais mieux de courir très vite et très loin. Non, parce que là, c'est quand j'ai fini de rire, et que je passe aux choses sérieuses.

Déjà, la première chose à savoir est que quand je suis suffisamment concentrée, et pas trop fatiguée, j'ai un sens sympathique en plus. Une capacité, yeux fermés, à détecter la vie autour de moi. Non, ce n'est pas de l'ouïe super développée, parce que je repère même ce qui ne fait aucun bruit. Ni de la détection de mouvement, car même le Teemo le plus immobile du monde n'échappera pas à ma vigilance. Et c'est de ce sens là dont je me sers quand j'effectue mon Lotus Mortel. Parce que je me met à tourner tellement vite sur moi-même que j'aurais du mal à me fier à mes yeux.
Tu te souviens, de tous les kilos de lames courtes que je porte un peu partout sur le corps ? Eh bien c'est là qu'elles entrent en jeu : pendant que je tourbillonne (SPIN TO WIN, KIDS), je te les balance dessus, assez vite. Oui, dix à la seconde, c'est "assez vite", je suis sûre qu'avec un peu d'entrainement, je pourrais encore faire mieux. Surtout en dehors de cette stupide league qui bride toute amélioration. Parce que oui, ça c'est ce que je faisais à la League, tu penses vraiment qu'en dehors, mon panel se résume à quatre mouvements ? Pauvre naïf.

Ah, et j'oubliais un détail. Les lames que je lance font mal. TRES mal. Et elles te feront saigner un moment, même si tu t'appelles Garen Crownguard. Comment ça, je les ai rendues hémorragiques juste pour contrer ses stupides capacités de régénération ? Je ne vois absolument pas de quoi vous parlez.


Ses relations :

Garen Crownguard :Hum... Faites attention, c'est un sujet sensible. Crownguard et moi, c'est une longue histoire... Très longue. Bien des années avant que l'on ne rejoigne la League, avant qu'elle n'ait autant d'influence, on s'affrontait déjà, c'en était presque devenu une routine. Au point que sitôt qu'on se croisait sur un champ de bataille, plus rien n'existait autour. La valse des lames, te leur symphonie, dans des affrontements ou tout peut basculer à la moindre erreur. Le frisson des affrontements avec un adversaire de même niveau, qui repousse toujours plus loin les limites physiques et mentales, jusqu'à ce que, inlassablement, nous tombions de fatigue sans avoir pu en finir. Combien de temps ai-je passé à m'entrainer poussée par le simple but d'enfin le surpasser ? Mais malgré tous nos efforts, aucun de nous n'a jamais réussi à triompher de l'autre.
Depuis que la paix s'est installée sur Valoran, les choses sont différentes. Comme une certaine complicité, derrière la rivalité immuable. Nous avons parfois dû nous mettre du même côté et apprendre à nous connaitre en dehors du combat... Mais quoi qu'il en soit, il est et restera toujours celui qui me fait repousser mes limites physiques pour devenir chaque jour meilleure, dans le but d'un jour, le vaincre.


Cassiopeia Du Couteau Ma petite soeur. Nos caractère très différents ont toujours rendu notre relation complexe, mais elle reste celle que j'ai toujours eu coeur à protéger, depuis la mort de notre mère, à sa naissance. Depuis sa transformation, les choses sont... Différentes. Je n'ai plus beaucoup d'occasions de la voir, car elle passe beaucoup de temps à l'Institut. Je crains pour les mauvaises influences qu'elle pourrait avoir là bas.


Talon : Talon est très fidèle à la famille et à mon père. Mais au point d'en être aveuglé, et de ne pas voir plus loin que sa frénésie pour retrouver le général ou le venger, sans réellement réfléchir aux raisons de sa disparition, et de ce qu'elle implique. J'en sais plus qu'il ne le pense, mais je ne peux lui en parler tant qu'il n'ouvrira pas les yeux.


Jéricho Swain Swain, mon cher Swain. Tu me prends pour une idiote finie, juste utile à tuer... Et tu n'as aucune idée de la vérité sur ce que je sais. Allez, va, je ne te hais point. Pas trop.


Emilia LeBlanc : Ah, LeBlanc. Toute une histoire... Entre ce que je sais qu'elle sait, ce qu'elle sait que je sais, ce que je sais qu'elle ne sait pas que je sais et ce qu'elle ne sait pas que je sais et... Je m'y perd. Une chose est sûre, il y a de la manipulation dans l'air. Mais peut-être pas à sens unique, contrairement à ce qu'elle doit probablement penser... 






Votre avis précis sur la Ligue
J'ai rejoins l'Institut de Guerre parce qu'il s'agissait du dernier endroit ou je pourrais défendre les couleurs de Noxus. A l'époque, Darkwill était toujours au pouvoir, et les conflits prenaient fin sur le continent. Plus le temps passe, moins ce but initial se joue. Les conflits ont prit fin sur la majeure partie du continent depuis longtemps, et presque plus aucun match n'est organisé avec un réel but d'affrontement. Ces combats ont perdu leur sens, quand c'est à Noxus même, à l'intérieur de la cité, que se joue une guerre silencieuse, chaque jour.

Je suis lasse d'être traitée comme un pantin par ces invocateurs imbus d'eux même, et sans réel but. Je leur montrerai que je ne leur appartiens pas, pas plus qu'aucun autre champion, ce qu'ils ont eu tendance à oublier, à force de docilité. Voilà pourquoi j'ai quitté l'Institut.

Quant à mon avis sur son existence ? Je ne m'épanouis que dans la guerre, dont ils me privent. Sous prétexte d'équilibre et de paix, ils imposent une tyrannie, ne laissant aucun autre choix que le leur, et traitant les champions comme leur marionnette. Si un jour, j'en trouve l'occasion, j'égorgerai à un à un chacun des invocateurs qui m'ont traité ainsi durant des années, et détruirai pierre par pierre cet Institut.


© gotheim pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» LISTE PARTIELLE DES VICTIMES ET MAGOUILLES DU LAVALAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Gestion du personnage :: Fiches relationnelles et suivis :: Fiches archivées-
Sauter vers: