/! Activer les pop-up lors d'une arrivée de MP pour écouter la notification sonore :) Modifiable dans mon profil/!

Une demeure d'archéologue [avec Blondie]

 :: Runeterra :: Piltover :: Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Twitch
Rat Rocket
avatar
Masculin
Messages : 135
Date de naissance : 03/11/1991
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 25
Ven 11 Sep - 15:31

Quelques minutes plus tard, notre petit voyage finit par une légère montée vers une trappe. Je me suis arrêté, l'observant en train de l'ouvrir. Le garçon me cherche des yeux, redirigeant la faible lumière de son gant vers moi. Son visage est resté sérieux jusqu'ici, mais en me trouvant il lâche un léger sourire. Il m'invite à passer devant d'un signe de tête. Par réflexe, je renifle dans la direction indiquer. L'air qui s'engouffre vers nous amène différentes odeurs, suffisamment mélangé pour faire penser à une sorte de réserve... Ou quelque chose dans ce style. Je m'avance, toujours avec autant de prudence et j'entre. Oh. Une cave. Celle ci est bien organisée, rangée et peu poussiéreuse en comparaison à ce que j'ai pu voir dans les caves de Zaun. J'analyse l'endroit, pouvant voir plus loin qu'habituellement avec mes lunettes. Cette maison promet de me plaire.
Le garçon referme la trappe et m'indique les escaliers. Je me tourne vers les marches et je les monte sans attendre. J'attrape la poignée pour ouvrir la porte et j'entre. Les premières choses qui me surprennent sont les innombrables objets qui tapissent les murs et les meubles de cet endroit. Un petit couloir reliant différentes pièces possédant quelques meubles, portant plus que leurs capacités de base. Des objets de toutes sortes comme j'en ai jamais vue... Bon, difficile pour moi de dire s'ils sont colorés, mais au vue de toutes les nuances de vert que je peux apercevoir, ces découvertes ne cessent de me rendre curieux.

J'avance, au début intimidé de voir tout ça... Je ne savais plus où poser mes yeux tellement il s'y trouve des choses à analyser. Des choses plus merveilleux les uns que les autres au fur et à mesure que je découvre la maison du jeune homme. Je saisis peu à peu la grandeur des lieux. Pour moi, sa maison me paraît grande : Je trouve deux pièces qui transpirent la propreté, bien entretenues et bien organisées, probablement deux pièces maîtresses. L'une d'elle est la cuisine, avec les odeurs qui m'arrive au museau. Plus loin, une porte fermée que je ne peux pas ouvrir même en essayant, et l'autre est entrouverte. A vue d'œil, un bureau tenant beaucoup de papiers, des livres, des parchemins remplissant des étagères et un vieux lit. Juste à côté, une sorte de grand placard avec des tenus qui pendent sur une barre. Je vais les sentir et je recule immédiatement à cause d'une odeur vive... On aurait dit du parfum. Beuh...
Pour finir de décrire ce que ma vision a mémorisé sont des escaliers en bois qui montent vers une autre porte fermée... Je me demande bien quels autres trésors s'y trouvent ? Si c'est comme ici, je ne peux cesser d'être excité à l'idée de les découvrir. Cet endroit me fascine. Beaucoup de choses à voir, à sentir, à étudier. Je retourne un peu en arrière pour regarder plus attentivement un objet qui possède tellement de détail que j'ai dû mal à comprendre à quoi il sert... On dirait une représentation miniature de quelque chose que j'ai déjà dû voir. A côté de cette étrangeté, une pile de livres. C'est commun ici, car si ce n'est pas des étagères, les tonnes de livres font parfaitement l'affaire pour faire des mobiliers tellement ils sont nombreux. Je commence à lire quelques titres, sans me préoccuper des mouvements du garçon. "Valoran et ses secrets" , "La légende du Roi Barbare"... C'est un S ça ? ... "Science du petit génie" ... Le dernier livre étant ouvert, je le relève du bout d'un doigt à longue griffe pour pouvoir lire un titre qui m'interroge sur l'utilité d'un tel ouvrage ... : "Le meilleur du Kamasutra" ? Mais qu'est-ce que c'est ? Sans doute rien d'important.

Je me détourne de tout cela, profitant d'avoir reconnu ce qui me semble être la cuisine pour passer le pas de sa porte. Je renifle toutes sortes d'odeurs que je connais bien. Différentes nourritures, quelques parts cachées dans un garde manger. Je me lèche légèrement les babines en reconnaissant un mets que j'apprécie tout particulièrement. C'est que je commence sérieusement à avoir les crocs.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Sam 31 Oct - 17:26
L'entrée dans la maison se fait plutôt bien. La trappe, qui menait directement à la cave, était un vieux passage secret que mon oncle avait mis un point d'honneur à conserver. Cela n'avait rien d'étonnant venant de quelqu'un comme lui. Il serait sans doute le premier à vous parler des passages secrets des châteaux de Noxus ou de Démacia, qui étaient sensés permettre au dirigeant des deux Cités de s'évader en cas de prise de la ville par les forces ennemies. Pour l'instant, fort heureusement, aucune des deux puissances n'avait succombé à l'autre. Mais peut-être, qui sait, qu'un jour elle serait amenées à servir.
Twitch était parti devant, montant au rez-de -chaussée alors que je verrouillais la trappe. Ah, qu'est-ce qu'il pouvait être curieux, celui-là... Au moins, mon instinct ne m'avait pas trompé là-dessus, c'était toujours ça de pris, et... C'était somme toute plaisant d'avoir raison une fois de plus !
Et c'était aussi une raison de plus de se magner pour aller vérifier ce qu'il faisait en haut. Après tout, la confiance ça se méritait. Et aussi gentil qu'il ait pu essayer de se faire paraître, je ne devais pas oublier que si conneries il y avait, elles me retomberaient dessus. Douloureusement. Donc, chose à éviter.
Montant les quelques marches qui me séparaient du niveau principal de la maison, j’atteignais le niveau sur lequel le rat était sans aucun doute en train de farfouiller. Un bon point, le couloir et ses trésors archéologiques sont encore en place. J'avance dans le petit espace qui fait la liaison entre ma chambre, la cuisine et la chambre de mon oncle, pour voir que ma porte a été poussée, mais le bruit, lui, vient bel et bien de la cuisine. Comme c'était parti, il avait sans doute faim !
J'avançais dans ladite pièce, où Twitch était en train de humer l'air. Ricanant, je lançais à son attention une petite pique.

"Désolé que ma chambre ne contienne aucune victuaille ! La visite a été bonne ?"

N'attendant pas de réponse toute particulière, je laissais mes pas m'amener vers le frigo, afin que je puisse en tirer un ou deux trucs mangeables. Hm... Alors que le froid me caressait le visage, me rappelant l'ignoble blizzard dans lequel mon oncle aimait tant s'empêtrer, je me pris à hésiter. Twitch était-il omnivore ? De la viande, en prendrait-il ? Et des légumes ? La seule chose qui ne me posait pas question, c'était le fromage. Il me semblait que les rongeurs en étaient friands et nul doute que Twitch n'y faisait pas exception.
Quelque peu inspiré, je prenais le seul fromage actuellement dans le frigo, un bon bleu qui devrait sans doute lui ravir les papilles. Je prenais aussi un peu de crème fraiche, et de suite, je lançais une casserole avec de l'eau. Des pâtes au bleu, un de mes petits délices simples à préparer !

Je me tournais vers le rat, qui avait dû sentir l'odeur du fromage. Bon, c'était pas comme si ça portait à des kilomètres, non plus. ... Quoique peut-être, à vérifier.

"Si t'as un peu de patience je te fais goûter à de la cuisine humaine que tu devrais apprécier, selon moi. Donne moi juste une dizaine de minutes !"

Le temps de cuire les pâtes, et ce serait joué. Je n'étais pas un génie de la cuisine, mais je savais au moins faire les bases... C'est que dans des ruines inexplorées, il devenait compliqué de s'offrir tous les ingrédients !
Je profitais du temps de chauffe pour mettre la table, avant de me tourner vers Twitch, peu sûr de moi.

"Hum, dis moi... Est-ce que Rat Rocket - enfin, toi - a déjà mangé comme un humain. Ou il va aussi falloir que je t'apprenne ça ?"

Question qui se soulevait, oui. Allais-je être contraint de lui faire un cours sur les coutumes humaines et la base de leur hygiène ? Pour la douche, ça ne faisait aucun doute, mais là, j'entrais dans un domaine beaucoup plus vaste que ce que je l'avais imaginé !
Revenir en haut Aller en bas
Twitch
Rat Rocket
avatar
Masculin
Messages : 135
Date de naissance : 03/11/1991
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 25
Sam 12 Déc - 14:18
Sa chambre ne contient donc rien d’intéressant à se mettre sous la dent. Il vient de le confirmer, ce qui me rassure, car même en terrain totalement inconnu, mon odorat est toujours aussi efficace. Repérer de la nourriture, c’est une chose qu’un animal ne cesse de faire durant toute sa vie. C’est un instinct que je n’ai pas perdu, et fort heureusement, car dans des endroits hostiles comme Zaun il vaut mieux être bien préparer pour survivre.
Ezreal passe devant moi, entrant dans cette fameuse cuisine où j’ai repéré différentes odeurs. La plupart me sont agréables et font frétiller mes moustaches. Mais je suis certain que des odeurs ne m’ont pas encore été dévoilé. Et mes doutes se confirment lorsque le garçon ouvre un grand garde nourriture blanc, qui dégage un petit vent de fraicheur. Les odeurs que ce vent apporte me surprennent tant elles sont nombreuses et variées. J’observe le jeune homme qui semble réfléchir pendant quelques minutes où il ne bouge plus, et ceci m’arrache l’envie de lui demander ce qui se passe. Mais je n’ai pas le temps d’étendre plus en avant mes interrogations de vive voix qu’Ezreal sort quelque chose qui dégage une forte odeur familière. Je me fige un peu et me met à humer l’air très vivement, mon museau bougeant dans la direction de ce… Mais oui, on dirait bien du fromage ! Cette maison commence à être intéressante, vraiment. Elle cache des objets étranges, que je vais sans doute mettre un moment à étudier, mais également des mets appétissants que je ne tarderais pas à goûter. J’en ai l’eau à la bouche.

Lorsque le garçon se tourne vers moi, je me mets à le regarder avec intérêt. Et c’est après ses paroles que je me ratatine quelque peu sur place, l’air contrarié. Pourquoi attendre ? Que va-t-il faire avec ce fromage ? Lorsqu’on a faim, on n’attend pas. On le mange avant qu’un autre arrive pour le manger à ta place, non ? Mais il éveille à nouveau ma curiosité avec des bruits étranges qui me fait relever la tête. Il fait quelque chose avec ce que je reconnais comme du feu en dessous d’un récipient… J’ai déjà vue des babioles pareilles dans les égouts, jeter parmi tant d’autres, mais je ne connaissais pas leurs utilités dans la vie quotidienne des humains. Intéressant. Donc, les humains font tout cuir ? Même le frx omage ?... Mais c’est terrible.

Rat Ro-quoi ? Je crois qu’il s’adresse à moi. Je dois avouer que j’étais tellement accaparé par l’étrange meuble équipé capable de produire du feu tout seul que je n’ai pas perçu qu’Ezreal s’est déplacé sur ma droite pour … Oh, désormais la table possède d’autres babioles que j’ai déjà vues. Des plats ronds, des ustensiles à dents et à pointes. Je me suis toujours demandé à quoi cela peut bien servir. Et le regard d’Ezreal me fait penser que je ne vais pas tarder à le découvrir. Sa question qui suit me fait pencher la tête sur le côté. Manger comme un humain…
« Vous ne mangez pas comme nous ? »

Je suis étonné. En pratique, lorsque l’on vit comme un rat, on mange avec les mains… Mais les humains sont-ils si différents ?
« Je ne connais pas tellement vos coutumes au… quotidien… »

Je m’approche de la table pour regarder les ustensiles délicatement posés de chaque côté du plat rond en porcelaine … Une assiette, me semble être son nom. Ils se servent de tout ça pour manger ? C’est étrange. Avec plus d’observation, j’ai comme l’impression que c’est peu utile lorsque l’on possède de bonnes dents pour arracher, découper et mastiquer. Je suis loin de bien connaître par cœur la physionomie d’un être humain, mais dans mes souvenirs ils ne sont pas dénués de capacités pour faire ce genre de choses… Je m’en donne presque la migraine à tenter de comprendre à quoi sert ces outils.
Je me tourne vers le garçon, l’air perdu. Et alors que l’odeur de la nourriture embaume la cuisine, je suis tiraillé entre l’idée de sauter sur le plat et de me réfugier dans un coin pour le déguster ou de m’asseoir pour entendre les leçons d’apprentissage sur "comment manger comme l’Homme". Je pousse un léger râle coincé entre mes dents lorsque le bruit caractéristique d’un estomac vide se fait entendre dans la pièce.
« Est-ce vraiment… » Je ravale le dernier mot d’une question qui aurait pu être un peu déplacée. Je ne suis qu’un étranger ici, autant apprendre les uses et coutumes de Piltover avant de se faire tuer, non ? Non pas que j’ai l’intention de mourir mais on ne sait jamais de quoi est fait le lendemain lorsqu’un rat géant entre dans une maison humaine. « Je veux dire… Si c’est nécessaire, je suis prêt à t’écouter »

En faites, je suis prêt à faire n’importe quoi pour pouvoir enfin poser mes dents sur ce fromage qui m’a l’air si appétissant. J’espère juste qu’il ne m’obligera pas à faire des trucs de… d’humains. J’ai encore ma dignité de rongeur, pardi !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Lun 15 Fév - 22:18
Ce Twitch était vraiment l'incarnation même de ce qui allait contre la civilisation et ses valeurs. Par contre, je voyais bien en lui les réflexes d'un animal luttant pour sa survie. Il avait l'air un peu tendu, extrêmement curieux, mais je n'aurais pas mis ma main à couper qu'il était prêt à apprendre à manger, voir même vivre comme un humain. Il avait énormément d'estime pour lui-même, pour un rongeur. Sa mentalité se dirigeait indéniablement vers celle d'un être humain, bien qu'un peu renfermé et paranoïaque. Et je devinais ceci juste à l'observer. Mais j'avais pour l'instant confiance en ma capacité à le faire s'épanouir dans ce monde dominé par les humains.
Alors que je me mettais à égoutter mes pâtes, je me permis de lui répondre, comme si c'était tout naturel.

"Tu sais, cela fait un bon moment que les humains ont cessé de manger avec les doigts car c'était selon eux contraire à leur principe de civilisation. Mais, pourtant, on avait tout pour faire sans les outils que notre esprit à conçu. Mais dans un soucis de simplicité et d'hygiène, on a fini par s'y habituer. Les notions d'hygiène sont sans aucun doute ce qui nous sépare le plus, actuellement. Parce que t'es très humain, autrement, dans ton comportement."

Un morceau de bleu découpé par mes soins finit dans la casserole maintenant libre, et un peu de crème fraîche vient le rejoindre, le tout commençant doucement à fondre. Le morceau de fromage restant, assez petit, je le lançais à Twitch, voyant son impatience.

"Tiens, ça va te faire patienter un peu, le rat."

C'était assez étrange de dire ça. En des circonstances normales, appeler quelqu'un de la sorte m'aurait voulait quelques désagréments, mais pas avec lui. Enfin, normalement. S'il commençait à se plaindre de ça, je ne voyais pas où on allait finir. Ah, les pâtes pouvaient rejoindre le fromage fondu, et hop c'était bon ! Quelques coups de cuillère afin de mélanger le tout et on était opérationnel pour commencer ce petit repas. Je lui faisais une place sur une chaise, le servant allègrement, avant de faire de même avec mon assiette. Une fois face à lui, je saisis la fourchette et le couteau.

"Là, c'est une fourchette, servant à piquer les aliments. Là, le couteau, pour découper. Bon, là le couteau ne va pas être très utile, mais en général, c'est ça..."

Je prenais une première bouchée en guise de démonstration, alors que je me doutais qu'il se faisait violence pour ne pas plonger tête la première dans son auge. Oh oui, il devait en mourir d'envie. Je m'attendais presque à le voir faire un saut sur lui-même, les yeux exorbités, avant de craquer. Mais j'étais peut-être un peu de mauvaise foi.
Seulement un peu.

Je le fixais, centré sur son manteau. Certes il pouvait être assez sympathique, mais... l'odeur qui accompagnait Twitch venait aussi en partie de lui. Il était temps de lui donner un bon coup de neuf, aussi bon Twitch soit-il comme récupérateur. Et au passage, de donner à Twitch un coup de neuf. Ce ne serait pas de trop. Vraiment pas de trop. De mémoire, j'avais peut-être un vêtement pour lui. L'avais-je encore, telle était la question.

Sortant de ma contemplation, mon assiette déjà bien entamée, je me permis de lui poser une question qui me brûlait les lèvres.

"Alors ? C'est... Comment ? Le rat peut-il accepter cette nourriture humaine, dis-moi ?"

De toute manière, ce n'était pas vraiment comme si j'avais un quelconque titre à défendre, à la fois comme cuisinier ou comme hôte. J'étais juste un cuisinier de la débrouille, ou comment se débrouiller avec peu. Mais Piltover n'était pas l'endroit le plus propice à la mise en pratique de mes compétences, qui, ici, étaient inutiles. Eh oui, on allait pas se le cacher, je n'étais pas non plus le meilleur en société. Juste le pied entre le monde de dehors et la ville. Ou un pied dans chaque, selon la convenance.
Il y avait vivre et survivre. Je savais faire les deux, et j'en remerciais mon oncle une fois de plus. Sans lui, j'aurais eu bien du mal à me reconvertir dans l'exploration...

Mon assiette finie, je laissais encore un peu de temps à Twitch avant de passer aux choses sérieuses.
La douche.
Revenir en haut Aller en bas
Twitch
Rat Rocket
avatar
Masculin
Messages : 135
Date de naissance : 03/11/1991
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 25
Mar 29 Mar - 19:18
J'écoute les explications d'Ezreal avec intérêt, quoi que légèrement discret par mes observations de la cuisine équipée. Les humains ne mangent pas avec les doigts ? Quelle étrange pratique. Il emploie le terme de simplicité, ce qui m'encourage à penser que les Hommes savent inventer diverses choses pour gagner du temps. Mais alors j'ai dû mal à comprendre pourquoi il ajoute que la notion d'hygiène nous sépare... Oh ? Oh mais, tout de suite... On voit qu'il ne vit pas dans les égouts de Zaun. Le souci d'hygiène est parti en fumé depuis qu'ils ont autorisé les usines à tourner plus longtemps. Les égouts ont pris un sacrée coup depuis cette décision, mais cela me rend plutôt heureux, quand on sait que tout ce que je possède c'est de la récupération des déchets laissés par les humains. En parlant de cela, Ezreal assure qu'hormis ce détail, je parais très proche d'eux dans mon comportement. Il est vrai que... A force d'observer comment ils vivent, à apprendre d'eux sans qu'ils le sachent, peut-être que j'adopte peu à peu la posture humaine. Mais j'ai beau parler et lire comme eux, je reste un sacré gros rongeur. Pour ne pas dire une étrange bête.
« J'ai appris beaucoup en vous regardant. » , finis-je par dire, l'air ailleurs, alors que mes yeux fixent le bout de fromage sorti d'un endroit où le froid réside. Il le découpe pour le faire chauffer, une pratique qui me fait grincer des dents. Pas besoin de cuire le fromage, il est très bon comme ça ! Oh c'est quoi ça ?! Il me lance quelque chose, que j'attrape au vol grâce à des réflexes aiguisés par les années de pratique. Je renifle et reconnu l'odeur du fameux fromage qu'Ezreal est en train d'assassiner sur sa cuisinière. Un petit bruit de ma part approuve et remercie le geste et je déguste le précieux amuse gueule. En effet, cela me fait patienter, mais pas trop longtemps, hein... Il fait trop faim pour attendre.
Je regarde le garçon confectionner son plat, avec talent. Il aurait pu faire des gestes plus impressionnants que cela serait revenu au même pour moi qui n'est jamais vue, auparavant, un humain cuisiner. Il m'invite à m'asseoir, ce que je fais sans ronchonner, puis j'attends, continuant à l'observer, dans le service de l'aliment.

Le plat dégage une légère fumée, accompagné d'une odeur très appétissante. Le fromage réchauffé ne semble pas avoir perdu de sa saveur. Ce qui me surprend. L'air perdu, je regarde Ezreal saisir ses deux outils. Ses explications me font cligner des yeux... C'est devenu si bizarre de pratiquer le simple geste de se nourrir chez les humains. Ils se servent d'outils, alors que les mains sont un raccourci tout à fait acceptable et primordiale dans le monde animal ! Il me montre les bons gestes à faire pour bien s'en servir, me laissant toujours perplexe. J'ai juste envie d'embarquer l'assiette en picorant des bouts avec mes incisives et de déguster lentement, car malgré mon état affamé je suis tout à fait capable de prendre mon temps... Si mon époque de rat, il fallait manger vite, vous croyez qu'aujourd'hui, beaucoup de rongeurs osent venir me piquer ma nourriture ? Bon. Allez Twitch. Tu peux y arriver. Avec patience... Comme si je peux l'être en crevant la dalle. Pssst, concentration et mise à l'œuvre. La fourchette pique les aliments, c'est ce qui remplace les doigts, et le couteau découpe... Quand on a des dents comme les miennes, pas besoin de découper quoi que se soit. J'ai déjà vue des "pâtes", mais jamais dans un état aussi beau à voir et surtout mangeable. Je pique délicatement une pâte accompagné d'un bout de fromage, encore une peu hésitant dans le geste. Je me surprends à manger comme un humain aussi bien alors que j'apporte la nourriture vers ma bouche. Mâchouillant, un peu intimidé par le regard insistant du garçon, je découvre pour la première fois un plat préparé, étonnamment bon au goût... C'est confirmé, le fromage n'a pas perdu sa saveur.
« C'est pas si mal de manger chaud »

Et je ne tarde pas à continuer de manger, répétant le geste. Au fur et à mesure que le repas dur, je me sens plus à l'aise avec ma nouvelle alliée, la fourchette. Et je me permets même de lui répondre, un peu la bouche pleine « Ch'est très bon », alors que ma faim s'amenuise lentement mais sûrement ! Un fois terminé, je prends le temps de lécher les miettes, savourant au passage une dernière fois ce petit fromage ragoutant. « La nourriture humaine est plutôt bien. Je ne pensais pas que vous mangiez de cette manière, en chauffant tout vos... Hm, pourquoi tu me regardes comme ça ? »
Je demande, juste comme ça, car Ezreal, qui a également terminé de manger, s'est mis à me regarder avec beaucoup plus d'insistance que tout à l'heure pendant le repas. J'ai quelque chose sur le nez ? Non après vérification de ma patte, rien ne s'y trouve. Hm... Ma veste lui convient du regard, on dirait... ... Est-ce qu'il n'est pas en train de m'imaginer dans, ce qu'il a surnommé avant de rentrer dans cette maison, la douche ?
Mes oreilles se plaquent sur mon crâne alors que ma tête fait "non", lentement. Raclant ma gorge, me préparant à lui dire un mot, je descends déjà de ma chaise pour commencer à me tirer de cette pièce.
« Bon, je vais continuer à visiter ta maison, hein ! Elle m'a l'air très sympathique. Oui. »

Sans crier gare, je quitte la cuisine. Je tente de me repérer, de me souvenir par où nous étions venus... Et je finis par choisir au hasard en allant vers la gauche, là où se situe supposément la chambre du garçon. Une petite porte tout droit m'amène dans un cul-de-sac, remplis de vêtements... Pas par là ! Je file vers la gauche, cherchant une sortie dans cette nouvelle pièce... Qui est vraiment très étrange. D'un blanc immaculé, elle possède de drôle de meuble tout aussi blanc. Ce n'est pas du bois, que les humains utilisent habituellement dans la conception pour ces moyens de changement, c'est plus lisse, et froid... Comme de la pierre. Ou autre chose. Bizarre. J'ai déjà vue ça quelque part à Zaun.
Je me détourne de ma drôle de trouvaille, cherchant une trappe, une fenêtre... N'importe quoi pour déguerpir ! Mais quand je cherche vers le plus gros meuble étrange tout lisse et creux une échappatoire, je ne peux pas m'empêcher de me dire que je vais passer une sale quart d'heure si je reste à cette place précise... Oh, bon sang, je me souviens de ce que c'est... Ils appellent ça une baignoire...
Eh merde.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Lun 30 Mai - 22:49
Je souriais au grand rat alors qu'il m'avouait trouver que manger chaud ne lui était pas désagréable. Malgré ses traits assez animaliers, il était donc proche de nous les humains. C'était un soulagement, en vérité. Je me sentais un peu plus en sécurité en le sachant aimer manger ce que les humains pouvaient préparer plutôt que... d'autres choses... Voir des humains en eux-mêmes. Peut-être qu'il aurait aimé commencé par grignoter les pieds... Je fus pris d'un frisson, m'imaginant déjà en train de me faire mordre les orteils, sous couvert que ça pouvait puer le fromage... Eh, mais je ne te permets pas, gros rat d... Nan, je suis seul dans ma tête là. Je fixais Twitch sans vraiment y faire attention, et alors qu'il terminait son assiette, je sentais comme un malaise qui s'installait... Avant qu'il ne décide de quitter la table, prétextant vouloir continuer sa visite de la maison. Oh, comme il voulait. Je sentais bien que j'avais dû le gêner, mais au moins avait-il apprécié le repas... C'était toujours ça. Je commençais à ranger les assiettes dans l'évier alors que je me demandais ce qu'il pouvait bien faire... Je n'étais pas trop pour le laisser seul, car il représentait un danger pour la plupart des objets appartenant à mon oncle. Sans vraiment le faire exprès, j'en étais conscient, mais je ne pouvais pas laisser ces trésors antiques être détériorés.

Hm, le bruit semblait venir de ma chambre. Même, derrière... La salle de bain ? Que pouvait-il bien y faire ? La curiosité de cet être était bien étonnante parfois. Enfin, j'étais quand même assez mal placé pour dire ça, dans ma situation. Je traversai ma chambre et arrivai dans l'encadrement de la salle de bain pour y découvrir Twitch, qui semblait un peu... stressé. Il venait à priori de faire la découverte de la baignoire. Tant mieux, je lui avais annoncé qu'il prendrait une douche, et je devais tenir parole ! Je fermais la porte derrière moi, tournant le verrou.

"Bah alors, tu étais pressé de tester la douche humaine, finalement ! Pourquoi ne pas l'avoir dit plus tôt ?"

Je prenais un ton blagueur assez évident, sachant que Twitch avait seulement de vague notions quand il s'agissait d'humour. Il était difficile pour lui de faire autre chose que de paniquer à cet instant, si je me montrais menaçant. Je devais bien amener la chose.

"Twitch, je te laisse enlever ton manteau et autres vêtements, je vais préparer ça. Tu vas voir, c'est assez agréable !"

Faisant bien attention à lui, et à sa réaction, je mettais l'eau à couler, essayant de la faire chauffer. Je sentais son regard empli de curiosité suivre mes faits et gestes. Rien ne pouvait contrer l'incroyable curiosité d'un rongeur. Et étant un rongeur, il répondait plutôt bien aux critères. Une fois l'eau assez chaude, je coupais la sortie d'eau, laissant la baignoire se remplir petit à petit.
Derrière moi, Twitch ne semblait pas s'être décidé.

"Eh, après ça je te file des vêtements sympas pour rester ici, et en plus je pourrais sans doute te montrer un objet sympa que j'ai dégôté. Toi qui est curieux, je suis sûr que tu pourrais l'apprécier ! Ah, ça va être bon, tu peux y aller."

Je le laissais se préparer mentalement, préparant de mon côté tout le nécessaire. Gant de toilette, serviette, shampooing et gel douche. J'allais le rendre sublime, car j'étais sûr qu'une fois la crasse de son pelage ôtée, il aurait déjà bien plus fière allure. J'allais devoir y mettre les mains, aussi j'ôtais mon sweet et mon T-shirt, afin de ne pas les tremper.

"Allez allez, n'aie pas peur. Ezreal va s'occuper de toi, tu vas voir, ça va être sensass !"
Revenir en haut Aller en bas
Twitch
Rat Rocket
avatar
Masculin
Messages : 135
Date de naissance : 03/11/1991
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 25
Sam 11 Fév - 17:38
Spoiler:
 



Hmm. Je ne pense pas pouvoir passer par le tuyau d'évacuation de la baignoire... Fut un temps, j'aurais pu, mais j'ai quadruplé de taille, ce qui me pose désormais un léger problème pour passer dans des trous cinq fois trop petits. Plus le choix, je dois retourner sur mes pas avant que le Blondie arr-... "Clic, clac". Un verrou enclenché. Je me retourne, et je constate avec une grimace que la porte est close, et qu'un jeune humain au sourire taquin me fixe. Nom d'un crottin de rat...
"Je n'ai jamais été consentant pour tester quoi que se soit !" , protestais-je, mais j'imagine dans l'oreille d'un sourd.

Lorsque ce garçon a une idée en tête, elle ne le lâche plus... Comme une puce dans le poils hirsute d'un chien. Je recule comme je peux au fond de la pièce éclatante, du sol au plafond, me ratatinant sous quelque chose que je reconnais comme étant un "Véssé". J'ai dû entendre ce terme lors de mes escapade dans Zaun, c'est une sorte de cuve où les humains font leurs besoins... Pourquoi ils font ça dans ce truc, aucune idée, et surtout comme il font pour cacher leurs crasses ensuite, encore moins d'idées ! Remarque, quand on voit l'état des égouts de Zaun, pas besoin de chercher plus loin comment ils cachent leurs merdes.
Le garçon me sourit, accentuant sa plaisanterie, et il saisit à cet instant que je ne coopérerais jamais... Il doit déjà imaginer comment me faire changer d'avis, et jusqu'à maintenant sa ruse lui a permis de m'amener jusqu'ici. Je dois l'avouer, il est bien malin cet humain, et il commence déjà à me rassurer, me montrant distinctement les "préparations d'un bain".

Je sursaute légèrement en entendant le grincement d'une tuyauterie, puis l'eau couler, ma curiosité m'invite à jeter un coup d'œil. Comme un enfant qui découvre de nouvelles choses, j'observe l'eau sortir du tuyau et se déverser dans la baignoire, la chaleur montant en légère vapeur. Mon museau bouge, sentant différents parfums qui émane possiblement des produits qu'il sort. C'est quoi ces trucs ? On dirait du liquide mais... "Hein ? Un objet... ?"
Je me redresse. Je regarde le garçon avec intérêt, mais également avec crainte. Est-ce que je peux lui faire confiance... ? On se croise quelques heures plus tôt, je dois être la créature la plus étrange qu'il est vue, et je me retrouve chez lui... J'ai peu foi en l'humanité pour avoir totalement confiance en Ezreal. Mais si je suis ici, c'est que sa personnalité doit être tout aussi extravagante que la mienne. Le monde qui nous entoure nous fascine. Et même si je n'ai en vérité que deux années d'existences, je sais déjà beaucoup de choses. Ma capacité de rat doit également l'intéresser, le fait de pouvoir passer partout... Oui, tout ceci est peut-être suffisant pour évoquer un intérêt chez cet archéologue, qui vient tout simplement... de me proposer quelque chose ? C'est un deal. Si je fais ce qu'il me demande, j'aurais le droit à voir l'objet.
Qu'est-ce que ça peut être ? Pourquoi veut-il me le montrer ? Grrr, je veux savoir !

Dans l'état actuel des choses, je n'ai pas vraiment de choix à part celui de coopérer. Je prends mon courage à deux pattes et je m'avance vers lui et ses terrifiants outils de bain. Tout en reniflant, je me redresse sur mes pattes arrières pour regarder l'eau chaude. La chaleur qui s'y dégage me fait avoir des souvenirs... Je ne pensais pas qu'il me serait un jour possible de me remémorer des détails de ma vie passée en tant que simple rat... Une vie où la chaleur des autres rongeurs est rassurante, signe de sécurité dans un groupe social. Je cligne des yeux pour balayer ces songes et je finis par pousser une léger souffle. "Bon... Tu as gagné. J'espère que cet objet en vaut la peine..." Car il peut bien m'apporter réconfort suite à cette affligeante peine.
Je décroche une sangle et pose bien à l'écart l'arbalète avant d'enlever mon précieux manteau. En tombant sur le sol, des bruits d'objets en verre s'entendent. C'est que j'ai toute ma réserve de fioles dans ce vêtement, il avait intérêt d'y faire attention... Me retrouvant "à poil", enfin tout en poils en faite, je pose une patte sur la baignoire pour laisser l'autre toucher du bout des doigts l'eau. M'assurant que rien de dangereux ne s'y trouve, je commence à grimper, plongeant mon corps tout en prenant soin de garder la tête en surface. Un réflexe... C'est comme ça qu'on survit. C'est un peu bête dans ce genre de situation où l'eau n'est pas assez profonde pour me noyer. Mais j'ai dû mal à croire que tout ce qui se passe ici sert à mon bien être...
"V-voilà..." Je laisse passer quelques secondes dans lesquelles je regarde Ezreal. " ... C'est bon ? Je peux sortir maintenant ?"
Ma question est sincère. C'est rare qu'un rat se mette à l'eau pour se laver. On possède des pattes et une langue, en quoi ce mode de nettoyage est un problème ?! Pourquoi les humains se sentent obligés de s'immerger totalement ? Oh, mais j'imagine très bien qu'il n'en a pas fini avec moi... Mais lorsqu'on voit déjà l'état de l'eau, même moi je me dis que je vivais dans la pire des crasses. Bof, on s'y habitue très bien, je ne vois aucun souci. Il ne me déplait pas de posséder une camouflage parfait pour me cacher. Passer inaperçu est un moyen efficace pour arriver à ses fins. Le nez des autres est si délicat lorsqu'on leur met la crasse des égouts dessous, mais allez donc sentir de près un parfum dégoûtant c'est pire ! En imaginant qu'Ez peut à tout moment me badigeonner de ces substances de femme humaine me tire un léger grognement : "Je vais mettre un temps fou à me lécher le pelage après ça ... "

C'est facile pour eux, ils n'ont pas autant de poils. Bande d'imberbes !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 58
Date de naissance : 19/04/1993
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : 2me année ingé
Dim 16 Avr - 17:36
Ah, je le savais ! J'avais touché sa curiosité et il n'avait pas pu s'empêcher de revenir vers la baignoire pour s'y plonger, même si j'avais vu pas mal de peur et de crainte en lui. mais il avait l'air moins... Humanoïde ainsi, déjà, privé de son arme et de ses vêtements. Mais je me doutais qu'une fois libéré de la saleté dans son pelage - et de son odeur assez forte, aussi, je devais l'avouer - il aurait une tout autre allure. Il y avait aussi ce bruit de verre qui m'avait fait tiquer, que pouvait-il bien fabriquer avec autant de petits conteneurs ? On aurait l'autre alchimiste un peu barré de l'Académie... Hum... pouvait-il en être, lui aussi, de ce cercle de fou créatifs mélangeant toutes sortes de produits entre eux ? Auquel cas, il pouvait être encore plus intéressant pour moi de m'attirer sa sympathie. On verrait déjà ce que ça pouvait donner avec le casse-tête, avant de pousser plus loin.

Je me tournais donc vers mon nouvel ami rongeur, amusé de le voir aussi pressé de ressortir. Il me semblait pourtant que les rats n'étaient pas si craintifs... Enfin, quand la profondeur ne les mettait pas en danger. mais bon, vu a taille, la baignoire ne devrait pas lui sembler si dangereuse que ça...
Je posais mon gantelet avec mes affaires. Ce serait aussi plus pratique pour le frotter.

"Non, tu reste là... Se laver, chez les humains, ce n'est pas juste se tremper dans l'eau. Ce serait trop facile, et pas assez nettoyant. Nan, tu vas rester là et... Je vais te laver comme il se doit. Regarde déjà la couleur de l'eau, c'est... Assez crade, en fait. Je pensais pas que ce serait à ce point."

Une idée me traversa la tête,e n voyant ça, au point que j'en éclatais de rire. C'était tellement ça !

"En fait, tu me fais penser à un sachet de thé qu'on met dans l'eau pour infuser. Regarde comme la crasse infuse bien. Un bon thé noir, approchez, il y en aura pour tout le monde !"

Je mis quelques secondes à reprendre mon calme, avant de souffler un coup. Je prenais... Hum, étant donné qu'il était couvert de poils, le shampoing était sans doute le plus adapté... Je prenais donc la grande fiole de shampoing, avant de lui en verser un peu à l'arrière de la tête et sur le haut du dos. J'aurais peut-être besoin d'un deuxième tour, mais il faudrait voir après... Déjà enlever le plus gros de la crasse, ce serait un exploit. Mais là encore, il me faudrait beaucoup de ruse pour le faire rester dans la baignoire. Lui faire prendre deux bains de suite, ça semblait compromis.

"Ferme les yeux, je voudrais pas que tu me tue car ça te pique les yeux... Je vais te frotter la tête et le dos, et tu pourras faire le reste, j'te laisse ton intimité. Le tout reste de bien le faire et je peux t'assurer que tu pourrais bien trouver ça agréable, d'être propre ! Surtout vu l'objet que j'te montre à la clé !"

Je continuais d'attiser sa curiosité, et je le devais, pour ne pas qu'il oublie. Je commençais donc par la suite à venir gratter sa tête, passant soigneusement partout, en insistant assez pour retirer la saleté, mais sans non plus être trop violent, faisant passer cela pour un massage. Il n'avait jamais du connaître ça, aussi j'étais assez intéressé par la façon dont il pourrait bien réagir. S'il me mordait, déjà, j'étais dans la merde, en soi. Mais s'il me laissait faire, j'osais espérer qu'il s'y était déjà préparé. Et puis, après tout, c'était p'tet comme les chats, il allait juste se mettre à ronronner, bien gentiment, et ça ne poserait de problème à personne...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Journal d'un archéologue [PV]
» Archéologue New Métier
» Terry Jownes' Trial
» Archéologue en recherche de rp bonjour !!
» Deck d'Ultia [Archéologue Type]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valoran's Battlefront :: Runeterra :: Piltover :: Centre-ville-
Sauter vers: